background preloader

Musique moderne et contemporaine

Facebook Twitter

Portail de la musique contemporaine en France - French Gateway to Contemporary Music Resources. Dodécaphonisme. Home - Britten Sinfonia. John Cage, inventeur d'une musique inouïe (1912-1992) Touche à tout, curieux de toutes les nouvelles technologies, expérimentateur et inventeur : John Cage a cherché à composer par tous les moyens une musique généreuse, au sein de laquelle tous les sons seraient accueillis.

John Cage, inventeur d'une musique inouïe (1912-1992)

Par Perrine Kervran. Réalisation : Anne Perez-Franchini. Attachée de production : Claire Poinsignon. Rediffusion de l'émission du 30.01.2016. John Cage est né en 1912, à Los Angeles. John Cage est célèbre pour son morceau 4'33'' qui faisait écouter le son du silence à un public faisant face à un pianiste immobile. Plein d'humour, il est souvent pris à tort pour un provocateur, voire pour une sorte de clown, quand il était un travailleur acharné, qui a toujours eu la délicatesse de ne pas se prendre au sérieux.

John Cage sur le site de l’Ircam Bibliographie Silence : conférences et écrits Editions Héros-Limite et Contrechamps, 2012 John Cage Aux sources de l’utopie numérique C & F éditions, 2012 Fred Turner Double-Barrelled Gun : Dada aux Etats-Unis Presses du Réel, 2011 Fermer. Centre de documentation de la musique contemporaine. Musique minimaliste. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Musique minimaliste

Généralités[modifier | modifier le code] Présentation[modifier | modifier le code] On désigne généralement par le terme de musique minimaliste un courant de musique contemporaine apparu dans les années 1960 aux États-Unis avec les compositeurs La Monte Young, Terry Riley, Steve Reich, et Philip Glass. Le mouvement se développe principalement dans les deux régions des États-Unis traditionnellement les plus ouvertes aux innovations artistiques et aux influences des cultures non européennes : New York et la côte Ouest. Le minimalisme a également des adeptes en Grande-Bretagne (Michael Nyman, Gavin Bryars), en Hollande (Louis Andriessen), en France (Renaud Gagneux), mais il demeure avant tout un phénomène américain[1]. Centre de documentation de la musique contemporaine. Musique spectrale. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Musique spectrale

La musique spectrale est apparue à la fin du XXe siècle ; elle s'est développée au cours des années 1970 et demeure toujours en cours, grâce, en particulier, aux progrès de l'informatique musicale. Cette étiquette sert généralement à désigner des techniques de composition développées principalement par des compositeurs français : Tristan Murail et Gérard Grisey notamment, même si ce dernier s'identifiait peu dans ce terme et aurait préféré le terme de « musique liminale », qui résumait mieux sa pensée du temps musical. Le terme fut inventé par le compositeur Hugues Dufourt dans un article de 1979. Précurseurs[modifier | modifier le code] Au Japon, dans les années 1950, Toshirō Mayuzumi (1929-1997) a analysé acoustiquement les sons des cloches bouddhistes.

La musique des roumains Iancu Dumitrescu (1944) et Horatiu Radulescu (1942-2008) est souvent citée comme étant précurseure du mouvement spectral. Musique contemporaine. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Musique contemporaine

L'expression musique contemporaine désigne les différents courants de musique savante apparus après la fin de la Seconde Guerre mondiale[1]. Certains de ces courants recherchent des voies nouvelles, parfois de manière radicale, en dehors du système tonal. À partir des années 1950, l’émergence de profondes mutations dans les formes d'écriture musicale laisse entrevoir une nouvelle tendance de la composition. Ces mutations sont en fait caractéristiques de toutes celles qui ont traversé le siècle : un langage musical en crise (indétermination d’un côté, sérialisme généralisé de l’autre), et des recherches qui développent de nouvelles formes d’expression (musique électronique, mixte…), pour aboutir à de nouveaux concepts (notions fondamentales d’acoustique, notions d’objets sonores et musicaux…).

Les précurseurs[modifier | modifier le code] Ressources. Musique postmoderne. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Musique postmoderne

La musique postmoderne est, soit la musique de l'ère postmoderne, soit la musique qui applique l'idéologie de la postmodernité. Comme son nom l'indique, le mouvement du postmodernisme s'est formé en réaction, ou plutôt comme un dépassement de la musique moderne. De fait, la musique postmoderne s'est généralement définie à la fin du XXe siècle en opposition à la musique moderne. Une œuvre peut être soit moderne ou postmoderne, mais pas les deux. Origine historique[modifier | modifier le code] Henry W Sullivan suggère que la transition dans la musique, du moderne au postmoderne se déroule à la fin des années 1960, influencée en partie par le rock psychédélique et d'un ou de plusieurs des albums tardifs des Beatles (Sullivan 1995, 217). L'attitude musicale postmoderne[modifier | modifier le code]

Portail de la musique contemporaine en France - French Gateway to Contemporary Music Resources.