background preloader

Sépultures celtes

Facebook Twitter

Tombe de Ca' Morta. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tombe de Ca' Morta

La tombe de Ca' Morta est une tombe à char celtique qui se trouve au sein de la nécropole du même nom située à l'ouest de la ville de Côme, province de Lombardie, en Italie. La chambre funéraire recouverte d'un tumulus recèle les cendres d'une femme, d'appartenance princière, accompagnée de mobilier.

En raison de l'exceptionnelle qualité des objets qui en ont été exhumés, cette tombe représente un précieux témoignage sur la culture celte de l'époque, en particulier concernant les techniques artisanales, les échanges intra-européens et le rôle des femmes dans la société. Les indices matériels montrent que la défunte est d'origine celte et que le site appartient à la culture italo-celtique dite de « Golasecca », qui, telle celle de Hallstatt, est une culture celtique dans l'Europe du premier âge du fer.

Parmi ces objets, les archéologues ont exhumé un casque de type Negau[N 2], seule pièce d'armement retrouvée dans la tombe. Légende : Complexe funéraire du Moutot à Lavau. Sépulture de Hochdorf. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sépulture de Hochdorf

La sépulture de Hochdorf est la tombe princière d'un guerrier celte de la première période de l’âge du fer découverte en 1977-1978 à Hochdorf, un quartier d’Eberdingen, au nord-ouest de Stuttgart dans le Bade-Wurtemberg en Allemagne. Étudiée en 1979 elle a fourni un très riche mobilier funéraire. Contexte historique et géographique[modifier | modifier le code] Conférence « La tombe princière de Lavau, bilan des recherches en cours » à Troyes, lundi 18 avril 2016. Conférence de B. Dubuis et E. Millet : Le complexe funéraire monumental de Lavau (Aube) : une nouvelle manifestation du phénomène « princier » au Vème siècle avant notre ère, 30/03/16 - CNRS / UMR ARTeHIS - Archéologie, Terre, Histoire, Sociétés.

Cliché D.

Conférence de B. Dubuis et E. Millet : Le complexe funéraire monumental de Lavau (Aube) : une nouvelle manifestation du phénomène « princier » au Vème siècle avant notre ère, 30/03/16 - CNRS / UMR ARTeHIS - Archéologie, Terre, Histoire, Sociétés

Gliksman, Inrap Le complexe funéraire monumental de Lavau (Aube) : une nouvelle manifestation du phénomène « princier » au Vème siècle avant notre èrePar Bastien Dubuis, Emilie Millet. Vidéos sur l'archéologie, animation, photos, reportages sur les sites de fouilles et le métier d'archéologue. Complexe funéraire du Moutot à Lavau. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Complexe funéraire du Moutot à Lavau

Cadre archéologique[modifier | modifier le code] Mis au jour lors de fouilles préventives conduites par l'Inrap après un diagnostic réalisé en août 2012 sur la ZAC du Moutot, le complexe funéraire éponyme s'inscrit dans un ensemble de sites archéologiques situés au nord-est de l'agglomération troyenne et en rive-droite de la Moyenne-vallée de la Petite-Seine. Ces sites, pour la plupart concernés par des opérations d’archéologie préventive, ont été révélés par l'archéologie aérienne depuis 1969[1], notamment sur les territoires des communes suivantes[2] : Tombe à char du Moutot[modifier | modifier le code] Une exceptionnelle tombe à char datant début du Ve siècle av.

Outre un squelette masculin[9] se trouvant sur un char à deux roues , la chambre mortuaire à charpente de cette sépulture, d'une superficie de près de 14 m2 (une des plus vastes connues pour la période concernée), renfermait un remarquable mobilier funéraire[8] : Une tombe princière celte exceptionnelle découverte près de Troyes. Tombe de Vix. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tombe de Vix

Pour les articles homonymes, voir Vix. Le site[modifier | modifier le code] Au VIe siècle av. J. -C., la population celtique locale, rattachée à la civilisation de Hallstatt et dirigée par une aristocratie de type matriarcale[N 1], profite de ce site exceptionnel pour prélever sans doute une taxe de passage aux marchands d'étain. Les fouilles[modifier | modifier le code] Coupe du tumulus de Vix (Musée du Pays Châtillonnais) Dans sa première publication sur la découverte de la tombe de Vix, René Joffroy mentionne bien le fait que Maurice Moisson est le véritable découvreur de la tombe de Vix, mais dans les éditions suivantes il ne mentionne plus le rôle premier de celui-ci et passe pour le premier et unique découvreur.

Tombe à char du monde celtique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tombe à char du monde celtique

L'expression « tombe à char » désigne un type de rite funéraire d'inhumation ou d'incinération[5] pratiqué chez les peuples celtes qui consistait à enfouir les restes de la ou les personne(s) défunte(s)[6],[7],[8] avec un char de guerre ou d'apparat dans une même fosse. On en a retrouvé plus de 300 dans le Nord et le Centre-Est de la France (Champagne-Ardenne, Picardie, Nord-pas de Calais, Bourgogne, Berry...), dans l’Ardenne belge et une quinzaine en Angleterre. Un certain nombre de tombes à char, plus de 100, ont également été découvertes en Allemagne. Tombe de Warcq. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tombe de Warcq

Pour les articles homonymes, voir Vix. La tombe de Warcq est une sépulture princière à char de la fin de l'âge du fer (fin du IIe siècle av. J. -C.) située sur l'actuelle commune de Warcq dans le département français des Ardennes. Elle est découverte en 2014, à l'occasion des travaux de l'autoroute A304.