background preloader

Consulat et Premier Empire

Facebook Twitter

L'histoire par l'image. Chronologie de la France sous le premier Empire. Chronologie de la Révolution française et du premier Empire. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Chronologie de la Révolution française et du premier Empire

Cette page retrace la succession des batailles, guerres et évènements de la Révolution française et des napoléoniennes (1790-1815). La Révolution française et le Premier Empire ont entraîné la formation de plusieurs coalitions lors des guerres contre la France entre 1789 et 1815 : Constituante (1789-1791)[modifier | modifier le code] 1789[modifier | modifier le code] 5 mai : ouverture des États généraux à Versailles dans la salle des Menus Plaisirs.1er juillet : par ordre du Roi, des troupes se rassemblent à Paris.4 août : abolition des privilèges et du système féodal.2 novembre : nationalisation des biens du clergé. 1790[modifier | modifier le code] 12 février : suppression des ordres monastiques et religieux, et abolition des vœux en France.8 mai : décret portant établissement de l'uniformité des poids et mesures, en France.18 août : premier rassemblement de défense de la révolution au camp de Jalès en Vivarais 1791[modifier | modifier le code]

Cent-Jours. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cent-Jours

Les Cent-Jours est la période de l'histoire de France comprise entre le retour en France de l'empereur Napoléon Ier, le , et la dissolution de la Commission Napoléon II, chargée du pouvoir exécutif après la seconde abdication de Napoléon Ier, le [N 1]. Du 1er au , la reconquête du pouvoir par Napoléon, et rythmée par son débarquement dans le golfe Juan et sa marche de plus en plus triomphale vers Paris.

Cette période est surnommée « le vol de l'Aigle » par l'historiographie favorable à l'empereur. Du 20 mars au , c'est le second règne impérial de Napoléon Ier. Cette période voit le rétablissement du contrôle de l'administration et de l'armée par Napoléon, la modification de la Constitution avec l'Acte additionnel, et la reprise de la guerre contre les Alliés qui s'achève par la défaite française à Waterloo (Septième Coalition), et l'abdication de l'empereur. Campagne de France (1814) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Campagne de France (1814)

La campagne de France est la fin de la guerre liée à la Sixième Coalition, qui se déroule de janvier à et pendant laquelle Napoléon Ier tente d'éviter ou d'arrêter l'invasion de la France et de conserver son trône. Malgré plusieurs victoires et après l'entrée des troupes prussiennes et russes dans Paris, l'empereur abdique le et part en exil à l'île d'Elbe. Napoléon Ier affronte dans l'Est de la France les troupes coalisées de la Russie, de la Prusse, du Royaume-Uni, de la Suède, de l'Autriche et de plusieurs États allemands, anciens alliés de Napoléon, notamment les royaumes de Bavière et de Wurtemberg pour ne citer que les plus puissants.

Les forces qui envahissent la France sont divisées en trois armées : Bohême (Karl Philipp de Schwarzenberg), Silésie (Gebhard Leberecht von Blücher) et Nord (Bernadotte). Le 4 décembre, à Francfort, les Alliés déclarent que Napoléon veut la guerre. . – Bernadotte, par la Hollande. Campagne de Russie. Soulèvement du Dos de Mayo. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Soulèvement du Dos de Mayo

Il est aujourd'hui célébré dans la Communauté autonome de Madrid comme « Jour de la communauté » (Día de la Comunidad, équivalent pour la région d'une fête nationale). Antécédents[modifier | modifier le code] Depuis les événements du Soulèvement d'Aranjuez () pendant lesquels le roi Charles IV a abdiqué en faveur de son fils Ferdinand VII, Madrid est occupée par le général Murat (23 mars). Ferdinand VII revient à la cour, salué par les acclamations du peuple de Madrid. Légende napoléonienne. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Légende napoléonienne

La légende napoléonienne s'est constituée pour célébrer et glorifier les actions de Napoléon Bonaparte et en faire l'objet d'un mythe ou d'un culte. Peu d'hommes dans l'Histoire de l'Humanité ont suscité autant de haine et d’admiration, et parfois même les deux mêlées. Dès les origines de sa carrière militaire ou les débuts de sa carrière politique en prenant le pouvoir par le coup d’État du 18 Brumaire, Napoléon s’est inscrit dans l’Histoire et la mémoire des hommes à travers un destin mouvementé et exceptionnel.

Son ascension fulgurante, obtenue par des conquêtes militaires victorieuses, l’ampleur inédite des dernières déroutes ainsi que ses deux exils ont fait de ce personnage majeur de l'Histoire de France et de l'Europe une figure légendaire, tout au long des siècles qui ont suivi son parcours. La légende napoléonienne est telle que certains donnent à l'Empereur un caractère messianique. Mort de Napoléon Ier. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mort de Napoléon Ier

Circonstances de la mort de Napoléon[modifier | modifier le code] Alité depuis le 17 mars, l'empereur est atteint de douleur atroce à l'estomac, ce dernier accepte de moins en moins les aliments, les vomissements réguliers l'affaiblissent de jour en jour. Il s’était levé le 1er mai 1821 mais une faiblesse l’obligea à se faire recoucher. Il avait fait placer en face de son lit le buste de son fils, sur lequel il avait constamment les yeux fixés. Le 3 mai, les symptômes devinrent plus alarmants. Durant la nuit du 4 au 5 mai, Napoléon était dans un état comateux. Le lendemain, le gouverneur de l'île, sir Hudson Lowe, vint en personne avec son état-major et le commissaire français, le marquis de Montchenu, constater officiellement le décès du « général Bonaparte ».

Autopsie[modifier | modifier le code] Exil de Napoléon Ier à Sainte-Hélène. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Exil de Napoléon Ier à Sainte-Hélène

L'exil de Napoléon Ier à Sainte-Hélène désigne la situation dans laquelle se trouva le premier empereur des Français à la suite de sa seconde abdication[note 1] en 1815 au terme des « Cents-Jours » qui se termina par sa défaite militaire face aux forces de la Septième Coalition pendant la bataille de Waterloo, livrée dans la journée du . Sainte-Hélène — rade de James-Town Le dernier voyage[modifier | modifier le code]

Campagne de Belgique (1815) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Campagne de Belgique (1815)

La campagne de Belgique de 1815 est la dernière des guerres napoléoniennes et marque la fin définitive de l'ère napoléonienne. Cette campagne n'a duré que trois jours pour Napoléon mais s'est prolongée jusqu'au 20 juin pour l'armée française avec la retraite de Grouchy vers le territoire français. Campagne d'Allemagne et d'Autriche (1809) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Campagne d'Allemagne et d'Autriche (1809)

En novembre 1808, l'armée française demeure divisée, une partie étant empêtrée dans le guêpier espagnol : pour la première fois, l'armée est perçue comme une armée d'invasion et elle doit affronter tout un peuple qui refuse la présence des Français. Cependant afin de reprendre en main une situation qui échappe à ses subordonnés, Napoléon entre en Espagne avec la Grande Armée jusqu'alors maintenue à l'est, remporte une série de victoires et parvient à Madrid où il stabilise plus ou moins la situation.

Mais déjà en France sont perceptibles de profonds signes de lassitude et de mécontentement devant des guerres qui n'en finissent pas. Napoléon doit faire face à un rapprochement de Talleyrand et de Fouché qui sonne comme un coup de tonnerre et qu'il perçoit comme une trahison. Sacre de Napoléon Ier. Campagne de Prusse et de Pologne. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Campagne de Prusse et de Pologne

La campagne de Prusse et de Pologne se déroule pendant les guerres de la Quatrième Coalition de 1806 à 1807. Contexte[modifier | modifier le code] En juillet 1806, Napoléon crée la Confédération du Rhin, qui rassemble les petits États rhénans et d’Allemagne. Les plus petits sont intégrés aux Électorats, aux duchés ou aux royaumes plus grands, ce qui facilite le gouvernement de l’Allemagne non-prussienne. Les plus grands États sont la Bavière et la Saxe, érigées en royaumes par Napoléon. La Prusse n'accepte pas que la suprématie française s’étende jusqu’à ses portes et le 9 août, alors que l’armée russe est encore loin de la Prusse, le roi Frédéric-Guillaume III, poussé par le Royaume-Uni, décrète la mobilisation afin de faire la guerre à la France. Campagne d'Allemagne (1805)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cet article ou cette section concernant l'histoire militaire doit être recyclé. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date) Campagne d'Allemagne (1813) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Au printemps 1813, la jonction se fait entre la Grande Armée et l'armée de Napoléon en Saxe. Cet événement entraîne immédiatement le début de la campagne d'Allemagne. Au début de l'été Napoléon signe avec les coalisés un armistice à Pleiswitz. C'est une erreur pour les uns ; pour d'autres historiens toutefois, Napoléon n'ayant pas le choix[2], car les coalisés affaiblis par les premiers combats purent ainsi se renforcer, mais l'Empereur manquait désespérément d'une cavalerie absolument nécessaire pour reconnaître le terrain (reconnaissance essentielle à de rapides manœuvres des armées).

Toutefois il avait démontré que sans cavalerie il dominait aisément russes et prussiens. En août, l'Autriche, encouragée depuis longtemps par l'Angleterre, déclare la guerre à la France, mettant ainsi fin au court répit. Charge de la cavalerie française à Dresde, par Naudet Dans la nuit du 26 au 27 août les effectifs de Napoléon atteignent les 100 000 hommes. Campagne d'Italie (1799-1800) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En 1799, le Royaume-Uni, l'Autriche, la Russie et la Turquie forment une nouvelle coalition contre la France. Profitant de l'absence de Napoléon Bonaparte bloqué en Égypte, les Autrichiens lancent une offensive dans le but de reconquérir ses possessions italiennes enlevées par ce général français l'année précédente. Le général Schérer qui commande l'Armée d'Italie composée de 20 à 50 000 soldats Français, doit faire face aux 60 000 Autrichiens commandés par Michael von Melas.

Étienne Jacques Joseph Macdonald remplace Championnet à la tête de l'Armée de Rome et ses 12 000 hommes. De 30 à 50 000 soldats Russes sont attendus sous peu, sous les ordres du feld-maréchal Souvorov. Les Français étant occupés par la pacification difficile de Naples, leur force effective est diminuée de moitié. Guerre d'indépendance espagnole. Consulat (histoire de France) Coup d'État du 18 brumaire. Musée napoléonien. Portail:Grande Armée. Portail:Premier Empire. Napoléon Ier. AHPE, Association Histoire du Premier Empire.

Le Premier Empire : un nouveau pacte social. Notes Entre autres Fouché, Mémoires, Flammarion, 1945, p. 218. Mais, en 1800 et en 1809, Murat lui apparaît un substitut valable. Guerres napoléoniennes. Premier Empire. Chronologie de la France sous Napoléon.