background preloader

Littérature africaine des 20ème et 21ème siècles

Facebook Twitter

Littérature camerounaise

Littérature congolaise. Littérature d'Afrique du Nord. Littérature ivoirienne. Littérature lusophone africaine. Littérature malgache. Littérature malienne. Littérature nigériane. Littérature sénégalaise. Littérature sud-africaine. Littérature togolaise. Littérature zimbabwéenne. Monénembo, Tierno. Mukasonga, Scholastique. Waberi, Abdourahman. Dynamiques littéraires et économiques de l'édition africaine. Questions à Raphaël Thierry, chercheur indépendant en Allemagne. Son travail est consacré à l’analyse des dynamiques de l’édition africaine depuis les années 1950, avec un regard plus particulier sur la francophonie.

En 2015, il a publié aux Presses Universitaires de Bordeaux l’ouvrage Le marché du livre africain et ses dynamiques littéraire : le cas du Cameroun. Depuis 2011, il administre et développe le blog sur lequel il propose des réflexions et des points de vue, ainsi que de l’information sur le marché du livre en Afrique. Dans quelle mesure peut-on parler, comme l’agent littéraire Pierre Astier l’a fait, de « domination impérialiste » de l’édition française et de Paris en particulier dans le monde francophone ? Vaste question ! Mais quel est le travail d’un agent littéraire ? Ce phénomène de domination concerne-t-il aussi les livres scientifiques que ce soit dans le domaine scolaire ou de la recherche ? « La littérature africaine s’ouvre au monde, parle au monde, tout en étant ancrée dans le continent » Le critique congolais Boniface Mongo-Mboussa, programmateur du pavillon africain au Salon du livre de Genève, dresse un panorama des lettres francophones et anglophones.

Propos recueillis par Séverine Kodjo-Grandvaux (contributrice Le Monde Afrique, Douala) Parmi celles-ci, le Salon africain qui remettra, vendredi, le prix Kourouma, dont Le Monde Afrique est partenaire. Grâce au travail méticuleux et passionné de la romancière suisse Pascale Kramer et du critique congolais Boniface Mongo-Mboussa, diverses rencontres seront proposées avec des romanciers, des essayistes, des poètes, des auteurs jeunesse du continent, mais aussi de Haïti et d’Europe sur le thème « Mélancolique Afrique », aux antipodes des clichés habituels. Expliquez-nous ce thème de la mélancolie ? Lire aussi : Le Goncourt des lycéens attribué à l’écrivain Gaël Faye Vous êtes optimiste, mais il faut savoir raison garder. Que faire alors ? Conserver des collections africaines a-t-il encore un sens ?

Ah oui ! Oui ! Une poétique africaine est-elle nécessaire ? 1 Cette table ronde fut organisée par le Clef (Club de lecteurs d'expression française) et par le Thé (...) 1En 1985, lors d'une table ronde intitulée « Écritures ethniques, écritures nationales ou écrire tout court »1, l'écrivain congolais Tchicaya U Tam'si (Chevrier 1986 : 20) affirma : « Je suis en rupture avec ma tribu, je suis en rupture avec l'ethnie, je suis en rupture avec l'Afrique. Il nous faut autre chose. Je suis en situation de vouloir conquérir et détruire un certain nombre de citadelles qui me sont interdites et où je voudrais habiter. Et pour cela je me mets en situation de rupture. [...] Dans cette situation de rupture j'ai une quête. 2Tchicaya U Tam'si adopte ici une certaine position face à une certaine problématique : il se confronte à ceux qui prétendent à l'existence d'un ensemble de traits à même de circonscrire une « poétique africaine ». 2 À ce sujet, Henri MESCHONNIC (1982 : 33) distingue deux types de poétique possibles, dont la second (...) 7A. 8Ainsi A. 3 K.

Top 10 des livres de la Littérature Africaine à lire au moins une fois dans sa vie – Le Cactus Sahélien. Aujourd’hui chers lecteurs, pas de critique littéraire, mais à la place un petit voyage livresque aux quatre coins de l’Afrique.

Pour cette première chronique du cactus, je vous ai concocté un top, et non des moindres, puisqu’il s’agit du top 10 des livres de la Littérature Africaine à lire au moins une fois dans sa vie. Ces 10 livres que j’ai sélectionnés pour vous – après des heures à me triturer les méninges- sont pour la plupart des classiques élevés aujourd’hui au Panthéon de la littérature Africaine.

Mais avant de vous dévoiler cette liste, je dois vous avouer que j’ai eu un certain mal à rédiger cet article. Pourquoi ? Parce que la Littérature Africaine, bien que relativement méconnue à l’échelle internationale, recèle de nombreux chefs d’œuvre tous aussi captivants les uns que les autres. Tous ces livres, il a fallu les départager.

. – Un seul auteur par pays ; – Un seul genre : le roman ; – Une seule période : le 20ème siècle. Mesdames et messieurs, ici votre commandant de bord. 10. Thomas Mofolo. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Thomas Mofolo (1876- 1948) est un écrivain du Lesotho de langue sesotho. Enfance[modifier | modifier le code] Thomas Mopoku Mofolo naît vraisemblablement à Mafeteng en 1876, et est mort en 1948. Il grandit au Basoutoland, et comme la plupart des gens de sa génération, il est éduqué par des missionnaires européens présents dans le pays. Il étudie sous la direction du révérend D. Ellenberger, puis du révérend Alfred Casalis, à Morija.

Avec les missionnaires[modifier | modifier le code] À la fin de ses études, il travaille pour les missionnaires jusqu’en 1910. Mofolo est encouragé à écrire par les missionnaires. Ensuite, Mofolo écrit Pitseng, publié en 1910. En 1910, après un voyage dans le Natal où il visite les terres zouloues et la tombe du roi Chaka, Mofolo écrit Chaka. Mofolo quitte la mission et cesse partiellement d’écrire. Le départ de Morija[modifier | modifier le code] Bibliographie[modifier | modifier le code] Œuvres de Mofolo.

Texte et oralité dans la littérature africaine francophone. Soumbala - La librairie africaine. Série Charybde - Littératures africaines contemporaines - Liste de 36 livres. Rentrée littéraire 2017: les 15 incontournables du monde noir - Hebdo. 1 - Kamel Daoud ou le dilemme de Schéhérazade C’est le deuxième roman sous la plume de l’un des écrivains algériens les plus connus de France et de Navarre. Puisant son inspiration dans la légende de Schéhérazade, l’auteur de Zabor ou les psaumes raconte à la première personne l’histoire d’un jeune homme qui possède le don d'éloigner la mort... en écrivant. Appelé au chevet de son père agonisant, ce jeune homme répondant au nom biblique de Zabor va intervenir pour le sauver, même si leurs relations sont difficiles, depuis que le père a répudié la mère, la condamnant à la mort certaine.

Un roman sur la famille, sur la mort et sur l’imagination comme puissance et art millénaire de dépassement de soi. 304 pages, 21 euros (parution le 16 août). 2 - Docu-fiction de Véronique Tadjo sur la finitude et la fragilité de l’humain Poète, romancière, peintre, l’Ivoirienne Véronique Tadjo a construit son nouveau roman autour de la thématique de l’Ebola. 168 pages, 17 euros (parution le 17 août). Rencontre avec l'étonnant Ghanéen Nii Ayikwei Parkes, auteur de "Notre quelque part" Portail:Littérature africaine. Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Sauter à la navigationSauter à la recherche [ modifier ] Introduction La littérature africaine a la spécificité de se nourrir abondamment de l'oralité. La littérature, qui nous parle de la civilisation africaine, de ses mœurs, ses cultures, ses pratiques, est le reflet ou l'image de l'Afrique ancestrale. Lumière sur ... Léopold Sédar Senghor, né le 9 octobre 1906 à Joal, au Sénégal, et mort le 20 décembre 2001 à Verson, en France, est un poète, écrivain, homme politique français, puis sénégalais et premier président de la République du Sénégal ( 1960- 1980) et il fut aussi le premier Africain à siéger à l'Académie française.

Il est le symbole de la coopération entre la France et ses anciennes colonies pour ses partisans ou du néocolonialisme français en Afrique pour ses détracteurs. Lire la suite. Peut-on parler de littérature africaine? La réflexion qui va suivre et que je vais vous faire essayer de mener vient de deux lectures, un article du Monde intitulée “rentrée littéraire: une saison africaine”, et puis un entretien croisé entre Léonora Miano et Alain Mabanckou dans le numéro des Inrockuptibles la semaine dernière. les deux auteurs viennent de publier des ouvrages très différents, qui un roman chez Grasset intitulé Crépuscule du tourment, qui un essai chez Grasset également, Le Monde est mon langage.

Ils sont tous les deux présentés comme des écrivains “afropéanistes”, d’où peut-être la rencontre: alors qu’est-ce que ça veut dire afropéaniste? Je reviens à l’article du Monde qui lui dresse simplement une liste de tous les ouvrages écrits par des auteurs africains ou d’origine africaine: on y trouve des auteurs aussi différents que le jeune Gaël Faye, un auteur de langue arabe Abdelaziz Baraka Sakin, mais aussi un Martiniquais Patrick Chamoiseau. Olympe Bhêly-Quenum. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Olympe Bhêly-Quénum (né le 20 septembre 1928 à Ouidah au Bénin) est un écrivain béninois.

Biographie[modifier | modifier le code] Olympe Bhêly-Quenum est le fils d'une grande prêtresse du Vodoun[réf. nécessaire]. Il est le neveu de l'ethnologue dahoméen Maximilien Quénum[1]. Après avoir réalisé ses études primaires au Bénin (ex-Dahomey), il arrive en France en 1948[réf. souhaitée]. Après l'obtention de son baccalauréat lettres classiques et philosophie-lettres au lycée de Rennes (Bretagne), il prépare en Hypokhâgne le concours d'entrée à l'ENSET (École normale supérieure d'enseignement technique). Il a effectué des stages diplomatiques au Quai d'Orsay[Quand ?] Il est directeur-rédacteur en chef du magazine « La Vie Africaine »[réf. nécessaire] et fondateur, avec sa femme, du magazine bilingue « L'Afrique Actuelle », (français-anglais), publié de 1965 à 1969, dont il fut le directeur-rédacteur en chef.

Distinctions[modifier | modifier le code] Nuruddin Farah. Pour les articles homonymes, voir Farah. Nuruddin FarahNuuradiin Faarax (so)نور الدين فرح (ar) Œuvres principales Variations on the Theme of an African Dictatorship (trilogie) Sweet and Sour Milk (1979)Sardines (1981)Close Sesame (1983)Blood in the Sun (trilogie) Maps (1986)Gifts (1992)Secrets (1998)Yesterday, Tomorrow (Essai, 2000) Nuruddin Farah est un écrivain somalien de langue anglaise, né le 24 novembre 1945 à Baidoa dans le sud de l'actuelle République fédérale de Somalie.

Au cours de sa jeunesse, il a appris le somali, l'amharique, l'arabe, puis l'anglais et l'italien. Une vie d'errance[modifier | modifier le code] Il publie son premier roman, From a Crooked Rib, en 1970, un an après la prise de pouvoir par le général Mahamed Siyaad Barre, qui devint ensuite sa bête noire et dont la politique dictatoriale et autocratique servit de toile de fond à sa première trilogie, publiée entre 1979 et 1983. Œuvres[modifier | modifier le code] Articles[modifier | modifier le code] Nii Ayikwei Parkes (auteur de Notre quelque part) Notre quelque part de Nii Ayikwei Parkes Un gros homme en habit de civil est descendu du Pinzgauer. Il portait un grand abomu noir pour tenir son pantalon jeans, et il mâchait des arachides. C’est qui le chef ici ? Les enfants ont pointé vers le kapokier géant derrière le champ du cultivateur Asare. Le chef habite dans la concession là-bas.

Les autres policemans étaient déjà descendus de leurs voitures. Toi là, tu parles anglais ? Ah. . + Lire la suite. Nii Ayikwei Parkes. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Parkes. Œuvres principales Notre quelque part (2009) Biographie[modifier | modifier le code] Après une enfance au Ghana, Nii Ayikwei Parkes rentre au Royaume-Uni pour faire ses études supérieures à l'université métropolitaine de Manchester.

Il s'y fait connaître pour ses prerformances poétiques et s'associe au Black Writer's Group of Commonword. Depuis 2006, il enseigne et anime des ateliers de littérature et de poésie dans différents établissements, dont l'université d'État de Californie à Los Angeles, l'université de Southampton ou la Arvon Foundation. En 2007, le grand prix national ghanéen de poésie (ACRAG) lui est décerné[1]. Nii Ayikwei Parkes est également le directeur de la maison d'édition Flipped Eye Publishing[3], fondée en 2001. Œuvre[modifier | modifier le code] Poésie[modifier | modifier le code] Roman[modifier | modifier le code] Tail of the Blue Bird, (roman) Random House, 2009. Nairobi. Urbanités contemporaines. Études littéraires africaines. Moses Isegawa. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Moses Isegawa, pseudonyme de Sey Wava, né le 10 août 1963 à Kampala (Ouganda), est un auteur ougandais, naturalisé néerlandais.

Il grandit à Kikunganya chez son grand-père Yosef Muwanha (1908-1999, chef d'un clan) avant de déménager avec ses parents à Masaka à 70 km de Kampala. Il est étudiant interne dans un séminaire catholique, où le prêtre Emmanuel Kasajja le stimule à écrire (ce prêtre sera modèle pour le prêtre dans Chroniques abyssiniennes). Il est pendant quatre ans professeur d'histoire dans un lycée ougandais. En 1990, il s'exile aux Pays-Bas, où il s'installe à Beverwijk. Isegawa apprend le néerlandais et obtient un diplôme de comptable. Isegawa obtient en 1995 la nationalité néerlandaise. Isegawa appartient selon plusieurs spécialistes, avec Hafid Bouazza, Abdelkader Benali et Kader Abdolah, aux meilleurs écrivains de la littérature d'immigrants aux Pays-Bas.

Romans[modifier | modifier le code] Littératures subsahariennes d'aujourd'hui. Éditeur chez Actes Sud, Bernard Magnier est spécialiste des littératures africaines. En 2008, il était le conseiller scientifique pour « D'Encre et d'exil : L’Afrique… si près, si loin », huitième édition des rencontres internationales des écritures de l’exil organisées par la Bpi. Photographie forcément fragmentaire à l’échelle d’un continent aussi vaste, cette édition rassemblait des auteurs de l’Afrique subsaharienne, essentiellement francophones, de générations différentes. Dix ans après, pour Balises, Bernard Magnier observe les changements à l’œuvre et l’étonnante vitalité de ces littératures.

Depuis l’édition « L’Afrique… si près, si loin », qu’est ce qui a changé dans les littératures africaines subsahariennes ? Dix ans, c’est un peu court pour mesurer une évolution, mais on peut esquisser quelques tendances sur une période un peu plus longue. La thématique de l’exil est-elle plus présente ? Oui. Quels autres changements voyez-vous ? Le lectorat s’est élargi. Littératures et migrations transafricaines. Études littéraires africaines. Littératures du Soudan. Études littéraires africaines. Littératures d’Érythrée. Études littéraires africaines. Littératures africaines et paysage. Études littéraires africaines. Litterature afrique. Littérature africaine: de la négritude à l'«écritude» avec Alain Mabanckou.

Avec ses tout premiers titres parus dans les années 1920, la littérature africaine de langue française sera bientôt centenaire. Née dans les ténèbres de la colonisation, elle raconte le parcours vers la modernité de l’Afrique à travers un siècle semé de chausse-trappes et de moult obstacles. Riche de sa production exubérante et de l’extraordinaire diversité des sensibilités qui l’animent, elle s’est imposée comme une des grandes littératures de notre temps. Son univers peuplé de traditions millénaires et de combats contemporains pour l’émancipation, irrigue l’imaginaire de la langue française et l’enrichit. Une littérature d’instituteurs La littérature africaine francophone est le produit de la rencontre coloniale franco-africaine. Elle est écrite dans la langue de l’hexagone que le colonisateur avait imposée à travers l’école et l’administration. Les pionniers des lettres africaines étaient les produits de l’école française et en particulier de l’Ecole normale de William Ponty à Dakar.

Biblio litterature africaine. Littérature africaine. Littérature : les dix livres qui feront la rentrée 2017. LITAF : littérature africaine francophone. Liste d'écrivains africains. Les meilleurs auteurs africains de la décennie sont des femmes. Les littératures francophones d’Afrique noire à la conquête de l’édition française (1914-1974)

Les langues de la littérature africaine. Les indépendances au miroir des littératures africaines. Les étendues de la littérature africaine. Les dix penseurs africains qui veulent achever l’émancipation du continent. Les auteurs africains, grands oubliés du Nobel de littérature - Livres. Les Africains veulent lire des auteurs africains : effet de mode ou lame de fond ? La littérature africaine vue du Web. La littérature africaine s’édite (aussi) en Afrique. La littérature africaine ne manque pas de génies mais de critiques. La littérature africaine comme réflexion d’un continent. La justice dans la littérature africaine d’expression française.

L’institution littéraire en Afrique subsaharienne francophone. Études littéraires. L’enfant-soldat : langages & images. Études littéraires africaines. L’écriture féminine dans le roman francophone d’Afrique noire. Lettres.sorbonne-universite. Griot. Ghana - 29 livres. Femmes écrivains et littérature africaine. Accueil - ELLAF. Écrivains migrants, littératures d’immigration, écritures diasporiques. Du discours politique au discours mortifère chez Ahmadou Kourouma et Boubacar Boris Diop. Des nouvelles plates-formes dédiées à la littérature africaine. Catégorie:Littérature africaine. Carnets de littératures africaines | Association pour l'étude des littératures africaines (APELA) Attention, donner des livres à l’Afrique nuit gravement à sa santé éditoriale.

Afrique en guerre. Études littéraires. African literature. Africa's 100 Best Books of the 20th Century | Columbia University Libraries. À la découverte des littératures africaines - BnF pour tous. 80-1/2 | 2010 Création littéraire et archives de la mémoire. 3-4 | 2017 Voir et lire l'Afrique contemporaine. 1960-2004. Bilan et tendances de la littérature négro-africaine. 01 Panorama HD. « La littérature africaine s’ouvre au monde, parle au monde, tout en étant ancrée dans le continent » Ngugi wa Thiong'o. [Langues oubliées du Nobel] A quand le kikuyu?