background preloader

Astuces usage mails

Facebook Twitter

6 conseils pour obtenir une réponse à ses emails. Ecrire un objet court et simple : Comment écrire un mail à une personne très occupée ? Avant de consulter vos e-mails, prenez le temps de lire ceci. N’ouvrez vos e-mails que 3 fois par jour et vous serez moins stressé, suggère cette étude. Pour de nombreuses activités, les e-mails sont inévitables. Et si l’idée de cette invention était de rendre les collaborations plus aisées, il se trouve que pour de nombreuses personnes, les e-mails sont sources de stress et les personnes les plus anxieuses peuvent vérifier leurs e-mails jusqu’à une fois toutes les 15 minutes (est-ce-que j’exagère ?).

Par ailleurs, une étude canadienne suggère qu’il est possible de limiter son stress quotidien en limitant le nombre de consultations de sa boite de réception en une journée. Durant cette petite expérience, les 124 participants ont également répondu à des questionnaires de façon régulière. D’un autre côté, si vous souhaitez avoir moins d’e-mails à gérer, je vous suggère les 5 conseils proposés par Alexandra. (Source) 5 astuces pour avoir moins d'emails à gérer. Combien de temps par jour passez-vous à gérer vos emails ? Si la réponse vous fait tomber de votre chaise, il est temps de suivre ces 5 conseils ! 1. Arrêtez d’envoyer autant d’emails ! La première règle de base pour recevoir moins d’emails est de moins en envoyer. Dans la mesure du possible, envoyez un email à un seul destinataire et réservez le « CC » aux cas exceptionnels. Cela vous évitera de vous retrouver dans une tornade de « reply to all » : 2. Lorsque vous échangez des messages avec plus d’une personne, les réseaux sociaux sont très pratiques car ils vous permettent de suivre le fil d’une discussion. 3.

Ne rentrez pas dans une communication en ping-pong avec l’email : le chat sera bien plus efficace qu’une vingtaine de messages dans votre boîte de réception ! 4. Certaines newsletters sont comme certains vêtements : on se dit « ça servira un jour » mais on n’y prête plus attention. 5. Et vous, quelles sont vos astuces pour avoir moins d’emails à gérer ? 10 conseils pour améliorer vos e-mails. Le courrier électronique est un moyen de communication très pratique pour les responsables d’aujourd’hui, mais il ne faut pas le détourner de son objectif en l’utilisant sans précaution ou trop souvent, affirme David A. Owens, professeur de management à la Owen School of Management, de l'université Vanderbilt. Voici 10 conseils élémentaires pour une meilleure utilisation de la messagerie électronique. 1. Utilisez la messagerie électronique comme un moyen pour communiquer, mais pas le seul. Il est facile et rapide d’envoyer un e-mail. L’e-mail peut remplacer des discussions.

En un clic de souris, il permet l’envoi dans le monde entier de messages ayant un fort impact. 2. Sachez que les e-mails plus longs qu’une page écran sont rarement lus jusqu’au bout. 3. Dites ce que vous voulez réellement dire. 4. Cela revient à laisser la porte de votre bureau ouverte. 5. Les messages incendiaires ou remplis de critiques ou de venin restent souvent sans effet. 6. 7. 8. 9. 10. Cinq étapes pour tuer l'email. L’email est une plaie, tout le monde le sait. Mais vous savez aussi que les désagréments liés à l’email ne sont que le reflet d’un manque d’organisation, de collaboration ou d’un déficit de gestion des priorités (L’email n’est pas mauvais que pour la productivité). Ceci étant dit, l’email reste quand même une sacrée plaie ! Celles et ceux qui ont recours à un ordinateur dans leur travail savent à quel point l’email est devenu un réflexe pour toutes les tâches du quotidien : tenir des conversations rapides, rédiger des points hebdo ou transmettre des données, partager des fichiers, faire valider un document, relancer un collègue… Nous sommes maintenant en 2012 et il est plus que temps d’agir pour remédier à ce problème, car il faut bien reconnaitre que s’en est un et qu’il ne va pas se résorber tout seul, au contraire.

Pour se faire, il y a donc deux approches : À la dure, en annonçant la suppression de l’email. Cette approche est donc décomposée en cinq étapes : Éduquer. Être un pro d’e-mail | PressRelations #Lyon. #E-mailing Être un pro de l’e-mail de Sylvie Azoulay-Bismuth 1- La zone « Objet » toujours vous complèterez 2- À tous vos interlocuteurs « Bonjour » vous direz 3- L’anonymat de vos destinataires, vous protégerez 4- La fonction « répondre à tous » avec parcimonie vous utiliserez 5- À tous les mails, vous répondrez 6- Les formules de politesse, vous soignerez et rénoverez 7- Le temps des autres, vous respecterez 8- Une adresse électronique crédible, vous choisirez 9- Les règles typographiques, de présentation et d’orthographe, vous respecterez 10- Que l’e-mail est un écrit et peut servir de preuve, vous vous souviendrez 1- La zone « Objet » toujours vous complèterez À la base, l’objet sert: à inciter vos lecteurs à ouvrir votre mail.à trier les informations qu’on reçoit, les retrouver.

Un objet vide est un manque de courtoisie Éviter les titres creux d’objets comme : Information, Demande, urgent, important. Il faut être le plus clair possible avec votre objectif. Suggestions: À un client À éviter À éviter. «Envoyez plus tard»: une fonctionnalité pour nous réconcilier avec l’e-mail. Améliorer l’e-mail ou le transformer, voilà un sujet qui fait couler beaucoup d’encre depuis au moins 10 ans. Améliorer ou transformer car il semble aujourd’hui acquis qu’on ne le remplacera pas, au mieux on le complètera. La preuve, malgré le nombre d’outils alternatifs il reste présent et bien présent, même si certaines entreprises arrivent à faire évoluer la nature de son utilisation. L’e-mail est le moins pire des outils L’e-mail est en effet le «moins pire» des outils dont nous disposons. Ses qualités sont d’ailleurs ses plus grands défauts : Tout le monde en a un Il repose sur un standard unique (ce qui manque aux réseaux sociaux d’entreprises qui ne permettent que d’échanger qu’en en leur sein et ne sont pas interopérables entre eux) Il est multi client, multi device contrairement à certaines solutions d’entreprise peut être anciennes mais encore bien présentes.

Attention: je ne dis pas que toutes les utilisations mentionnées ci-dessous sont souhaitables, bien au contraire.