background preloader

Degas

Facebook Twitter

Représentations de travailleuses. Peindre les ouvrières dans la seconde partie du XIXe siècle À partir des années 1830, marquées par les révoltes des canuts lyonnais de 1831 et 1834, la question du prolétariat urbain et des ouvriers se pose réellement en France.

Représentations de travailleuses

Le travail des femmes ainsi que les conditions matérielles et morales de leur existence font l’objet de débats politiques et sociaux acharnés durant toute la seconde partie du XIXe siècle. Ces préoccupations gagnent progressivement le domaine artistique, notamment en littérature. Sue (Les Mystères de Paris en 1842-1843), Zola et Hugo décrivent ainsi les femmes au travail. Peu à peu, les peintres s’emparent aussi du sujet, comme Degas et Pélez. La Repasseuse est une toile d’Edgar Degas (1834-1917) réalisée vers 1869. Pourquoi la petite danseuse de Degas a provoqué un scandale. Portraits à la Bourse. Portrait de Désiré Dihau. Edgar Degas Repasseuses. Repasseuses Degas qui a souvent portraituré sa famille ou ses amis est aussi l'observateur attentif au monde du travail, aux ateliers de modistes ou de repasseuses.

Edgar Degas Repasseuses

Seul Daumier, avant lui, s'était intéressé aux blanchisseuses dont Degas fait un sujet de prédilection entre 1869 et 1895. Il aborde ce thème par des figures isolées vues à contre-jour, se détachant sur la blancheur des linges. Puis vers 1884-1886, Degas reprend avec insistance ce sujet mais en installant alors deux femmes dans une blanchisserie.Au sein de cette série, le peintre a réalisé quatre variations sur une composition quasiment identique, soit une figure baillant et une figure repassant avec force. Edgar Degas Petite danseuse de 14 ans.

Edgar Degas (1834-1917)Petite danseuse de 14 ansentre 1921 et 1931, modèle entre 1865 et 1881Statue en bronze avec patine aux diverses colorations, tutu en tulle, ruban de satin rose dans les cheveux, socle en boisH. 98 ; L. 35,2 ; P. 24,5 cm © RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / DR Petite danseuse de 14 ans A la mort de Degas, en 1917, on trouva dans son atelier 150 sculptures en cire ou en terre.

Edgar Degas Petite danseuse de 14 ans

Du vivant de l'artiste, l'ensemble était demeuré à peu près inconnu du public, à l'exception de la Danseuse de 14 ans, que Degas montra à l'exposition impressionniste de 1881.Colorée au naturel, coiffée de vrais cheveux, vêtue d'un tutu et de véritables chaussons, elle témoigne d'un hyperréalisme, d'un vérisme poussés à l'extrême. Présentée dans une vitrine à la manière d'un spécimen de museum, elle révèle un Degas presque anthropologue ou naturaliste. Edgar Degas La classe de danse. La classe de danse Degas fréquentait avec assiduité l'Opéra de Paris, en tant que spectateur, mais aussi les coulisses, le foyer de la danse, où il était introduit par un ami musicien de l'orchestre.

Edgar Degas La classe de danse

Il s'agit encore à l'époque du bâtiment de la rue Le Peletier, et pas encore de l'Opéra conçu par Garnier qui le remplacera bientôt. A partir du début des années 1870 et jusqu'à sa mort, les ballerines à l'exercice, aux répétitions ou au repos deviennent le sujet de prédilection de Degas, inlassablement repris avec de nombreuses variantes dans les postures et les gestes.

Davantage que les planches et les feux de la rampe, c'est le travail préparatoire qui l'intéresse : l'entraînement. Edgar Degas Dans un café. Dans un café, dit aussi L'absinthe A la différence des autres impressionnistes, ses amis, Degas est un peintre foncièrement urbain, qui aime peindre les lieux clos des spectacles, des loisirs et des plaisirs.Dans un café, lieu de rencontre à la mode, une femme et un homme, bien qu'assis côte à côte, sont murés chacun dans son isolement silencieux, le regard vide et triste, les traits défaits, l'air accablé.

Edgar Degas Dans un café

L'oeuvre peut être vue comme une dénonciation des fléaux de l'absinthe, cet alcool violent et nocif qui sera interdit par la suite. Edgar Degas Danseuses. Danseuses Avec ce pastel, Degas revisite une thématique déjà abordée dans sa production des années 1870 : les ballerines au repos.

Edgar Degas Danseuses

Il reprend également ses études régulières sur les effets de contre-jour, éclairage qui "enlève en silhouette", supprime les détails, gomme les signes distinctifs d'un visage et d'un corps les rendant anonymes.Mais tout en usant de formules anciennes, Danseuses, innove par son format, sa composition, et constitue sans doute le témoignage le plus important de ce que l'on a appelé la "période classique" de Degas. Vers 1884, le peintre, en effet, simplifie sa composition, réduit la profondeur de son espace pictural, rabaisse son point de vue pour le rapprocher de la normale et se concentre sur un seul personnage ou groupe de figures. Il abandonne du même coup les intentions souvent caricaturales des oeuvres précédentes.

Edgar Degas Cheval arrêté. Edgar Degas (1834-1917)Cheval arrêtéEntre 1865 et 1881Statuette en cire avec socle en boisH. 31,5 ; L. 39,7 ; P. 19,7 cm© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Jean Schormans Cheval arrêté.

Edgar Degas Cheval arrêté

Miss Lala au cirque Fernando. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Miss Lala au cirque Fernando

Miss Lala au cirque Fernando. Mademoiselle Marie Dihau. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mademoiselle Marie Dihau

Contexte, description et analyse[modifier | modifier le code] Le tableau est vendu en 1922 par le modèle à Paul Durand-Ruel. Il entre dans la collection d'Henry Osborne Havemeyer en 1923. En 1929 il est légué par Louisine Havemeyer au Metropolitan Museum of Art de New York où il est conservé[1]. Notes et références[modifier | modifier le code] ↑ a et b (en) Charles S.

Articles connexes[modifier | modifier le code] Mademoiselle Dihau au piano (Degas) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mademoiselle Dihau au piano (Degas)

Mademoiselle Dihau au piano Assise au piano, elle est représentée en buste, sa main gauche, dont on ne voit que le poignet, sur le clavier, elle tourne sa tête vers le spectateur qui se tient à l'arrière sur la gauche. Son visage se détache sur la partition posée sur le pupitre. Elle porte un mantelet ou un châle noir et un petit chapeau blanc à plumes noires posé sur ses cheveux tirés en stricts bandeaux derrière l'oreille. Paul Jamot écrit : Les photographies d'Edgar Degas. Edgar Degas ( 1834 – 1917 ) est surtout connu pour ses peintures et sculptures qui ont souvent fait scandale et réalisées lors du mouvement impressionniste auquel il participe tout en ayant un style bien distinct.

Vers les années 1880 il se prend de passion pour la photographie jusqu’à presque délaisser la peinture et réalise de nombreuses images toujours sur ses thèmes de prédilection comme avec ces trois photos de danseuses. Il se sert aussi de la photographie pour capturer des scènes pour s’en servir de référence pour des peintures ou des pastels : Ou capture des scènes de rue : Il réalise des portraits de son entourage : Dans lesquels il apparaît fréquemment : Le Violoncelliste Pilet. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Contexte, description, analyse[modifier | modifier le code] Notes et références[modifier | modifier le code] Articles connexes[modifier | modifier le code] Liens externes[modifier | modifier le code] Le Café-concert aux ambassadeurs. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Café-concert aux ambassadeurs Le Café-concert aux ambassadeurs est le titre de deux pastels d'Edgar Degas conservés au musée d'Orsay pour l'un et au musée des beaux-arts de Lyon pour l'autre. Le Bureau de coton à La Nouvelle-Orléans. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Bureau de coton à La Nouvelle-Orléans Le Bureau de coton à La Nouvelle-Orléans (ou Portraits dans un bureau à la Nouvelle-Orléans) est une huile sur toile peinte par Edgar Degas en 1873.

Ce tableau mesure 73 cm de haut sur 92 cm de large et est conservé au Musée des beaux-arts de Pau. La Petite Danseuse de quatorze ans. La Leçon de danse. La Famille Bellelli. La Classe de danse. La Classe de danse. L'Orchestre de l'Opéra. L'Absinthe. Joseph-Henri Altès (Degas) Edgar Degas. Edgar Degas - The complete works.

De la classe à la scène, le ballet de l'Opéra de Paris vu par Edgar Degas. Lieu incontournable de la vie culturelle et mondaine de la bonne société parisienne, le théâtre de l’Opéra a successivement occupé trois salles au cours du XIXe siècle. L’Opéra de la rue de Richelieu (salle Montansier), inauguré en 1793, est démoli à la suite de l’assassinat du duc de Berry, poignardé par Louis Pierre Louvel à la sortie du théâtre le 13 février 1820.

Une nouvelle salle est inaugurée le 19 août 1821 : il s’agit de l’Opéra de la rue Le Peletier, théâtre provisoire qui sera pourtant actif pendant un demi-siècle, jusqu’à sa destruction par un incendie dans la nuit du 28 au 29 octobre 1873. Quinze ans auparavant, alors qu’il se rendait au théâtre le 14 janvier 1858, Napoléon III échappe miraculeusement à la mort lors d’un attentat préparé par le patriote Felice Orsini pour plaider la cause de l’indépendance italienne. Cet événement tragique (l’attentat fait huit morts et cent cinquante blessés) pousse Napoléon III à annoncer la construction d’un nouveau théâtre.