background preloader

Risorgimento

Facebook Twitter

Loi des Garanties. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Loi des Garanties

La loi des Garanties, de son intitulé complet loi des Garanties sur les prérogatives du Souverain Pontife et du Saint-Siège et sur les relations de l'État avec l'Église est une loi italienne promulguée le cherchant à résoudre la « Question romaine », née de la disparition des États pontificaux survenue un an auparavant. La loi accorde au pape un certain nombre d'avantages : l'inviolabilité de sa personne, son immunité de juridiction devant les tribunaux italiens, sa protection pénale contre les injures publiques, la liberté de correspondance ou encore de célébration du culte.

Question romaine. Royaume d'Italie (1861-1946) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Royaume d'Italie (1861-1946)

Royaume d'ItalieRegno d'Italia(it) Devise : Avanti Savoia ! [1] Hymne : Marcia Reale Marche Royale. Chronologie de l'unification de l'Italie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Chronologie de l'unification de l'Italie

Les années de préparation[modifier | modifier le code] 1815[modifier | modifier le code] 30 mars : Proclamation de Rimini : Joachim Murat appelle les Italiens à se soulever contre le joug autrichien.7 avril : La Lombardie et la Vénétie sont unies pour former le royaume lombard-vénitien sous domination autrichienne.avril : Joachim Murat, prenant la tête d'une armée de libération de l'Italie, réoccupe les parties méridionales et centrales de l'ancien royaume d'Italie et y rétablit les administrations départementales anciennes.2-3 mai : Après la défaite de ses armées à Tolentino, Murat se retire dans son royaume.25 mai : Murat quitte son royaume pour la France.13 octobre : Murat est fusillé.26 septembre : Les souverains d'Autriche (catholique), de Prusse (protestant) et de Russie (orthodoxe) créent la Sainte-Alliance pour lutter contre les idées révolutionnaires en Europe.

Giuseppe Garibaldi. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Giuseppe Garibaldi

Giuseppe (Jousé/Josep en niçois) Garibaldi (prononciation italienne : [dʒuˈzɛppe] [ɡariˈbaldi] Il est surnommé le « Héros des Deux Mondes » en raison des entreprises militaires qu'il a réalisées aussi bien en Amérique du Sud qu'en Europe, ce qui lui a valu une notoriété considérable aussi bien en Italie qu'à l'étranger. Celle-ci est due à la couverture médiatique internationale exceptionnelle dont il a bénéficié pour l'époque, et qui a relaté, parfois avec romantisme, son épopée.

Les plus grands écrivains, notamment français, Victor Hugo, Alexandre Dumas, George Sand lui ont montré leur admiration. Le Royaume-Uni et les États-Unis lui ont été d'une grande aide, lui proposant, dans les circonstances difficiles, leur soutien financier et militaire. Camillo Cavour. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Camillo Cavour

Pour les articles homonymes, voir Cavour. En politique intérieure, il soutient l'adoption et la défense du Statut albertin. Partisan des idées libérales et réformatrices, chef de la droite modérée, il signe un accord (Connubio, synonyme de « mariage », au sens ironique) avec la gauche monarchique d'Urbano Rattazzi[2] visant à la mise en œuvre de réformes qui excluent les ailes extrêmes du Parlement. Il supprime un grand nombre de congrégations religieuses, ce qui lui attire l'hostilité du pape Pie IX. Dans le domaine de l'économie, Cavour fait la promotion du libre-échange avec les États voisins[3], remanie le système des impôts, incite à la coopération entre les secteurs publics et privés, et lance de grands investissements industriels dans le secteur textile ainsi que dans les chemins de fer afin de raccorder les lignes italiennes et françaises. Giuseppe Mazzini.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Giuseppe Mazzini

Giuseppe Mazzini en 1870. Prise de Rome. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Prise de Rome

Photo d'époque de la brèche à proximité de la Porta Pia (à droite du cliché). Prélude[modifier | modifier le code] La volonté de faire de Rome la capitale du nouveau royaume d'Italie est déjà exprimée par Cavour dans son discours devant le Parlement italien en 1860. Victor-Emmanuel II. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Victor-Emmanuel II

La réalisation de l’unification italienne lui procure l’appellation de « Père de la Patrie » (français pour Padre della Patria), il est surnommé aussi « Roi gentilhomme » (en italien, Re galantuomo). Comme roi de Sardaigne, il s’entoure de grands ministres comme Massimo d’Azeglio et Camillo Benso comte de Cavour qui modernisèrent le royaume. Biographie[modifier | modifier le code] Le Risorgimento et la France. Dans Il Risorgimento [1][1] Antonio Gramsci, Il Risorgimento, Einaudi, 1966., qu'il écrit durant son incarcération par les fascistes, Antonio Gramsci qualifie ce mouvement politique et culturel conduisant à l'unité italienne, entre 1815 et 1870, de « révolution passive », reprenant pour son compte l'expression fameuse de l'historien Vincenzo Cuoco.

Le Risorgimento et la France

Cette « révolution passive » se serait notamment caractérisée, écrit Maria-Antonietta Macciocchi pour résumer la pensée de Gramsci, par « la non participation des masses au mouvement et par un type d'action qui n'engage que les élites politiques » [2][2] Maria-Antonietta Macciocchi, Pour Gramsci, Seuil, 1974,.... Le Risorgimento. Un enjeu de mémoire sous le fascisme. 1 Préface à C.

Le Risorgimento. Un enjeu de mémoire sous le fascisme

Rosselli, Oggi in Spagna domani in Italia, Paris, Edizioni di Giustizia e Libertà, 193 (...) 1En guise d’introduction, deux mots d’explication sur le titre de ma contribution. Il n’est pas dans mes intentions de procéder à une revue systématique de la riche historiographie consacrée au Risorgimento et produite par des spécialistes liés aux courants antifascistes. Monarchie, État et nation en Italie durant le Risorgimento (1831-1870) L’historiographie catholique face au Risorgimento. Guerre et nation dans l’Italie du Risorgimento. Il existe bien sûr de très importantes études sur le militarisme italien.

Citons en particulier Piero Pieri, Storia militare del Risorgimento, Torino, Einaudi, 1962 ; Mario Isnenghi, Le guerre degli Italiani, Bologna, Il Mulino, 1989, p. 193-212 ; Ilaria Porciani, « Der Krieg als ambivalenter italianischer Gründungsmythos – Siege und Niederlagen », in Nikolaus Buschmann et Dieter Langewiesche [dir.], Der Krieg in den Gründungsmythen europäischer Nationen und der USA, Francfort, Campus, 2003, p. 193-212 ; Walter Barberis [dir.], Storia d’Italia. Annali 18. Guerra e pace, Torino, Einaudi, 2002. On constate cependant peu de continuité dans la démarche de ces différents auteurs. Cours de civilisation italienne. Histoire I – Le Risorgimento : de la restauration (1815) aux révolutions de 1848 : En 1815, sur l’initiative du chancelier autrichien Metternich, les représentants des différents états d’Europe et surtout des grandes puissances européennes (Empire autrichien, Grande-Bretagne, Russie, Prusse, France) se réunissent au sein du congrès de Vienne (il Congresso di Vienna) dans le but de rétablir sur le continent européen l’équilibre, qui avait été bouleversé par la révolution française et par l’Empire Napoléonien.

Le congrès fixe alors la nouvelle carte géopolitique de l’Europe selon 3 principes fondamentaux: - Restauration : c’est-à-dire retour à la situation politique d’avant la révolution. - Légitimité : c’est-à-dire reprise du pouvoir de la part des dynasties de l’Ancien Régime. . # Quelle est donc la configuration de la péninsule à l’issue du congrès de Vienne à l’époque où le mot Italie correspond à une expression géographique ? Université Toulouse-Jean Jaurès (Toulouse II-le Mirail) - Chaînes.

Carbonarisme. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le carbonarisme (pour l'Italie) ou charbonnerie (pour la France) est un mouvement initiatique et secret, à forte connotation politique, présent en Italie, en France, au Portugal et en Espagne au début et au milieu du XIXe siècle ; il a notamment contribué au processus de l'unification de l'Italie. Les origines[modifier | modifier le code] Les compagnonnages charbonniers (XIème-XVIIIème siècles)[modifier | modifier le code] La Charbonnerie tire son nom des rites d'initiation des forestiers (rituels forestiers) fabriquant le charbon de bois à l'origine dans le Jura et en Franche-Comté[réf. nécessaire].

Ces sociétés de « bons cousins charbonniers » sont très antérieures au phénomène politique du carbonarisme. Catégorie:Risorgimento. Plébiscites pour l'unification en Italie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'unification italienne fait apparaître un phénomène nouveau, la consultation par plébiscite de la population sur la question de son avenir. C'est une rupture importante avec les pratiques antérieures où les gouvernants, la plupart du temps non élus, disposaient des territoires et des populations comme ils l'entendaient.

Cependant la Révolution française a développé l'idée du « droit des peuples à disposer d'eux-mêmes. » Napoléon III souhaite donc que les populations soient consultées sur leur réunion au royaume de Sardaigne. Risorgimento. Portail:Risorgimento.