background preloader

Musique - Période Moyen-Age & Renaissance

Facebook Twitter

Une plongée musicale dans la Renaissance. Jusqu’au 8 janvier 2017, une drôle d’installation permet de découvrir le compositeur Johannes Ockeghem, qui a marqué l’histoire de la région de Tours à la Renaissance.

Une plongée musicale dans la Renaissance

Conçu grâce aux travaux de scientifiques, le Cubiculum musicae fait partie de l’exposition « Martin de Tours, le rayonnement de la cité ». Dressé dans la cour du musée des Beaux-Arts de Tours, un dispositif inédit propose au public de découvrir l’un des plus grands compositeurs de la Renaissance : Johannes Ockeghem. Ce musicien, né vers 1420 dans le Hainaut et mort en 1497 à Tours, fut premier chapelain du roi et trésorier de la basilique Saint-Martin de Tours. Nom de code de cette boîte à musique géante : le Cubiculum musicae. Iter liturgicum italicum : Accueil. Accueil. The Plainsong and Medieval Music Society. Medieval Polyphony. Medieval Polyphony. Upload rstblackorchid Loading...

Medieval Polyphony

Working... ► Play all Medieval Polyphony rstblackorchid29 videos3,060 viewsLast updated on Mar 4, 2012 Play all Sign in to YouTube Sign in History Sign in to add this to Watch Later Add to Loading playlists... La musique au Moyen Âge. La tapisserie de Tubalcaïn du musée représente, à gauche, un homme tenant une balance.

La musique au Moyen Âge

Cet homme est Pythagore, qui pesa les masses du forgeron derrière lui, et ainsi découvrit que chacune avait une tonalité différente : Pythagore inventa la musique ! Au Moyen Âge comme pendant l'Antiquité, la musique est donc avant tout liée à la philosophie et aux mathématiques : elle témoigne de l'ordre du monde.

C'est pourquoi l'Eglise attache une importance particulière à la musique. Celle-ci est d'abord monodique, comme les chants grégoriens. Trouveresse. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Trouveresse

Une trouveresse est une femme trouvère écrivant et chantant ses poèmes en langue d'oil (français du nord). En langue d'oc, ce sont les trobairitz. Quelques trouveresses[modifier | modifier le code] Discographie[modifier | modifier le code] La chanson d'ami (CD) : chansons de femmes XII̊ et XIII̊ siècles. Articles liés[modifier | modifier le code] Trobairitz ; Trouvère. Trobairitz. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Trobairitz

Une trobairitz (féminin de l’occitan trobador) ou troubadouresse, forme féminine de troubadour, est une poétesse et compositrice d'expression occitane ayant vécu dans le sud de la France aux XIIe et XIIIe siècles. On trouve pour la première fois ce mot dans le roman de Flamenca du XIIIe siècle. Minnesang. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Minnesang

Le Minnesang (« chant d'amour ») est un style de poésie lyrique dans les pays de langue allemande qui s'est épanoui du XIIe siècle jusqu'au XIVe siècle. Ceux qui écrivent et chantent le Minnesang sont connus comme chanteurs de Minne (« Minnesänger »). Le Minnesang a des points communs avec la tradition des troubadours et des trouvères en France. Il provient probablement de cette tradition, bien qu'il ait développé ses propres formes. Trouvère. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Trouvère

Les trouvères sont des poètes et compositeurs de langue d'oïl au Moyen Âge. Les trouveresses sont les femmes trouvères. Origine[modifier | modifier le code] Les trouvères composaient des chants qu'ils pouvaient interpréter ou faire jouer. Un musicien qui chante des poésies, s'accompagnant d'une vièle, est appelé un jongleur[1]. Étymologie[modifier | modifier le code] Troubadour. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Troubadour

Un troubadour (de l'occitan trobador : « trouveur ») est un compositeur, poète, et musicien médiéval de langue d'oc, qui interprétait ou faisait interpréter par des jongleurs ou des ménestrels ses œuvres poétiques. Les femmes qui pratiquent l'art du trobar, sont appelées des trobairitz. Le mouvement troubadour a commencé vers la fin du XIe siècle en Occitanie, au sein de la haute noblesse occitane. École de Notre-Dame de Paris (musique) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

École de Notre-Dame de Paris (musique)

Cathédrale Notre-Dame de Paris La construction de Notre-Dame de Paris a été décidée par l'évêque Maurice de Sully au lendemain de son élection fin 1160 ou début 1161. Les travaux commencent en 1163 et se poursuivent jusqu'en 1245. Le grand autel est consacré en 1182. École de Saint-Martial. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

École de Saint-Martial

L’école de Saint-Martial, encore dite École d’Aquitaine, est une école de composition médiévale et de chant grégorien. Elle tire son nom de l’abbaye Saint-Martial de Limoges, où elle nait et se développe, aux XIe et XIIe siècles. Una Voce. Internationale Gesellschaft für Studien des Gregorianischen Chorals.

Ars antiqua. Ars nova. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ars nova est un courant de la musique médiévale occidentale, centrée sur la France, et qui englobe une période comprise entre l'écriture du Roman de Fauvel (1310-1314) et la mort de Guillaume de Machaut (1377). On utilise parfois ce terme pour désigner, d'une manière générale, l'ensemble de la musique polyphonique européenne du XIVe siècle, ce qui inclut des compositeurs italiens tels Francesco Landini, Jacopo da Bologna, Gherardello da Firenze ou encore Lorenzo da Firenze.

On se sert plutôt du terme parallèle Trecento (ce qui signifie XIVe siècle en italien) pour désigner la musique créée par ceux-ci et leurs compatriotes. Ars subtilior. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Notation en forme de cœur du rondeau Belle, bonne, sage de Baude Cordier L'ars subtilior est un style de la musique du Moyen Âge de la fin du XIVe siècle, située entre l'ars nova et l'école franco-flamande. Histoire[modifier | modifier le code] La locution « ars subtilior » a été inventée en 1963 par la musicologue Ursula Günther[1] pour définir une évolution de l'ars nova apparue après la mort de Guillaume de Machaut (1377), dont la principale caractéristique était son extrême raffinement et sa complexité rythmique et polyphonique. C'est en France et en Italie que cette musique est apparue, on en trouve des exemples à la cour du duc Jean de Berry, de Gaston Fébus et de Janus de Lusignan à Chypre, ainsi qu'à la cour des papes d'Avignon et à la cour des ducs de Visconti à Pavie[2].

Les formes[modifier | modifier le code] Chant grégorien. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Bibliothèque abbatiale de Saint-Gall, no 359 Cantatorium[r 1], p. 25, vers 922 - 925 [3], avant l'invention de Guido d'Arezzo. Découvrir la musique médiévale. L'univers des Anciens ouvre les portes sur l'Harmonie du Monde. Ces quelques pages sont consacrées à la découverte de l'expression musicale de l'Occident médiéval. En reprenant le fil l'histoire, depuis les racines anciennes nourries de la ferveur des premiers chrétiens, jusqu'à l'essor de la polyphonie complexe de l'âge gothique, nous essaierons de reconstituer le parcours de ces chantres, de ces troubadours et trouvères, de ces hommes et ces femmes qui, à travers le temps et l'espace, réussissent encore à toucher notre sensibilité contemporaine et à nous émouvoir.

Le texte est ponctué d'hyperliens qui offrent la possibilité d'approfondir des points particuliers ou d'entendre des oeuvres qui permettent de mieux comprendre ce dont il est question. Bonne découverte ! Bibliographie Adriessen, Pieter dir. Radio Program, Blog, and Podcast. Week of October 26. Digital Image Archive of Medieval Music. Hildegarde de Bingen. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Hildegarde de Bingen (en allemand : Hildegard von Bingen), née le à Bermersheim vor der Höhe près de Alzey (Hesse rhénane) et morte le à Ruppertsberg (près de Bingen), est une religieuse bénédictine mystique, compositrice et femme de lettres franconienne du XIIe siècle[1].

Le 10 mai 2012, le pape Benoît XVI étend le culte liturgique de sainte Hildegarde à l'Église universelle, dans un processus connu sous le nom de « canonisation équipollente », ou canonisation équivalente. El Llibre Vermell de Montserrat-La Cappella Reial de Catalunya-Hespèrion XXI-Jordi Savall. Livre vermeil de Montserrat. Guillaume de Machaut. Musicologie Médiévale - Ressources pour musicologues et grégorianistes. Musique de la Renaissance. Musique médiévale.