background preloader

Psy des réseaux sociaux

Facebook Twitter

Les réseaux sociaux sont-ils intelligents ? Les réseaux sociaux sont-ils intelligents ?

Les réseaux sociaux sont-ils intelligents ?

Dans « Social behavior as exchange », Homans développe la théorie de l’échange pour comprendre l’interaction sociale. La théorie de l’échange : au cœur du comportement des internautes Deux internautes X et Y sont mis en relation. L’interaction entre X et Y se traduit par l’échange et le partage d’informations. Pour qu’il y’ait un échange bénéfique de tous, il est essentiel que les coûts engagés par l’un soient inférieurs et constituent un bénéfice X résultant de la transaction intervenue avec Y. Simplement !!! De la transaction sociale à la transaction émotionnelle/psychologique. Sur les réseaux sociaux, la construction du deuil communautaire. Alors que les internautes sont massivement connectés via les réseaux sociaux, qu’en est-il du deuil numérique ?

Sur les réseaux sociaux, la construction du deuil communautaire

C’est la question que se pose Olivier Tesquet dans sa chonique sur Le Mouv. Sur Internet, la mort prend une nouvelle dimension : soutien, émulation, commémoration… lorsqu’un proche ou qu’une célébrité décède, les hommages et les commentaires sont nombreux comme on a récemment pu le voir avec les acteurs Philip Seymour Hoffman et Paul Walker ou encore Lou Reed et Nelson Mandela. Comme un purgatoire en ligne, les défunts habitent l’espace virtuel le temps que les internautes fassent leur « deuil numérique » et le #RIP - pour Rest In Peace en anglais - devient légion.

Sur ces espaces dématérialisés et loin des rituels d'enterrement ou de crémation, certains se risquent même à remettre en cause le décès, quitte à alimenter les rumeurs les plus démentes. « Face à la mort, on a besoin de se protéger. Eloge de la retenue sur les réseaux sociaux - Idées. Reseaux sociaux, quelques reperes philosophiques. CR du café RH info du 18 juin - Réseaux sociaux, psychologie et travail moderne. Les addicts à Twitter seraient-ils narcissiques ? Une récente étude conduite par l’université du Michigan démontre que l’usage des réseaux sociaux serait à la fois le reflet et l’amplificateur du narcissisme.

Bonjour, Cet article est très intéressant, et illustre parfaitement le fait que l'usage que l'on fait d'un réseau social permet, à des personnes au fait des sciences comportementales et sociales, de dresser un profil de cette personne. A une époque où l'on s'expose de plus en plus, et où les recruteurs et autres membres des RH des entreprises scrutent nos activités numériques, se pose pour moi la question de leur usage, et du bénéfice que l'on peut en tirer. Merci pour le partage de cet article. Cordialement Aurélien – aurelien_groupec_psy

Alors que Facebook serait son parfait miroir, Twitter serait un mégaphone amplifiant les messages du narcissique.

Les addicts à Twitter seraient-ils narcissiques ?

Le nombre de messages postés ainsi que le temps passé sur les deux réseaux sociaux seraient corrélés au niveau de narcissisme… Contexte de l’étude… Dans cette étude, deux groupes ont été étudiés. [hal-00734746, v1] E?tre pre?sent en ligne : culture et structure des re?seaux sociaux d'Internet. Réseaux sociaux : êtes-vous prêts à affronter la génération Y ?

La génération Y, née dans le dernier quart du XXème siècle, fait couler beaucoup de tweets, de billets et d’articles de presse depuis sa conceptualisation.

Réseaux sociaux : êtes-vous prêts à affronter la génération Y ?

La génération Y, c’est LE marronnier du web, celui qui tient le haut du panier français à théories et à rumeurs, à peu près à égalité avec le retour de Burger King à St-Lazare. Dans Génération Y, les jeunes et les réseaux sociaux, de la dérision à la subversion (2ème édition, Paris : Presses de Sciences-Po, 2013), la sociologue Monique Dagnaud décrit la génération Y au travers de ses comportements sur les réseaux sociaux. Etude. Comment les réseaux sociaux façonnent notre notion de la vie privée. Alors que près de 5% des enfants disposent d’un profil sur un média social avant 2 ans, des chercheurs ont décortiqué pendant 7 ans* des profils d’utilisateurs sur Facebook pour étudier l’évolution de notre comportement de protection des données de vie privée.

Etude. Comment les réseaux sociaux façonnent notre notion de la vie privée

Leur étude offre une lecture inédite de l’évolution de la comportements et de la notion de vie privée chez les utilisateurs des réseaux sociaux dont voici les principaux enseignements : Pourquoi participe-t-on à un lynchage numérique. Les internautes sont-ils de sales cons ?! Hum… Internet est un catalyseur médiatique de succès et de casseroles tout autant savoureuses. Manuel d'analyse du web en Sciences Humaines et Sociales. La place qu’occupe le web, en tant que dispositif sociotechnique, dans les sociétés du XXIe siècle, n’est plus à démontrer et suscite une demande nouvelle de savoirs et de savoir-faire.

Manuel d'analyse du web en Sciences Humaines et Sociales

Ce manuel, premier sur cet objet, propose un état actuel des savoirs et des références, tant méthodologiques que théoriques, sur l’observation et l’analyse du web en sciences humaines et sociales.Les auteurs mettent l’accent sur ce que change le web dans le choix et l’appropriation de méthodes issues des SHS : Quelle place accorder à la dimension technique ?

Comment constituer et collecter des « observables » ? Comment repenser les notions de « documents », de « données » ? Le parti-pris de l’ouvrage est délibérément pédagogique : chaque auteur explicite ses pratiques de recherche et les cadres nécessaires à la connaissance scientifique. Christine Barats, maître de conférences à l’université Paris Descartes et chercheuse au Céditec de l’université Paris-Est Créteil, a dirigé cet ouvrage collectif. Médias sociaux : nous sommes tous nombrilistes. On reproche aisément aux blogueurs - et à la plupart des internautes, d’ailleurs - d’être narcissiques.

Médias sociaux : nous sommes tous nombrilistes

Nous sommes tous nombrilistes, d’une certaine façon. C’est le cas, a fortiori, quand nous prenons le temps de soigner notre profil Facebook. Que celui qui n’a jamais été un peu inquiet, en recevant une notification sur son téléphone lui indiquant qu’il avait été taggué sur une photo mise en ligne, me jette la première pierre. C’est devenu un phénomène généralisé : le nombrilisme naturel des Hommes se trouve renforcé ces dernières années par les médias sociaux.

L’analyse des sentiments sur les réseaux sociaux. Grâce à la mesure automatique et précise des perceptions des clients et prospects, la marque peut intégrer, comprendre et analyser les besoins de ses cibles et sa réputation virale en temps réel et ainsi adapter sa stratégie marketing. L’analyse des sentiments s’inscrit dans l’évolution des outils de Business Intelligence et de gestion des données. Le développement du web 2.0 a entraîné un intérêt de ces outils pour les équipes marketing, souvent soumises à un déluge de données. La solution se connecte d’elle-même aux différents réseaux sociaux (Facebook, Twitter, LinkedIn, etc.), blogs, forums, commentaires d’articles, etc. Au fur et à mesure de l’indexation des données trouvées, la solution d’analyse des sentiments détermine, par un système de notation, si le contenu global recueilli est positif, négatif ou neutre. Psychopathologie de la vie 2.0. Par Carole Blancot.

Psychopathologie de la vie 2.0

Carole Blancot est Directrice Conseil de SpotPink et Community Manager de plusieurs marques. Diplômée d’un M2 de psychosociologie clinique, elle est egalement co-auteure de l’ouvrage “Communication de crise à l’heure des médias sociaux” Twitter @caroleblancot Twello les RH et les communiquants ! Quelques chiffres clés En 2012, l’email créé en 1971 par Ray Tomlinson, tire des faits suivants le bilan de ses 41 ans : Vous êtes blessé dans votre ego ? Faites un tour sur Facebook ! Décidément, ces derniers jours les études concernant Facebook se font de plus en plus courantes.

Vous êtes blessé dans votre ego ? Faites un tour sur Facebook !

Hier, une étude mettait en avant que les conséquences de supprimer un ami sur Facebook pouvaient être importantes dans la vraie vie (« Ne plus être ami sur Facebook, quelles conséquences ? « ). Aujourd’hui, une étude réalisée par l’université de Madison-Wisconsin vante les mérites du réseau social après avoir été blessé ou touché. En effet, d’après cette étude, lorsqu’on est quelque peu critiqué ou attaqué, faire un tour sur Facebook peut nous apaiser et nous permettre de nous sentir mieux dans notre peau. Psychologie & Réseaux Sociaux : Emotion et Partage de Contenu. Qu’est-ce qui explique qu’un internaute ait envie de relayer une information ?

Psychologie & Réseaux Sociaux : Emotion et Partage de Contenu

Une partie de la réponse semble se trouver dans la psychologie des émotions… Explications. Etudes : les conséquences de Facebook sur votre vie. C’est connu, on peut faire dire ce que l’on veut à une enquête. Pourquoi être débranché de Twitter nous fait trembler ? Les réseaux sociaux : Une nouvelle forme de harcèlement au travail ? C’est par le biais du webjournal japonais Yomiuri que nous découvrons que les japonais connaissent une nouvelle forme de harcèlement au travail !

En effet, les utilisateurs de réseaux sociaux au Japon connaissent aujourd’hui un nouveau type de stress, voir de harcèlement au travail. Les mathématiques déchiffrent les réseaux sociaux. Prouver, à travers l'observation de millions d'individus, que le profil psychologique d'une personne influence son comportement et la structure de son réseau social...

Pas facile! Facebook : les individus instables postent plus de messages que les autres. Facebook : ce que les réseaux sociaux disent de nous - Dossier. Les Community Managers sont-ils tous « Ego » ? Twitter et Facebook : la qualité ou l’égo, il faut choisir. Certaines histoires finissent par “ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants”. D’autres finissent sans jardin à balancelle.