background preloader

Composition de l'image

Facebook Twitter

Méthode diagonale. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Méthode diagonale

La méthode diagonale (MD) est une règle de composition dans la photographie, la peinture et le dessin. Le photographe et professeur néerlandais Edwin Westhoff[1] est tombé sur cette méthode en faisant des expérimentations visuelles afin d’examiner pourquoi la règle des tiers n’est pas si précise. Après avoir étudié une grande quantité de photos, de peintures et de gravures il a découvert que les points d’attention sont plutôt situés sur les diagonales d’un carré.

Une photo est généralement une forme rectangulaire dans le rapport de quatre à trois ou de trois à deux, il faut donc regarder les quatre lignes bissectrices des angles. L’image est plus agréable à voir quand les éléments particuliers coïncident avec ces lignes[2]. Théorie[modifier | modifier le code] Application[modifier | modifier le code] La MD est née d’une analyse de la façon dont les artistes composent les détails intuitivement et elle peut être mise aussi dans ce but. Nombre d'or. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Nombre d'or

La proportion définie par a et b est dite d'« extrême et moyenne raison » lorsque a est à b ce que a + b est à a, soit : lorsque (a + b)/a = a/b. Le rapport a/b est alors égal au nombre d'or. Le nombre d'or (ou section dorée, proportion dorée, ou encore divine proportion) est une proportion, définie initialement en géométrie comme l'unique rapport a/b entre deux longueurs a et b telles que le rapport de la somme a + b des deux longueurs sur la plus grande (a) soit égal à celui de la plus grande (a) sur la plus petite (b) c'est-à-dire lorsque : Le découpage d'un segment en deux longueurs vérifiant cette propriété est appelé par Euclide découpage en « extrême et moyenne raison ».

Le nombre d'or est maintenant souvent désigné par la lettre φ (phi). Ce nombre irrationnel est l'unique solution positive de l'équation x2 = x + 1. Soit approximativement[1] 1,6180339887. Géométrie[modifier | modifier le code] Figure 1. Les règles de la composition d'une image. Projet « Être efficace avec la connaissance » > Communication des connaissances Cadrage, format et disposition | Composition | Perspective | Couleurs | L'harmonie des couleurs | Lumière | Technique Cadrage, format et disposition Décentrez le sujet principal car le décor est rarement aussi symétrique, ce dernier gagnera à être valorisé d'un côté ou de l'autre du sujet.

Les règles de la composition d'une image

Quand une personne regarde vers la droite ou la gauche, recadrez pour libérer de l'espace dans le sens du regard. Placez la ligne d'horizon au tiers inférieur ou au tiers supérieur de l'image. Le cadrage peut supprimer (gros plan) le contexte ou le garder (plan d'ensemble). Des éléments extérieurs modifie la perception du destinataire. Le cadre circulaire engendre la redondance de courbe à l'intérieur de l'image. Composition Une photo réussie nécessite de bien composer l'espace et l'instant avec le sujet.

Les êtres vivants et les éléments en mouvements attirent plus le regard du spectateur que les objets inertes ou immobiles. Le Nombre d'or d'hier à aujourd'hui. Dès l’Antiquité Au Moyen âge A la Renaissance Les intellectuels de la Renaissance s’intéressaient aux mathématiques, à la géométrie et aux lois de la proportion.

Le Nombre d'or d'hier à aujourd'hui

Leon Luca Pacioli (1445-1517) Luca Pacioli fut avec Léonard de Vinci à l’origine de l’introduction du nombre dans le monde de la beauté et de l’art. Moine bolognais et professeur de mathématiques, il compose en 1498 un traité, La divine proportion, illustré par Léonard de Vinci avec son étude du corps humain selon Vitruve. Dans le portrait de Luca Pacioli datant de 1495, peint par Jacques de Barbaru, exposé au musée de Capodimonte de Naples, le mathématicien apparaît en habit franciscain, enseignant la géométrie euclidienne à un jeune noble (le duc d’Urbino).

Leon Battista Alberti (1404-1472) Avec le Traité de la peinture de Léon Battista Alberti, apparaît l'oeuvre fondatrice de la perspective. Alberti reste une figure emblématique de la Renaissance. Composition picturale. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Composition picturale

Sur les autres projets Wikimedia : composition, sur le Wiktionnaire La composition picturale est l'organisation des formes à l'intérieur des limites d'une image[1], dans les arts graphiques, de la peinture au dessin, la gravure, la photographie, le cinéma, l'image numérique. La composition s'envisage comme pratique et comme réflexion au moment de la réalisation de l'image, ou comme rubrique de l'analyse d'une image existante.

L'ensemble des lignes et figures géométriques, visuelles ou effectivement tracées, dans lesquelles s'inscrivent les éléments de la composition est dit « canevas »[1].