background preloader

Site de Carthage

Facebook Twitter

Byrsa. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Byrsa

Quartier punique sur le flanc sud de Byrsa Façade du musée national de Carthage, l’ancien monastère des Pères blancs Ancienne cathédrale Saint-Louis vue du site archéologique, côté sud Maquette avec les éléments puniques et romains subsistants. Tophet de Carthage. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tophet de Carthage

Présentation actuelle du tophet : stèles et cippes de grès d’El Haouaria Plan des divers éléments du site archéologique de Carthage, le tophet est figuré au no 24 Le tophet de Carthage, aussi appelé tophet de Salammbô, est une ancienne aire sacrée dédiée aux divinités phéniciennes Tanit et Baal situé dans le quartier carthaginois de Salammbô, en Tunisie, à proximité des ports puniques. Ce tophet, « hybride de sanctuaire et de nécropole »[1], regroupe un grand nombre de tombes d’enfants qui, selon les interprétations, auraient été sacrifiés ou inhumés en ce lieu après leur mort prématurée. Site archéologique de Carthage. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Site archéologique de Carthage

Le site archéologique de Carthage est un site dispersé dans la ville actuelle de Carthage (Tunisie) et classé au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1979. Le développement rapide de la ville moderne risquant de détruire à jamais les vestiges, de grands archéologues tunisiens ont alerté l’opinion[1] et l’Unesco a lancé une vaste campagne internationale entre 1972 et 1992 afin de sauver Carthage. Ce tournant est parachevé avec le classement au patrimoine mondial. Il ne sera question ici que de l’état actuel du site archéologique, un grand nombre d’éléments ayant été perdus anciennement ou plus récemment. La difficulté pour le visiteur réside désormais dans l’extrême dispersion des vestiges même si certains pôles peuvent être distingués. Site archéologique de Carthage. Archaeological Site of Carthage Carthage was founded in the 9th century B.C. on the Gulf of Tunis.

Site archéologique de Carthage

From the 6th century onwards, it developed into a great trading empire covering much of the Mediterranean and was home to a brilliant civilization. Liste des monuments disparus de Carthage. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Liste des monuments disparus de Carthage

La liste des monuments disparus de Carthage a pour but de répertorier les monuments de la cité antique de Carthage, située sur le territoire de l'actuelle Tunisie, dont l'existence est avérée par les textes anciens ou qui ont été retrouvés par des archéologues mais détruits depuis leur découverte. Elle n'est bien entendu pas exhaustive. Monuments puniques[modifier | modifier le code] Temple d'Eshmoun : situé sur l'acropole de Byrsa (connu uniquement par les textes)Temple de Déméter et CoréMuraille puniqueAgora : place publique de la ville basse située à proximité des portsSénat : situé sur l'agora Monuments romains[modifier | modifier le code] Monuments chrétiens et byzantins[modifier | modifier le code] Histoire de Carthage. Flotte carthaginoise. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Flotte carthaginoise

Empire maritime carthaginois Nous connaissons la flotte carthaginoise par des représentations sur des pièces de monnaie ou des stèles, et par des descriptions de Polybe qui relate que le principal navire de combat punique était la quinquérème, ou navire avec cinq rangs de rameurs. Ce fut le navire que les Romains copièrent pour construire les leurs. Polybe narre, en son Histoire, qu'en 256 av. J. Le pouvoir authentique de Carthage se trouvait en mer : la marine punique était la plus puissante du monde connu.

Flotte marchande[modifier | modifier le code] Une corbita (mot latin), petite barque à deux mâts. Ils portaient un mât qui soutenait une voile rectangulaire, et au timon, il y avait une rame aux pales asymétriques très larges, qui se situait au côté gauche de la poupe. Constitution de Carthage. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Constitution de Carthage

Sauf précision contraire, les dates de cette page sont sous-entendues « avant Jésus-Christ ». Buste du philosophe Aristote, source essentielle de connaissances et d’interrogations sur les institutions de la Carthage punique, copie romaine d’après un original de Lysippe, musée Altemps, Rome. La constitution de Carthage est le régime politique de la cité à l’époque punique. L’organisation politique de Carthage était louée par de nombreux auteurs antiques qui mettaient en avant sa « réputation d’excellence »[3].

Si peu de détails sont connus sur le gouvernement de la grande cité, on dispose néanmoins du précieux texte d’Aristote : ce dernier la dépeint comme un modèle de constitution « mixte », équilibrée et présentant les meilleures caractéristiques des divers types de régimes politiques, c’est-à-dire mêlant des éléments des systèmes monarchique (rois ou suffètes), aristocratique (Sénat) et démocratique (assemblée du peuple). Catégorie:Carthage. L'Atelier Carthage ورشة قرطاج. Dans les années 1970, les autorités tunisiennes, préoccupées par la préservation du site archéologique de Carthage – notamment menacé par la croissance urbaine – décident de s’associer à l’UNESCO afin de “sauver Carthage”.

L'Atelier Carthage ورشة قرطاج

Commence alors une longue histoire qui continue jusqu’à aujourd’hui, marquée par une succession d’études et de projets qui ont impulsé la préservation du patrimoine, même si leur mise en oeuvre a été limitée. Un appel de l’UNESCO pour favoriser la recherche archéologique et la préservation du patrimoine Le 19 mai 1972, René Maheu, alors directeur général de l’UNESCO, lance un appel: “Il faut sauver Carthage”. En octobre de la même année, le site est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, et sa protection est ainsi érigée comme enjeu international. Ce moment crucial marque également le lancement d’une campagne internationale de fouilles archéologiques. Le tourisme patrimonial, un moyen de développement économique et social selon l’UNESCO. Carthage après Carthage.

Carthage. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Carthage

Carthage (قرطاج ou Qarṭāj Écouter [qærtˤɑʒ]) est une ville tunisienne située au nord-est de la capitale Tunis. La municipalité de Carthage, qui compte 24 216 habitants en 2014[2], abrite le palais présidentiel, la mosquée Mâlik ibn Anas ou encore l'Académie tunisienne des sciences, des lettres et des arts. Rapport KhediraMolho 2010. Armée de Carthage. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Armée de Carthage

L’armée de Carthage fut l'une des forces militaires les plus importantes de l'Antiquité classique. Même si pour Carthage, sa marine de guerre fut toujours sa principale force, l'armée acquit un rôle clé dans l'extension du pouvoir punique sur les habitants du nord de l'Afrique et du sud de la Péninsule Ibérique, principalement dans la période comprise entre le VIe siècle av. J. -C. et le IIIe siècle av. J. Néanmoins, la machinerie de guerre carthaginoise connut son défi majeur en affrontant les légions romaines au cours des Guerres puniques.