background preloader

Sculpture grecque antique

Facebook Twitter

La sculpture grecque : découvertes archéologiques, avancées scientifiques, orientations méthodologiques. Sculptures grecques et lieux de mémoire : nouvelles orientations de la recherche. – Andreae, 2001 : Bernard Andreae, Skulptur des Hellenismus, Munich, 2001. – Azoulay, 2009 : Vincent Azoulay, « La gloire et l’outrage.

Sculptures grecques et lieux de mémoire : nouvelles orientations de la recherche

Heurs et malheurs des statues honorifiques de Démétrios de Phalère », dans Annales. Histoire, Sciences sociales, 64/2, 2009, p. 303-340. – Azoulay, Ismard, 2007 : Vincent Azoulay, Paulin Ismard, « Les lieux du politique dans l’Athènes classique. Victoire de Paionios. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Victoire de Paionios

La Victoire vue de face. Marbre, H. 2,16 m. vers 420 avant l'ère commune. Musée Archéologique d'Olympie La Victoire de Paionios est une sculpture grecque du sculpteur Paionios de Mendè , actuellement conservée au musée archéologique d'Olympie. Le style de ce chef-d'œuvre relève du maniérisme, en raison de ses effets d'illusion. Colosse de Rhodes. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Colosse de Rhodes

Le Colosse de Rhodes était une statue d'Hélios, le dieu Soleil, en bronze, dont la hauteur dépassait trente mètres, œuvre de Charès de Lindos. Souvenir de la résistance victorieuse à Démétrios Ier Poliorcète (-305 à -304), érigée sur l'île de Rhodes vers -292, cette gigantesque effigie d'Hélios, dieu tutélaire de la ville de Rhodes, fut renversée en -227 ou -226 par un tremblement de terre. Cassée au niveau des genoux, elle s'effondra et tomba en morceaux. La statue brisée resta sur place jusqu'en 654. Il ne reste plus aujourd'hui la moindre trace du colosse. Apoxyomène. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Apoxyomène

L'Apoxyomène (en grec ancien ἀποξυόμενος / apoxuómenos, de ἀποξὐω / apoxúô, « racler, gratter ») est un marbre d'après Lysippe, représentant, comme son nom l'indique, un athlète nu se raclant la peau avec un strigile. Il est conservé au musée Pio-Clementino (musées du Vatican) sous le numéro Inv. 1185. Découverte[modifier | modifier le code] En 1849, dans le quartier romain du Trastevere, des ouvriers découvrent dans les ruines de ce qu'on croit alors être des thermes romains la statue d'un jeune homme nu se raclant avec un strigile[1]. Statue chryséléphantine de Zeus à Olympie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Statue chryséléphantine de Zeus à Olympie

La statue chryséléphantine de Zeus à Olympie est une œuvre du sculpteur athénien Phidias, réalisée vers 436 av. J. -C. à Olympie. Diadumène. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Diadumène

Le Diadumène est une célèbre statue attribuée au sculpteur grec Polyclète (Ve siècle av. J. -C.). Elle était originellement en bronze, mais les seuls exemplaires que nous en ayons conservés sont des copies en marbre. Représentation[modifier | modifier le code] Dieu de l'Artémision. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Dieu de l'Artémision

Le dieu du Cap Artémision est une sculpture grecque monumentale (haute et large d'environ 2 m) en bronze, datée vers 460 av. J. -C. et conservée au Musée national archéologique d'Athènes (Inv. 15161). Elle a été découverte en 1926 (bras gauche) et 1928 (reste de la statue) au large du Cap Artémision, au nord de l'île d'Eubée. Grâce au naufrage, au Ier siècle av. Aurige de Delphes. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Aurige de Delphes

L’aurige de Delphes, ou Hêniokhos (en grec ancien ἡνίοχος, « qui tient les rênes »), est l'une des plus célèbres sculptures de la Grèce antique, et l'un des cinq seuls grands bronzes qui nous soient parvenus de l'époque classique. Elle est conservée au Musée archéologique de Delphes et datée, grâce à son inscription, entre deux jeux panhelléniques, soit en 478, soit en 474, soit entre 470 et 467 av. J. -C. Description[modifier | modifier le code] Apollon du Pirée. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Apollon du Pirée

L'Apollon du Pirée est une sculpture en ronde-bosse, datée vers 520 av. J. -C.. La sculpture grecque antique – Histoire des Arts en Khâgne. Le terme sculpture recouvre reliefs et statues (terme grec glyphein : sculpter ≠ graphein = dessiner) Aborder la sculpture grecque antique comporte des difficultés : – l’étude doit être faite par l’archéologue (s’intéressant à tout vestige même minime et pas seulement aux chefs d’œuvre) ou en historien de l’art qui lui ne retient que les pièces les mieux conservées, voire en philologue ?

La sculpture grecque antique – Histoire des Arts en Khâgne

Car l’essentiel de ce qu’on sait sur les sculptures grecques antiques vient des auteurs de l’Antiquité qui citent plusieurs œuvres et artistes : exemples d’Ekphrasis de Philostrate, de Callistrate (dont on ignore tout : IVe siècle ? IIIe siècle ?) (cité par Quatremère de Quincy : « nous avons du sophiste Callistrate la description de 14 statues antiques faites par les maîtres les plus célèbres de la Grèce antique… ».

La sculpture grecque antique. LA SCULPTURE GRECQUE ANTIQUEJean-Claude Daumas pour Latine Loquere Iconographie :– Sculpture grecque archaïque : ici– Sculpture grecque classique : ici– Sculpture grecque classique, style sévère : ici– Sculpture grecque hellénistique : ici Par sa variété et sa qualité, la sculpture grecque est sans aucun doute la plus remarquable de toute l´Antiquité ; mais nous ne la connaissons qu´imparfaitement dans la mesure où de très nombreuses œuvres ont disparu (pillages, fonte du bronze et même du marbre pour récupérer la matière première).

Sculpteurs grecs antiques

Sculpture grecque classique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Périclès, copie romaine en marbre d'un original grec réalisé vers -430, Rome, musée Pio-Clementino. Pour les anciens, la sculpture de la seconde moitié du Ve siècle av. J. -C., dit aussi le siècle de Périclès, est dominée par deux sculpteurs de renom, Polyclète et Phidias.

Le premier atteignit le sommet de l'art équilibré et rationnel propre à sa génération en fondant sur un système de rapports mathématiques les proportions idéales du corps humain qu'il consigna dans un ouvrage : le Canon (littéralement la « règle »), et son école assura la diffusion de ses formules. Les artistes du IVe siècle av. Plusieurs mentions suggèrent que les contemporains avaient conscience de l'importance des deux artistes, qu'ils ont souvent voulu confronter à travers leurs œuvres. Praxitèle est, avec Phidias et Lysippe, le sculpteur grec dont les sources nous parlent le plus. Essai de Chronologie[modifier | modifier le code] On situe ainsi selon les olympiades : Sculpture grecque archaïque. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La sculpture grecque archaïque désigne l'ensemble de la sculpture grecque produite pendant la période archaïque (entre le dernier quart du VIIe et le début du Ve siècle av.

Sculpture grecque antique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La sculpture est probablement l'aspect le plus connu de l’art grec antique, celui qui pour un contemporain exprime le mieux le beau idéal et la perfection plastique. Matériaux[modifier | modifier le code] Parcours : La sculpture grecque – A la conquête du corps humain. La Victoire de Samothrace et la Vénus de Milo figurent parmi les oeuvres les plus admirées du Louvre : elles incarnent " l'esprit grec " dans un rendu saisissant de la figure humaine.

Ce parcours permet de suivre cette conquête du corps par des artistes qui marqueront à jamais l'art occidental. Essentiellement inspirés par la figure humaine, les artistes grecs vont créer un art à la mesure de l'homme et centré sur lui, contrastant avec les autres civilisations antiques qui l'ont précédé, toutes tournées vers un divin inaccessible. En Egypte, le dieu Thot est le créateur de l'écriture et, par là même, de toute représentation figurée, en conséquence magique et potentiellement vivante. Forcément parfait dès ses débuts, cet art, au service des dieux et des morts, se voit contraint par des principes fondamentaux indispensables à l'équilibre de l'univers.

Lion de Cnide. Les statues antiques ont-elles un sexe ? La construction du féminin et du masculin dans la plastique grecque / Adeline Grand-Clément - Université Toulouse-Jean Jaurès (Toulouse II-le Mirail) Kouros de Kroisos. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Kouros de Kroisos ou Kouros d'Anavyssos est une statue grecque antique en marbre de l'époque archaïque, vers 540/510 av. J. -C., représentant un jeune homme (grec ancien κοuρος / koũros) nu à vocation funéraire. Elle est conservée au musée national archéologique d'Athènes (n°3851). Découverte[modifier | modifier le code] La statue est découverte en 1936 lors de fouilles clandestines dans la nécropole d'Anavyssos, une localité côtière à 34 km au Sud-Est d'Athènes (Dème du Saronique), puis en 1938, la base de la statue portant l'inscription est retrouvée.

Description[modifier | modifier le code] La statue, en marbre de Paros, mesure 1,94 m et représente un jeune homme nu, en position frontale, le pied gauche légèrement avancé, les bras le long du corps. . « Arrête-toi et pleure devant la tombe de Kroisos qui est mort, tué par Arès sauvage alors qu'il combattait en première ligne »[4]. Analyse stylistique[modifier | modifier le code] Kouros. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un kouros (pluriel kouroï[1]) est la statue d'un jeune homme, datant de la période archaïque de la sculpture grecque (de -650 à -500).

Généralités[modifier | modifier le code] Les premiers kouroï étaient en bois et n'ont pas survécu jusqu'à nos jours, mais vers le VIIe siècle av. J. -C. les Grecs apprirent à sculpter la pierre avec des outils en fer et commencèrent à fabriquer des kouroï en pierre, surtout en marbre en provenance des îles de Paros et Samos. Le mot grec ancien κοuρος / koũros signifie « jeune homme » et fut utilisé par Homère pour parler des jeunes soldats. Les kouroï furent créés à une époque où la Grèce était sous l'influence culturelle de l'Ancienne Égypte, comme on peut le voir par leur pose rigide caractéristique, qui rappelle les statues des anciens rois égyptiens.

Les kouroï sont toujours nus, portant tout au plus une ceinture et parfois des bottes. Hermès portant Dionysos enfant. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Hermès portant Dionysos enfant, également connu sous les noms d’Hermès de Praxitèle ou Hermès d'Olympie, est une statue grecque antique découverte en 1877 dans les ruines du temple d'Héra à Olympie. Elle est exposée au musée archéologique d'Olympie.

Le groupe est traditionnellement rattaché à Praxitèle (IVe siècle av. J. -C.) sur la foi d'une remarque du voyageur grec Pausanias (IIe siècle apr. Découverte[modifier | modifier le code] En 1874, l'État grec signe avec l'Allemagne un accord sur l'exploration archéologique du site d'Olympie[1], fouillé pour la première fois par l'expédition de Morée de 1829. Il faut encore six autres découvertes distinctes pour parvenir au groupe statuaire tel qu'il est aujourd'hui exposé. Considérations techniques[modifier | modifier le code] Hercule Farnèse. Groupe du Laocoon. Gladiateur Borghèse. Galate mourant. Parcours : La sculpture grecque – A la conquête du corps humain. Figurines en terre cuite grecques.

Fiche activite sculpture. Faune Barberini. Éphèbe de Critios. Discobole. Danseuses de Delphes. Dame d'Auxerre. Coré (sculpture) Catégorie:Sculpture de la Grèce antique. Aphrodite de Cnide. Bronzes de Riace.