background preloader

Velazquez

Facebook Twitter

« Le peintre des peintres » : Velázquez aujourd’hui. 1Depuis qu’Édouard Manet a voyagé en Espagne en 1865 et l’a qualifié de « peintre des peintres », Diego Velázquez est devenu objet de vénération pour ses pairs français, anglais et nord-américains, qui sont allés le découvrir au Prado dans les dernières décennies du xixe siècle et ont ainsi ravivé le désir des collectionneurs et des musées d’acquérir ses œuvres sur le marché international de l’art.

« Le peintre des peintres » : Velázquez aujourd’hui

L’admiration unanime qu’on lui professe aujourd’hui – il est placé au sommet du panthéon culturel occidental par un consensus critique général – contraste paradoxalement avec le peu de retentissement que ses œuvres ont connu de son vivant (1599-1660), alors que sa condition de peintre de Philippe IV avait déterminé la quasi-réclusion de ses tableaux au Palacio Real de Madrid. 1 Estrella de Diego, « Representing Respresentation: Reading Las Meninas, Again », dans Suzanne L. S (...) 2 Svetlana Alpers, The Vexations of Art. Velázquez and Others, Londres/New Haven, 2005. 3 Velázquez.

Giles Knox. Pablo de Valladolid. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pablo de Valladolid

Pablo de Valladolid est une huile sur toile peinte par Diego Vélasquez pour le Palais du Buen Retiro de Madrid, et conservée au Musée du Prado depuis 1827. Elle appartient au groupe des portraits de bouffons et «hommes de plaisirs» de la cour peints pour décorer les salles secondaires des palais royaux. Grâce à leur caractère informel, le peintre eut une plus grande liberté qu'avec les portrait de la famille royale. Il put tenter de nouvelles techniques. Histoire[modifier | modifier le code] La localisation concrète dans le palais fut donnée par Antonio Palomino.

En 1772 et 1794, la toile fut inventoriée au Palais royal de Madrid avec le portrait du bouffon Don Juan d'Autriche, sans mention du nom de la personne peinte. Vue du jardin de la villa Médicis à Rome (pavillon de Ariane) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vue du jardin de la villa Médicis à Rome (pavillon de Ariane)

Vue du jardin de la villa Médicis à Rome Face à cette interprétation, López-Rey est presque le seul à maintenir sa datation vers 1630, alléguant des raisons biographiques. Des sources concordantes indiquent que Velazquez logea lors de son premier voyage à la Villa Médicis ; d'autres sources signalent les ressemblances entre ces toiles et des paysages tels que ceux de La Tunique de Joseph dont la date de réalisation à cette époque est certaine[3]. En fin de comptes, les études techniques réalisées par le musée du Prado, confirment une date d'exécution vers 1630[4]. Cette analyse prend notamment en compte une préparation identique entre ces toiles et celle de la Sibylle dont la date d’exécution est connue[5].

Sebastián de Morra. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sebastián de Morra

Les Fileuses. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les Fileuses

La Légende d'Arachné Les FileusesLas Hilanderas La Légende d'Arachné, populairement connue sous le nom Les Fileuses (las Hilanderas) est le nom d'un tableau peint par Diego Vélasquez vers 1657 et fait partie du mouvement artistique : le baroque. Il est visible au Musée du Prado[1] de Madrid. L'Infante Marguerite en robe rose. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L'Infante Marguerite en robe rose

L’Infante Marguerite en robe rose Histoire[modifier | modifier le code] C'est le premier des cinq portraits que Vélasquez réalisa de l'infante Marguerite-Thérèse d'Autriche bien qu'il ait été considéré durant un temps que le personnage représenté était sa belle-sœur, Marie-Thérèse d'Espagne. La toile fut offerte par Philippe IV d'Espagne à la cour de Vienne pour que Léopold Ier de Habsbourg à qui elle était promise en mariage pût connaître le physique de l'infante. Une autre version, avec des variantes, où l'infante semble un peu plus âgée et où ses cheveux sont plus brillants est conservée au palais de Liria de Madrid (collection Casa de Alba). L'Infante Marguerite en robe blanche.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L'Infante Marguerite en robe blanche

L'Infante Marguerite en robe blanche L’Infante Marguerite en robe blanche (également connue sous le titre L’Infante Marguerite en blanc et argent) est une toile de Diego Vélasquez exposée au Musée d'histoire de l'art de Vienne. Elle représente l’infante d’Espagne âgée de 5 ans, habillée en robe blanche. Peinte en 1656, elle fait partie des dernières toiles du peintre. Historique[modifier | modifier le code] L'Infante Marguerite en bleu. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L'Infante Marguerite en bleu

L'Infante Marguerite en bleu L'infante Marguerite en bleu, est une huile sur toile peinte en 1659 par Diego Vélasquez et conservée au Musée d'histoire de l'art de Vienne (Autriche) Histoire[modifier | modifier le code] Vélasquez emploie la technique des coups de pinceaux isolés pour jouer avec la lumière. Réalisé un an avant la mort du peintre, le style atteint ici son apogée avec de larges taches de couleurs vives qui produisent presque un effet impressionniste de sorte que l'observateur doit se tenir à distance pour apprécier cette peinture[1].

Portrait d'Innocent X. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Portrait d'Innocent X

Le portrait d'Innocent X est une huile sur toile réalisée par Diego Vélasquez durant l'été 1650. Il représente le pape Innocent X et est actuellement exposé à la Galerie Doria-Pamphilj de Rome. L'histoire[modifier | modifier le code] La Reddition de Breda. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Reddition de Breda

Titre alternatif Les Lances La Reddition de Breda ou Les Lances ((es) La rendición de Breda o Las lanzas) est une huile sur toile, peinte entre 1634 et 1635 par Diego Vélasquez et exposée au musée du Prado de Madrid depuis 1819[1]. Contexte historique[modifier | modifier le code] Pour comprendre l'arrière-plan historique de cette œuvre de Vélasquez, il faut remonter aux événements depuis la fin du XVIe siècle et le début du XVIIe siècle. Les Pays-Bas (sous la direction de Guillaume d'Orange) étaient plongés dans la guerre de Quatre-Vingts Ans ou guerre des Flandres, qu'ils menaient pour se libérer de l'Espagne.

Velazquez - The complete works. Meninas o la familia de Felipe IV, Las [Velázquez] Lanzas o la rendición de Breda, Las [Velázquez] Vénus à son miroir. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Vénus à son MiroirLa Venus del espejo Hermaphrodite endormi, copie romaine d'une sculpture grecque exposée au Louvre. Lors de son voyage à Rome, Vélazquez a commandé une copie en bronze de cette sculpture pour être ramenée à Madrid[3] Description[modifier | modifier le code] Les Ménines. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les Ménines (en espagnol : Las Meninas[1], les demoiselles d'honneur), également connu sous l'appellation La famille de Philippe IV, est le portrait le plus célèbre de Diego Velázquez et a été peint en 1656. Le tableau est présenté au musée du Prado[2] de Madrid.

La composition complexe et énigmatique de la toile interroge le lien entre réalité et illusion et crée une relation incertaine entre celui qui regarde la toile et les personnages qui y sont dépeints. Liste des œuvres de Diego Vélasquez. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Liste des tableaux de Diego Vélasquez. Historique des catalogues des œuvres[modifier | modifier le code] Les premières listes d’œuvres de Vélasquez apparaissent tôt avec les catalogues de Francisco Pacheco, du vivant du peintre puis d'Antonio Palomino - son premier biographe avec son ouvrage Museo pictórico y escala óptica - de nombreuses listes partielles furent établies au gré des inventaires, à la mort de Vélasquez, lors des déménagements des collections royales ou après l'incendie de l'alcazar royal durant la nuit de noël 1734. La guerre d'indépendance espagnole entraîna le pillage et l'éclatement des collections royales. Le mouvement impressionnistes, qui considérait Vélasquez comme l'un de ses précurseurs, généra un grand engouement pour le peintre, tant artistique que financier.

A contrario, certaines échappèrent à tout inventaires et ne furent redécouvertes que tardivement. Étape sévillane (jusqu’en 1622)[modifier | modifier le code] Diego Vélasquez. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Diego VelázquezDiego Vélasquez Diego Rodríguez de Silva y Velázquez (baptisé à Séville le - mort à Madrid le ), dit Diego Velázquez, ou Diego Vélasquez en français, est un peintre baroque considéré comme l'un des principaux représentants de la peinture espagnole et l'un des maîtres de la peinture universelle.

Il passa ses premières années à Séville, où il développa un style naturaliste à base de clairs-obscurs. À 24 ans, il s'installa à Madrid, où il fut nommé peintre du roi Philippe IV et, quatre ans après, il devint peintre de chambre, charge la plus importante parmi celles dévolues aux peintres de la cour. Comme artiste, de par son rang de peintre de cour, il réalisa essentiellement des portraits du roi, de sa famille et des grands d’Espagne ainsi que des toiles destinées à décorer les appartements royaux. Sa présence à la cour lui permit d'étudier les collections de peintures royales.