background preloader

Les tout débuts du cinéma

Facebook Twitter

Cinémathèque française et Museo Nazionale del Cinema : Zoom sur... Le Théâtre optique d'Emile Reynaud. La Loupe de grand-maman. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Loupe de grand-maman

George Albert Smith fait partie de l'École de Brighton. Synopsis[modifier | modifier le code] Tandis que sa grand-mère est occupée à coudre, une jeune garçon s'amuse à observer différents objets à l'aide d'une loupe. Il regarde successivement une publicité dans un journal (premier plan du film), le mécanisme d'une montre, un canari dans sa cage, l’œil de sa grand-mère qui riboule comiquement, puis la tête du chaton dans son panier. Il veut continuer le jeu mais sa grand-mère y met fin. Fiche technique[modifier | modifier le code] Titre original : Grandma's Reading GlassTitre francophone : La Loupe de grand-mamanRéalisation : George Albert SmithSociété de production : G.A.S. L'Arrivée d'un train en gare de La Ciotat. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L'Arrivée d'un train en gare de La Ciotat

L'Arrivée d'un train en gare de La Ciotat, ou L'Arrivée d'un train à La Ciotat, est un film français réalisé par Louis Lumière en 1895 et présenté pour la première fois en . Contrairement à une idée reçue, le film n'est pas au programme des 10 films composant la projection du , dans le Salon indien du Grand Café, place de l'Opéra à Paris[1]. D'autre part, on a souvent dit que les premiers spectateurs à voir le film avaient été effrayés par l'arrivée du train à l'écran et auraient même fui la salle, mais ceci est désormais considéré comme erroné.

Synopsis[modifier | modifier le code] Le film montre un train arrivant en gare de La Ciotat, ville proche de Marseille. La Sortie de l'usine Lumière à Lyon. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Sortie de l'usine Lumière à Lyon

Photogramme du film La Sortie de l'usine Lumière à Lyon (un dimanche de 1895). Plaque de la rue du premier film à Lyon, France. Vue du hangar tel qu'il est de nos jours. La Sortie de l'usine Lumière à Lyon est un film français réalisé par Louis Lumière, sorti en 1895, qui existe en au moins trois versions reconnues, et fait partie des 10 films montrés au Salon indien du Grand Café à partir du . Cet ouvrage, qualifié non sans humour par l'historien du cinéma Georges Sadoul, comme étant « presque une bande publicitaire[1] », a longtemps été considéré - et l'est encore - par des historiens du cinéma comme ayant été le premier film. Hangar du premier film (vue de la charpente). Argument[modifier | modifier le code] Le personnel de l'usine Lumière sort de son lieu de travail, d'abord les ouvrières, puis les cadres.

EARLY DAYS OF ANIMATION. La première séance publique payante. Auguste et Louis Lumière. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Auguste et Louis Lumière

Auguste et Louis Lumière. Origines familiales et naissance[modifier | modifier le code] Inventions[modifier | modifier le code] Les frères Lumière ont déposé plus de 170 brevets, essentiellement dans le domaine de la photographie. Ils lancent la commercialisation des plaques photographiques instantanées en 1881. Contrairement à une idée reçue, les frères Lumière n'ont pas réalisé les premiers films du cinéma, mais les premières projections de vues photographiques animées. Laterna magica - Cinémathèque française. Le Cinématographe Lumière. Le 26 décembre 1894, un article du Lyon républicain rapporte que " les frères Lumière [...] travaillent actuellement à la construction d’un nouveau kinétographe, non moins remarquable que celui d’Edison et dont les Lyonnais auront sous peu, croyons-nous, la primeur.

Le Cinématographe Lumière

" En fait, c’est un public parisien et restreint qui assiste le 22 mars suivant à la première démonstration de cet appareil avec lequel Louis Lumière projette la " Sortie d’usine " dans les locaux de la Société d’encouragement pour l’Industrie nationale, un mois avant la première séance new-yorkaise du Pantoptikon Latham. Les frères Lumière et leurs inventions. Georges Méliès- Site officiel. Période créatrice : 26 à 63 ans.

Georges Méliès- Site officiel

A 26 ans, en 1888, grâce à l'héritage de son père il achète le Théâtre Robert Houdin et monte des spectacles de grandes illusions. A la fois magicien, directeur du Théâtre, créateur de costumes, de décors, metteur en scène, directeur de casting, il fonde, en 1891, l'Académie de Prestidigitation, qui se transformera en 1904 en Chambre syndicale de la prestidigitation dont il est Président pendant plus de 30 ans. Tout se précipite, en décembre 1895, quand Antoine Lumière (le père d'Auguste et Louis) l’invite à une projection de cinématographe. Une véritable révélation ! Il comprend immédiatement la portée de cette invention et lui fait une offre d’achat pour son appareil ; celui-ci refuse énergiquement et lui prédit une ruine certaine s'il persiste dans cette voie.

Sa jeunesse : de 0 à 25 ans Georges Méliès est né à Paris le 8 décembre 1861 dans une famille bourgeoise. A 18 ans : Son bac en poche, il veut intégrer les beaux-arts.