background preloader

Amérique du Sud et avortement

Facebook Twitter

J'ai avorté clandestinement en Colombie — Témoignage (et mise à jour, 8 mois plus tard) À lire aussi : « Mon IVG de confort », un témoignage qui retourne les tripes, à lire sur Rue89 Mon avortement clandestin en Colombie — Publié le 5 avril 2016 Nous savons toutes les raisons qui font qu’on tombe accidentellement enceinte : une capote qui craque, un retrait mal géré, un instant de folie où l’on décide de le faire sans protection… Les versions sont nombreuses et variées. Celles qui amènent à l’avortement sont aussi connues : trop jeune, pas prête, pas envie, phobie des enfants, fait avec un inconnu d’un soir dont on ne connait même pas le prénom… À lire aussi : Je suis tombée enceinte quand j’étais ado — Témoignages Dans mon cas, c’est assez simple : casée avec mon mec colombien depuis un an, je suis intolérante aux contraceptions hormonales et pratique gaiement la méthode – certes risquée – du retrait.

Toutes mes excuses pour expliquer le fait que je n’utilise pas de capotes sont nulles, je l’accorde. « Real, como tener sexo sin condon » « Réel, comme baiser sans capote » Campaña por el Derecho al Aborto Legal Seguro y Gratuito. Colombie: une enquête ouverte sur des avortements forcés chez les FARC - Amériques. Le parquet de Bogota a ouvert une enquête sur «150 cas d’avortements forcés» d'ex-guérilleras des FARC. Selon le procureur général, Eduardo Montealegre, cette pratique faisait partie de la politique interne de l’organisation. « Nous avons des preuves qui démontrent clairement que les femmes combattantes étaient forcées d'avorter afin que la guérilla des FARC ne les perde pas comme outils de guerre », a affirmé Eduardo Montealegre, le procureur général colombien. Grâce à de nombreux témoignages d’ex-guérilleras, le parquet colombien a décidé d’ouvrir une enquête sur « 150 cas d'avortements forcés ». Un chiffre qui pourrait être revu à la hausse, selon les autorités colombiennes, qui s’attendent à ce que d’autres femmes sortent de l’ombre avec l'ouverture d'une procédure judiciaire.

Depuis novembre 2012, la guérilla des FARC est engagée dans des pourparlers de paix avec le gouvernement colombien à la Havane. Chronologie et chiffres clés. La loi anti-avortement traumatise une génération. Au Salvador, la loi interdisant l’avortement en toutes circonstances a des effets dévastateurs sur la vie de nombreux enfants dont les mères, après une fausse couche ou une urgence obstétrique, sont accusées d’avoir avorté illégalement et emprisonnées, écrit Amnesty International dans un nouveau rapport lundi 30 novembre 2015.

Ce document, intitulé Separated families, broken ties, révèle que les enfants de femmes incarcérées au titre de cette loi absurde se retrouvent souvent dans des situations financières difficiles et ont bien du mal à rester en contact avec leur mère. « À chaque fois que les autorités du Salvador enferment injustement une femme au motif qu’elle a fait une fausse couche ou a souffert de complications liées à la grossesse, elles condamnent également ses enfants à la pauvreté et aux traumatismes, a déclaré Astrid Valencia, chercheuse sur l’Amérique centrale à Amnesty International. Son jeune fils vit très mal la détention injuste de sa mère. Chile's abortion reform in trouble with ruling coalition split. President Michelle Bachelet’s push to relax strict abortion laws in socially conservative Chile has created a rift inside her ruling coalition and key elements of the reform are likely to be scratched.

Leading lawmakers in the Christian Democrat party, the coalition’s senior partner, told Reuters that fewer than a third of its 21 legislators in the lower chamber of congress fully support the proposed reform. That would mean Bachelet and her Socialist party are short of the votes needed to pass the current bill.

Chile is one of only six countries with an outright ban on abortion. It had been legal in some cases but was abolished by General Augusto Pinochet late in his 1973-1990 dictatorship. Bachelet promised reform when she was elected president for a second time in 2013 but her approval ratings have slumped following high-profile scandals involving allies and ongoing student protests, weakening her position in Congress. La lutte pour la dépénalisation de l’avortement prend de l’ampleur au Pérou.

“Mon père m’a violée à 12 ans, je ne veux pas devenir la mère de mon frère“, lit-on sur la pancarte brandie par Adriana. Une phrase “choc” qui pourtant à Cusco, ville conservatrice des Andes péruviennes, retient péniblement l’attention des passants. Quand ceux-ci ne lâchent pas tout simplement de doux mots comme “assassins” en réponse aux slogans des activistes qui scandent à pleins poumons “avortement légal maintenant“. Mais les militants pro-avortement ne plient pas, au contraire.

“Seule la femme doit pouvoir décider de sa maternité”, affirme Ibon Velazco, étudiante de 23 ans avant de reprendre de plus belle en groupe : “Mon corps, ma décision“. Mercredi 12 août, ils étaient des centaines de personnes à défiler dans les rues des grandes villes du pays et de la capitale pour exiger la légalisation de l’avortement en cas de viol. Initiative citoyenne Poids de l’Eglise catholique Mais le débat n’a jamais vraiment pris. Avortements clandestins.

Paraguay: une nouvelle affaire de viol relance le débat sur l'avortement. Le cas est loin d'être isolé. Mainumby, une fillette de 11 ans violée par son beau-père, a accouché jeudi à Asunción, la capitale du Paraguay, où l'avortement demeure interdit, comme dans la majorité des pays d'Amérique latine à l'image du Brésil ou du Chili, et où 600 filles de moins de 14 ans ont accouché l'an dernier.

Dolores Castellanos, chargée de suivre cette grossesse par le ministère paraguayen de la Santé, a précisé à l'AFP que Mainumby se remettait normalement de l'accouchement par césarienne à l'issue duquel elle a donné naissance à une fille de 3,5 kg baptisée Milagros ("Miracles" en espagnol), à l'Hôpital de la Croix-Rouge d'Asunción. "Voir comment elle réagit en tant que mère" "C'est un tragique rappel du fait que le Paraguay doit d'urgence revoir sa législation draconienne sur l'avortement", a aussitôt dénoncé Amnesty International.

Loin d'être une exception Son beau-père a été arrêté en mai et placé en détention préventive dans une prison d'Asunción. Grand débat au Paraguay. Chili : l'espoir de l'avortement. Par La rédaction d'Allodocteurs.fr Mis à jour le , publié le L'interdiction est totale depuis 1989. Sous l'égide de l'Eglise catholique, le Chili ne permet à aucune femme enceinte d'avorter. Une loi aberrante qui pourrait bientôt changer. Le Congrès chilien a approuvé le 4 août un premier texte visant à dépénaliser l'avortement en cas de risque pour la vie de la mère, de malformations ou de grossesse issue d'un viol, dans un pays où l'interruption de grossesse est totalement interdite.

Un vote serré, à 8 voix pour et 5 contre. La dépénalisation de l'avortement thérapeutique est soutenu par la président Chilienne Michelle Bachelet, médecin de formation et ancienne responsable d'ONU-Femmes. Près de 17.000 femmes concernées L'avortement thérapeutique nécessitera le diagnostic d'un médecin, entériné par un autre praticien. Les dangers des méthodes artisanales et clandestines Les pays d'Amérique Latine sont les plus stricts en matière d'avortement. Aidez à ce que l'avortement soit légal en Argentine présenté par abortolegal. Présentation détaillée du projet En Argentine, comme dans aucun pays d'Amérique latine, à l'exception de Cuba, l'Uruguay et du district fédéral de Mexico, l'avortement n'est toujours pas légal.

Officiellement, il est dépénalisé dans certains cas : danger pour la vie ou la santé de la femme enceinte, viol. Mais les hôpitaux refusent souvent de réaliser l'IVG, et les femmes sont contraintes de recourir à des méthodes clandestines. Ce sont ainsi 500.000 femmes par an qui avortent tout de même en Argentine, dans des conditions souvent épouvantables. Tous les ans, selon les chiffres officiels, 50 femmes meurent des suites d'avortement clandestins réalisés dans des conditions d'insalubrité. Mais selon les ONG de femmes, le chiffre serait plutôt de 100 femmes par an. Sans compter les dizaines de milliers de femmes qui garderont de graves séquelles, par exemple celles à qui on a dû extirper tout l'appareil reproducteur pour éviter une infection généralisée.

À quoi servira la collecte ? Chili: campagne choc pour défendre le droit à l'avortement. Psycho et bien-être L'IVG, ou interruption volontaire de grossesse, est au Chili totalement interdit. Dans ce pays très catholique, l’avortement thérapeutique est interdit depuis 1989, depuis la dictature de Pinochet. Conséquence d'un viol ou mise en danger de la vie de la mère, cela ne change rien à cette interdiction. Privées de tout choix, victimes d'une loi qui les emprisonne dans leur propre corps, certaines femmes dépensent des fortunes pour se faire avorter dans des pays où l'IVG est légale, rappelle Les Inrocks, ou ont recours à l'avortement clandestin, dans des conditions parfois dangereuses. L'ONG chilienne Miles a décidé d'interpeller les politiques face à cette problématique, alors que 70 000 avortements clandestins ont lieu tous les ans au Chili, selon un récent rapport, et que la présidente socialiste Michelle Bachelet a réussi à faire passer un projet de loi qui vise à autoriser l'avortement thérapeutique dans certains cas.

Argentine : pourquoi l'avortement ne passe pas. Oui ,et c’est ce qui fait en grande partie sa force et sa résilience...faut faire attention à l’emploi du mot conservateur. ils ont des défauts,mais ils se sont débarrassés tous seuls des colonels et quoiqu’en butte à l’hostilité déclarée des US, Canada....et UE,ils n’ont pas courbé l’échine,aux prix de difficultés énormes... ils ont préféré limiter les importations et ne pas avoir certains produits plutôt que de se soumettre au diktat néo libéral...contrairement à beaucoup de pays "progressistes " qui sont à plat ventre devant l’ultralibéralisme. Alors gaffe au jugements hâtifs sur l’Argentine,comme sur le Chili par ailleurs...et je constate une fois de plus que le machisme à deux balles n’est mort...Christina,Isabel,Evita ne sont pas en odeur de sainteté auprès des "progressistes"...pas plus que Bachelet d’ailleurs...ou Roussef...curieux curieux...par contre un gros bof comme Maduro bien moustachu bien macho,çà c’est de la balle,hein ?

A Quiet Inquisition | VIDEO. Pérou : manifestation contre l’avortement et le mariage gay. Pérou: manifestation contre l'avortement et le mariage gay. Journée de la femme à Sao Paulo: manifestation pour l’avortement. Près de trois mille personnes, selon la police, des femmes pour la plupart, ont bloqué dimanche l’une des avenues du coeur financier de Sao Paulo pour revendiquer un Etat laïc, la légalisation de l’avortement, la fin de la violence contre les femmes et l’égalité des salaires. Dans le cadre de la journée internationale des femmes, les militantes de divers mouvements de défense des droits des femmes brandissaient des pancartes où l’on pouvait lire «Stop au machisme», «Ne nous donnez pas des fleurs mais du respect» ou encore «Stop à la violence!» , selon le site d’information G1 de Globo. Au Brésil, l’avortement n’est permis qu’en cas de viol ou quand la vie de la mère est en danger.

Mardi, le Parlement brésilien a approuvé un projet de loi aggravant les peines de ceux qui tuent une femme parce qu’elle est une femme, un délit reconnu désormais dans le code pénal comme «féminicide» et qui en dix ans a coûté la vie à 50.000 femmes dans le pays. La peine peut varier de 12 à 30 ans de prison. REFORME – 60% des jeunes favorables à la loi sur l’avortement. Le Chili sur la voie de la dépénalisation de l'avortement. El Salvador: Graciée après trois ans de prison pour avoir avorté. Morena Herrera, directrice de l'«Agrupacion Ciudadana», combat pour faire respecter les droits des 17 femmes incarcérées. | © AI La grâce accordée par l’Assemblée parlementaire du Salvador à une jeune femme emprisonnée après avoir fait une fausse couche est une victoire de la justice et donne de l’espoir aux seize autres femmes qui sont derrière les barreaux pour des charges similaires, a déclaré Amnesty International. En 2007, Guadalupe a été condamnée à une peine de prison de 30 ans après avoir été soupçonnée à tort d’avoir mis un terme à sa grossesse.

Elle n’avait que 18 ans. «En prenant cette décision, le Salvador répare une terrible injustice. «Cette décision doit marquer un tournant s’agissant des lois rétrogrades du Salvador qui sanctionnent les femmes et les jeunes filles souffrant de complications médicales au cours de leur grossesse. Jugées pour homicide Les seize autres femmes incarcérées an raison de complications liées à la grossesse ont également sollicité une grâce. Dominican Republic moves to ease abortion ban, challenges remain: rights group. Adhesión a la campaña por la legalización del aborto en Chile | Aborto Libre, Legal y Gratuito. Adhesión a la campaña por la legalización del aborto en ChileSupport the campaign for legalisation of abortion in Chile Adhésion à la campagne pour la légalisation de l’avortement au Chili (In English, see below / En français, voir plus bas) En Chile la ley no permite abortar en ningún caso.

Las mujeres que han sido violadas, o tienen un embarazo inviable o que supone un riesgo para su salud o su vida, no pueden decidir abortar. Chile es, actualmente, uno de los pocos países del mundo que criminaliza sin excepción la interrupción del embarazo. Esto es así desde 1989, cuando una de las últimas decisiones de la dictadura de Pinochet fue prohibir totalmente el aborto. A pesar de la prohibición, se estima que anualmente alrededor de 110.000 mujeres se someten a abortos clandestinos en Chile. La prohibición total del aborto no solamente representa una discriminación de género sino que profundiza además las desigualdades económicas entre las mujeres. (English) (Français) Agency and Abortion in Brazil. Nursing Clio is happy to have Cassia Roth as a guest author today. Roth is a PhD candidate in Latin American History with a Concentration in Gender Studies at the University of Los Angeles, California.

Her dissertation, titled “A Miscarriage of Justice: Reproduction, Medicine, and the Law in Rio de Janeiro, Brazil (1890-1940),” examines reproductive health in relation to legal and medical policy in turn-of-the-century Rio de Janeiro. Cassia’s research has been supported by the Coordinating Council for Women in History, the Fulbright IIE, and the National Science Foundation. You can find her on Academia.edu or folow her on Twitter at @Mixmastercass Two women’s deaths resulting from clandestine abortions recently shocked the city of Rio de Janeiro, Brazil.

In August 2014, 27-year-old Jandira dos Santos Cruz died during an illegal abortion procedure. While the three frontrunners avoided the issue in their campaigns, lesser-known candidates were more vocal. . [6] Greice Menezes and Estela M. Clandestinas (version HD) Brésil : Clandestinas un documentaire qui brise le silence sur l’avortement clandestin. Imaginé par la scénariste et militante féministe Renata Corrêa et réalisé par Fádhia Salomão, le documentaire Clandestinas (voir ci-contre) raconte des histoires de femmes qui ont avorté clandestinement au Brésil. Il mêle la voix d’actrices qui font entendre les expériences d’autres femmes et la voix de femmes qui racontent leur propre histoire, sans que l’on puisse distinguer les unes des autres. Il est soutenu par l’association féministe brésilienne SOF et l’association International Women’s Health Coalition. Renata Corrêa Fádhia Salomão «28 jours pour la vie des femmes» En août 2014, des groupes et des associations féministes de São Paulo se sont réunis pour préparer la journée mondiale pour le droit à l’avortement qui est aussi, au Brésil, une date importante dans l’histoire de l’abolition de l’esclavage.

L’un des objectifs du film est de montrer que les femmes qui avortent, sont des femmes proches de chacun-e de nous. Une société encore très conservatrice. Avortement : Des Salvadoriennes en prison accusés d'y avoir eu recours. Le Chili s'ouvre à la légalisation de l'avortement thérapeutique. Le Chili s'ouvre à la légalisation de l'avortement thérapeutique. Pro et anti-avortement s’affrontent à Buenos Aires | euronews, no comment. Abortion and the general elections: a chronicle of announced tragedies. Brésil: un réseau d'avortements démantelé. Brazil rocked by abortion for 9-year-old rape victim - Americas. "Tomber la grossesse" : l'enfer des avortements clandestins à Haïti. Mexican women pay high price for country’s rigid abortion laws | Allyn Gaestel | Global development.

Douze points sur l'interdiction de l'avortement au Salvador. 50 ans de prison pour une fausse couche. Douze points sur l'interdiction de l'avortement au Salvador. Avortement: au Brésil, une avancée pour les femmes qui n'aura duré qu'une semaine. New documentary: Mexican women incarcerated for “homicide” after aborting gain their freedom | News | I.C.M.A.

How justice operates in cases of abortion: The story of three convicted of the "crime of poor women" | News | I.C.M.A. Des milliers de Chiliens manifestent pour la légalisation de l'avortement | Amérique latine. ‪Au temps du Test du crapaud. Justice et avortement (Argentine, mi-xx e siècle)‪ ‘Lesbo-Terrorist’ Raps How-To Song For Safe Abortion -- Fusion. El Salvador : des femmes osent contester la politique antiavortement du pays / Library. Un premier pas vers la légalisation de l'avortement sous condition | Chili | Mon. Aborto legal: qual a situação atual? | Dor em dobro. Ministério da Saúde oficializa aborto em casos já legalizados | Questão de Genero. Governo oficializa aborto e paga R$ 443 pelo SUS. Brazil's abortion nightmare: Why one desperate woman lied about rape. Chile to reconsider abortion ban | Global development. The MARIA Fund: Supporting Women’s Access to Abortion in Mexico. L’Eglise et le «socialiste» Ortega de concert contre l’avortement.

El Salvador: meet the women who dare to challenge the anti-abortion state | Global development. Clandestinas. Dépénalisation de l’avortement en Argentine : pour bientôt ? : Chroniques de Buenos Aires. 0800 8843 - Décider c'est notre droit. Comprehensive Sexuality Education is Not a Fad | International Planned Parenthood Federation/Western Hemisphere Region. Avortement et court terme. Bolivie : la Cour constitutionnelle rejette la dépénalisation de l’avortement. Court Issues Decision on Abortion Restrictions in Bolivia | International Planned Parenthood Federation/Western Hemisphere Region. La Cour constitutionnelle rejette la dépénalisation de l'avortement | Monde. URUGUAY: 5,000 legal abortions in the year since the law was reformed | News | I.C.M.A. Une communiste pro-avortement devient ministre au Chili. Abortions not safe, legal or rare in Latin American and the Caribbean - Other Views. Présidentielle au Chili : la légalisation de l'IVG au cœur de la campagne - France.

Arrêt sur images: l’avortement clandestin en Argentine. Les Chiliennes manifestent pour que l'avortement soit autorisé. Arrêt sur images: l’avortement clandestin en Argentine. Brésil: L'avortement, le Pape et la chambre des députés | Jeudi 01 Août 2013 sur StreetPress. Mobilisation pour le droit à l'avortement au Chili.

Luttes pour la dépénalisation de l’avortement au Paraguay - Mille Babords. Chili: le débat sur l'avortement relancé. Un cas de viol relance le débat sur l'avortement au Chili. Le débat sur l’avortement en Amérique latine relancé par le drame de Beatriz au Salvador. Le débat sur l’avortement en Amérique latine relancé par le drame de Beatriz au Salvador. Avortement au Salvador : la médecine l'emporte. Salvador: une jeune malade demande un avortement thérapeutique - 20minutes TV. Salvador: la justice refuse l'avortement thérapeutique d'une jeune malade. Argentine : un tribunal juge inconstitutionnelles les directives locales pour l’avortement dépénalisé.

L'avortement en Europe - législations. L'avortement en Argentine en 2012 - Le Petit Herge de Buenos Aires 2013. Tout sur l'Argentine. Les médecins brésiliens souhaitent dépénaliser l'avortement.