background preloader

Europe et avortement : législation comparée

Facebook Twitter

Le droit à l'avortement dans l'UE. Pas d'harmonisation des questions éthiques au niveau européen - RTBF Monde. Dans l'Union européenne, il y a des pays qui ont totalement légalisé l'avortement, d'autres, cinq en tout, le réservent à certains cas, par exemple quand la santé de la mère ou du fœtus sont en danger.

Pas d'harmonisation des questions éthiques au niveau européen - RTBF Monde

Et puis, il y a Malte où l'avortement est toujours un délit passible de prison. Même disparité au sein de l'Union pour l'accès à la contraception, l'euthanasie, ou encore la légalisation des drogues par exemple, ce sont des politiques purement nationales. La Commission se garde bien d'évoquer ces dossiers sachant que les États membres ne sont prêts à aucune concession lorsqu'il s'agit de leur compétence nationale. Mais il existe malgré tout des garde-fous éthiques dans l'Union. Avortement : 28 législations différentes dans l'Union européenne. « Rien n'est jamais acquis, même les droits les plus essentiels.

Avortement : 28 législations différentes dans l'Union européenne

Il faut se battre, toujours. » A la veille des débats parlementaires européens à Strasbourg, jeudi 16 janvier, les eurodéputés verts et socio-démocrates, ulcérés par le projet de loi restreignant le droit à l'avortement présenté fin décembre 2013 par le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy, promettaient d'en découdre pour lutter contre ce qu'ils qualifient d'« attentat aux droits des femmes ». « Le lobbying de groupes ultraréactionnaires qui pratiquent le mensonge comme méthode de conviction est indigne de nos démocraties », s'est insurgée Marie-Christine Vergiat (députée européenne du Front de gauche) lors des débats. L'initiative espagnole est vue comme une « régression historique » qui fait peur. Mais pour lutter, il faut des armes. Comparatif : le droit à l'avortement.

La carte de l’avortement en Europe. Fin décembre, j’ai été surpris de lire l’histoire d’une Irlandaise, décédée parce qu’on lui a refusé un avortement.

La carte de l’avortement en Europe

Suite à cet accident, au tollé et a l’émotion qu’il a généré, le gouvernement irlandais s’est apparemment décidé a faire bouger un peu les choses. C’est à dire à rendre l’accès a l’avortement, qui était jusqu’ici interdit sauf pour cas particuliers, plus facile. Je suis assez surpris de cette carte, parce qu’on y trouve vraiment des extrêmes assez impressionnants. D’un coté, les taux me semblent énormes dans certaines régions, plus de la moitié des grossesses avortées dans une grande partie de l’Europe de l’Est comme L’Ukraine ou la Roumanie, et une bonne partie de la Russie. Presque 90% dans certaines régions même, je trouve ça hallucinant. Comparatif : le droit à l'avortement.

Le droit à l'avortement dans l'Union européenne, par Philippe Rekacewicz. L'avortement en Europe - législations. Le droit à l'avortement dans l'UE. L'Europe des droits des femmes reste à construire. Par Sylvie Guillaume, eurodéputée vice-présidente du groupe socialiste et Pascale Crozon, députée PS du Rhône Régulièrement citée en exemple pour sa loi-cadre contre les violences faites aux femmes et son initiative de réunir en 2010, pour la première fois, un Conseil des ministres à l'Egalité entre les femmes et les hommes, l'Espagne a longtemps joué le rôle de locomotive des droits des femmes en Europe.

L'Europe des droits des femmes reste à construire

Le revirement que constitue la présentation d'une loi limitant strictement l'accès à l'IVG illustre non seulement la fragilité de ces acquis face à la vague réactionnaire qui traverse le continent, mais surtout la nécessité de jamais abandonner le combat pour une Europe des droits des femmes, dans laquelle la France a un rôle majeur à jouer. Le 10 décembre dernier, une majorité du Parlement européen se prononçait pour la deuxième fois contre un texte visant -entre autres- à envisager l'avortement du point de vue du droit européen. Lire aussi: La carte du droit à l'avortement en Europe.

C’est un virage radical que l’Espagne est en train de prendre.

La carte du droit à l'avortement en Europe

En proposant un avant-projet de loi limitant fortement l’accès à l’IVG, Alberto Ruiz-Gallardon, le ministre espagnol de la Justice, est sur le point de remettre totalement en cause une des législations les plus progressistes en la matière. Promulguée en 2010 par le socialiste José Luis Zapatero, la loi sur l’avortement actuellement en vigueur autorise l’interruption volontaire de grossesse jusqu’à la quatorzième semaine de grossesse. Si le Parlement adopte ce projet de loi malgré l’importante mobilisation citoyenne, le pays rejoindra le groupe des cinq pays de l’Union européenne qui limitent ou interdisent aujourd'hui totalement l’avortement. IVG, mariage gay, alcool, drogue : petit tour d'Europe. Non, les Polonais ne sont pas les plus gros buveurs de l'UE.

IVG, mariage gay, alcool, drogue : petit tour d'Europe

Et oui, certains pays interdisent encore l'IVG. Le scrutin européen approchant, état des lieux cartographié et «dataïsé» de quelques questions que l'on se pose, ou pas. Boire comme un Lituanien Regardons les choses en face, l'Européen boit. Pas mal. Deux camps s’affrontent : les pays où l’on boit d’abord de la bière (les plus nombreux) et ceux où l’on boit d’abord du vin.

Si, à la 11e position, la France se situe dans la première partie du classement, ce sont les Lituaniens qui boivent le plus, avec plus de quinze litres d’alcool pur consommés par personne et par an. Une surprise : alors qu’avec 44 900 hectolitres de vin produits en 2013, l’Italie est en tête des pays producteurs, elle tombe en fin de tableau des pays consommateurs avec 6,7 litres d’alcool bus par personne.

Les Tchèques fument, les Espagnols sniffent. Le droit à l'avortement dans l'UE.