background preloader

Nadar

Facebook Twitter

Nadar, la norme et le caprice. Disparu il y a tout juste 100 ans, Félix Tournachon dit Nadar (1820 – 1910), dont l’art de portraitiste a souvent été célébré, reste l’emblème de la photographie du XIXe siècle.

Nadar, la norme et le caprice

L’époque des années 1850 a vu la réalisation des portraits des plus grands artistes de la bohême parisienne, et la mise au point d’une recette qui assure le succès de l’atelier sous le Second Empire. Sous la Troisième République, alors que Paul Nadar (1856 – 1939) accompagne l’entreprise paternelle puis lui succède, la standardisation du portrait apparaît souvent comme une dérive commerciale.

L’exposition propose de réviser ce point de vue en considérant le rôle du succès des photographies d’acteurs et d’actrices de théâtre de l’époque comme une vision complémentaire de la société fin de siècle. Commissaire : Michel Poivert. Baudelaire photographié par Nadar. Nadar (link is external), dessinateur, caricaturiste, journaliste et romancier devient un des photographes les plus courus de la capitale en ouvrant un atelier rue Saint-Lazare, en 1854.

Baudelaire photographié par Nadar

Les œuvres sorties de cet atelier correspondent à une première période de la carrière du photographe (jusqu'en 1861, date à laquelle il emménage dans de luxueux salons au 35 boulevard des Capucines), celle pendant laquelle il se consacre au thème du « panthéon des artistes et des écrivains contemporains ». Parmi ceux-ci plusieurs étaient des amis proches : Balzac, Daumier, Gautier, Nerval, Baudelaire[1]… Nadar utilise ici un procédé qu'il affectionne particulièrement pour photographier Baudelaire, auquel il vouait la plus grande admiration. Portraits de gens célèbres par Felix Nadar. Sarah Bernhardt par Nadar. Contexte historique Inventée par Nicéphore Niepce au début des années 1820, perfectionnée par les inventions de Daguerre et de Talbot, la photographie est de toutes les innovations technologiques du XIXe siècle celle qui a probablement le plus pesé sur l’évolution de l’art, en particulier de la peinture.

Sarah Bernhardt par Nadar

La question se posa en effet rapidement de savoir si la photographie se réduisait à une technique de reproduction ou si elle pouvait être considérée comme un moyen d’expression plastique à part entière. Problème d’autant plus délicat que la photographie intervenait à un moment où s’imposait la nécessité de considérer le monde extérieur d’un œil nouveau et objectif, mais que par ailleurs, comme le rapporte ironiquement Baudelaire dans son Salon de 1859, le credo artistique de l’époque était que « l’art est et ne peut être que la reproduction exacte de la nature ». Analyse des images Son cliché nous renvoie l’image d’une magnifique jeune femme au regard mélancolique. Interprétation. Portrait de Delacroix.

Dans les années 1850, Félix Tournachon dit Nadar assoit sa position de photographe-portraitiste.

Portrait de Delacroix

La qualité de son travail lui vaut bientôt de réaliser les portraits d'artistes et de personnalités les plus en vue. En 1858, Eugène Delacroix se prête au jeu et accepte de poser devant l'objectif de Nadar [ image principale ]. Talent et sens du commerce La photographie se démocratise et se banalise, les petits studios bon marché se multiplient. Nadar cherche à valoriser le portrait photographique, en lui conférant des qualités esthétiques comparables à celles d'une peinture. Un portrait contesté Chez Nadar, la clientèle est choyée. Ce n'est pourtant pas le premier portrait photographique de Delacroix et ce ne sera pas le dernier. Nadar (1820-1910) Nadar. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Nadar

Nadar, Autoportrait (vers 1860). signature Félix Tournachon, dit Nadar, est un caricaturiste, écrivain, aéronaute et photographe français, né le [1] ou le [2],[3] à Paris et mort le dans la même ville[2],[1]. Il publie à partir de 1854 une série de portraits photographiques d'artistes contemporains, parmi lesquels Daniel-François-Esprit Auber, Michel Bakounine, Théodore de Banville, Charles Baudelaire, Hector Berlioz, Sarah Bernhardt, Jean-Baptiste Camille Corot, Gustave Courbet, Gustave Doré, Jules Favre, Loïe Fuller, Victor Hugo, Zadoc Kahn, Charles Le Roux, Franz Liszt, Édouard Manet, Guy de Maupassant, Gérard de Nerval, Jacques Offenbach, les frères Élie Reclus et Élisée Reclus, Gioachino Rossini, George Sand, Hector de Sastres, Jules Verne, Richard Wagner.

Le pseudonyme Nadar a également été utilisé par une société constituée autour de son frère Adrien Tournachon sous les formes Nadar jeune et Nadar jne, provoquant parfois la confusion. Les portraits de Nadar. Gaspard-Félix Tournachon, dit Nadar, est né le 6 avril 1820 à Paris.

Les portraits de Nadar

Il est entre autres connu pour cette série de portraits qu’il a réalisé à partir des années 1850 d’artistes et de personnalités de son époque.