background preloader

Architecture

Facebook Twitter

Architecture de l'Egypte antique. Architecture du Proche-Orient ancien. Architecture médiévale. Architecture baroque. Art nouveau, art déco, Jugendstil, arts & crafts... Bauhaus.

Architectes

Ressources sur l'architecture. Styles, écoles et périodes en architecture. Wienarchitektur. Utopia – Architecture et utopie - France Culture. Tall buildings around the world rooted in Chicago · Chicago Architecture Center - CAC. Sustainability by design | TED Talks. Quatre paysages - France Culture. Ceci est une tentative de remplissage pour la gloire. Ceci est une tentative de remplissage pour la gloire. Ceci est une tentative de remplissage pour la gloire. Ceci est une tentative de remplissage pour la gloire.Ceci est une tentative de remplissage pour la gloire.Ceci est une tentative de remplissage pour la gloire.

Ceci est une tentative de remplissage pour la gloire. Ceci est une tentative de remplissage pour la gloire. Ceci est une tentative de remplissage pour la gloire. De remplissage pour la gloire. Qu'est-ce que l'architecture ? : Le Bunker. Sans jamais chercher à se donner une quelconque visibilité, il sait s’affirmer comme une pure matrice permettant aux corps qu’il protège de parvenir à leur plein accomplissement, à leur pleine maturité. Richard Scoffier , architecte, philosophe, professeur des Écoles Nationales Supérieures d'Architecture. Cycle 2013 : QU'EST CE QUE L'ARCHITECTURE ?

Suite au succès des deux premières saisons de l’Université Populaire "où commence l'architecture? " et "où va l'architecture? ", le Pavillon de l’Arsenal propose cette année de s'interroger sur la notion même d'architecture. "Des chapelles rococos érigées dans les vallées perdues de Bavière au monde protecteur de reflets et de transparence promis par Toyo Ito ou Kazuyo Sejima en passant par les projets cyniques de Rem Koolhaas ; des pérégrinations de Walter Benjamin dans les passages parisiens à la lumière des textes des philosophes Peter Sloterdijk et Paul Virilio, ces quatre cours tenteront de donner une définition de l'architecture.

Qu'est-ce que l'architecture ? : La Monade. Suite au succès des deux premières saisons de l’Université Populaire « où commence l'architecture? » et « où va l'architecture? », le Pavillon de l’Arsenal propose cette année de s'interroger sur la notion même d'architecture. Quatre cours animé par Richard Scoffier, architecte, philosophe, professeur des Écoles Nationales Supérieures d’Architecture. Des chapelles rococos érigées dans les vallées perdues de Bavière au monde protecteur de reflets et de transparence promis par Toyo Ito ou Kazuyo Sejima en passant par les projets cyniques de Rem Koolhaas ; des pérégrinations de Walter Benjamin dans les passages parisiens à la lumière des textes des philosophes Peter Sloterdijk et Paul Virilio, ces quatre cours tenteront de donner une définition de l'architecture.

Et si l’architecture, du plus petit logement au plus grand lieu de rassemblement, avait essentiellement pour fonction de réaliser des espaces fermés et protecteurs ? Qu'est-ce que l'architecture ? : La Bulle. Richard Scoffier , architecte, philosophe, professeur des Écoles Nationales Supérieures d'Architecture.

Cycle 2013 : QU'EST CE QUE L'ARCHITECTURE ? Suite au succès des deux premières saisons de l’Université Populaire "où commence l'architecture? " et "où va l'architecture? ", le Pavillon de l’Arsenal propose cette année de s'interroger sur la notion même d'architecture. "Des chapelles rococos érigées dans les vallées perdues de Bavière au monde protecteur de reflets et de transparence promis par Toyo Ito ou Kazuyo Sejima en passant par les projets cyniques de Rem Koolhaas ; des pérégrinations de Walter Benjamin dans les passages parisiens à la lumière des textes des philosophes Peter Sloterdijk et Paul Virilio, ces quatre cours tenteront de donner une définition de l'architecture.

Et si l’architecture, du plus petit logement au plus grand lieu de rassemblement, avait essentiellement pour fonction de réaliser des espaces fermés et protecteurs? " Qu'est-ce que l'architecture ? : L'enclave. L'enclave, espace à la fois intérieur et extérieur, «dépasse» l’opposition du dehors et du dedans et promet un espace amniotique et fluide dans lequel les corps pourront enfin flotter. Il anticipe le monde protecteur de reflets et de transparences promis par Toyo Ito comme par Kazuyo Sejima.Avec Richard Scoffier , architecte, philosophe, professeur des Écoles Nationales Supérieures d'Architecture. Cycle 2013 : QU'EST CE QUE L'ARCHITECTURE ? Suite au succès des deux premières saisons de l’Université Populaire "où commence l'architecture? " et "où va l'architecture? ", le Pavillon de l’Arsenal propose cette année de s'interroger sur la notion même d'architecture.

Destinés à tous les publics et largement illustrés ces cours combinent approches architecturale, philosophique, littéraire et plastique pour permettre à chacun de comprendre les fondements de l'architecture. Cours animés par Richard Scoffier , architecte, philosophe, professeur des Écoles Nationales Supérieures d’Architecture. Portail:Châteaux. Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Portail de l'architecture et de l'urbanisme >> Architecture chrétienne ; Bâtiment et travaux publics ; Châteaux > de France > de Versailles ; Gratte-ciel ; Protection du patrimoine > Patrimoine mondial (Canada, France, Portugal) ; Ponts ; Tour Eiffel.

Articles de qualité [ modifier ] Articles de qualité Bons articles Voir aussi [ modifier ] Portails Autres projets Voir les articles : castel, castrum, chartreuse, château, château fort, logis seigneurial, maison forte, manoir, etc.Voir les définitions sur le Wiktionnaire : château, forteresse, fortification, ...Voir les ressources multimédia sur Commons : châteaux. Portail:Architecture et urbanisme. L'architecture est à la fois l'art, le savoir-faire, d'imaginer, de concevoir et de réaliser des édifices, et à la fois l'objet résultat de cet art.

L'étendue de l'architecture est celle de tout ce que l'humanité a pu construire en structures et en espaces pensés, organisés, habitables ou utilitaires, monumentaux ou vernaculaires, religieux ou militaires, etc. L'urbanisme est quant à lui un champ disciplinaire et professionnel recouvrant l'étude du phénomène urbain, l'action d'urbanisation, l'organisation et la planification de la ville et de ses territoires.

Il a pour vocation de règlementer et organiser le cadre de vie dans un souci de respect mutuel des différents habitants, du respect de l'environnement des villes et du milieu rural qu'il cherche à aménager, développer et à optimiser pour obtenir un meilleur fonctionnement et améliorer les rapports sociaux. PIERRESECHE.COM : SOMMAIRE DE LA RUBRIQUE "MURS DE SOUTENEMENT DE TERRASSES" Christian Lassure Tour d'horizon des régions à terrasses de culture en France A Tour of the Regions with Agricultural Terraces in France Michel Rouvière Terrasses de culture des Cévennes - Dessins Agricultural Terraces of the Cévennes - Drawings Terrasses des Cévennes - Photos Terraces of the Cévennes - Photos Christian Lassure (texte), Jean Laffitte (cartes postales)Anciennes terrasses agricoles à Levens (Alpes-Maritimes)Ancient Agricultural Terraces at Levens, Alpes-Maritimes Les appellations des terrasses de culture dans la France du Sud : fables et vérités The Designations of Agricultural Terraces in Southern France : Tall Stories and True Facts Petit dictionnaire des mots censés signifier "terrasse" A Short Dictionary of the Words Purported to Mean "Terrace" Un cas d'emploi du mot "terrasse" en Ardèche méridionale en 1811 An Instance of the Word "Terrasse" Being Used in the Southern Ardèche in 1811 A propos de faysse et escayre : l'indispensable "remise à plat" terminologique Annonce Document Dr.

Liste d'agences d'architecture. Les logements sociaux en France. Les films des entreprises Boussiron. Quand l'entreprise se raconte. Lemercier, Le Vau, Mansart… De grands noms et l’émergence d’un grand métier. Exposition « Dessiner pour bâtir, le métier d’architecte au XVIIe siècle » aux Archives Nationales (site de Paris – hôtel de Soubise, 60, rue des Francs-Bourgeois, Paris 3ème). Bande annonce de l'exposition Catalogue écrit par d’Alexandre Cojannot (conservateur en chef du patrimoine aux Archives nationales et Alexandre Gady, professeur d’histoire de l’art moderne à l’université Paris-Sorbonne, directeur du Centre André-Chastel).

L'ouvrage est co-édité par Le Passage et les Archives nationales Invités : Alexandre Cojannot et Pierre Jugie Alexandre Cojannot est conservateur en chef du patrimoine au Minutier central des notaires de Paris, au sein des Archives nationales. Pierre Jugie est conservateur général au Département du Moyen Âge et de l'Ancien Régime des Archives nationales. Il est en charge du fonds de la Maison du roi de l'Ancien Régime (O/1), des « Monuments ecclésiastiques » (L et LL) et référent du département pour les Cartes et Plans.

Lecture des textes : Claude Aufaure. Le Familistère de Guise, l'utopie réalisée. Au bout de la rue principale de Guise, dans l'Aisne, de grandes bâtisses rouges et un brusque changement d'échelle. Et ce n'est pas une question de volume. Non, au bout de cette rue, c'est en utopie qu'on est projeté. C'est vrai qu'il est hors d'échelle le palais social de Jean-Baptiste Godin. Il surprend par ses dimensions mais très vite aussi, par son ambition. Au milieu du 19ème siècle, avant l'invention du communisme et dans la ligne du socialiste Charles Fourier, Jean-Baptiste Godin, l'inventeur des fameux poêles, s'était refusé à l'écrasement de la classe ouvrière naissante et avait tenté une expérience unique, sociale et architecturale, en bâtissant un lieu où patrons, employés et ouvriers pourraient habiter ensemble.

La pédagogie de l’atelier dans l’enseignement de l’architecture en France aux xixe et xxe siècles, une approche culturelle et matérielle. Jean-Pierre Martinon, Traces d’architectes : éducations et carrières d’architectes Grand-Prix de Rome aux xixe et xxe siècles en France, Paris, 2003, p. 94. Sans dresser ici l’historiographie de l’enseignement de l’architecture à l’École des beaux-arts, il faut au moins mentionner deux ouvrages qui, sur le long terme, croisent l’analyse de sa production avec celle de son organisation : The Architecture of the École des beaux-arts, Arthur Drexler éd., (cat. expo., New York, Museum of Modern Art, 1976), New York/Cambridge, 1977 ; Jacques Lucan, Composition non-composition : architecture et Théories, xixe-xxe siècles, Lausanne, 2009.

Ce dernier constitue la première synthèse de cette ampleur publiée en français sur le sujet. Jean-Pierre Épron, l’un des premiers, l’a souligné dans « Expert et l’École », dans Roger-Henri Expert 1882-1955, Paris, 1983, p. 36. Bibliothèques d’atelier, 2011, cité n. 3 ; Lambert, Thibault, 2011, cité n. 3. Raffaele, 2010, cité n. 9, p. 51. Martinon, 2003, cité n. 1. L’implicite du signe architectural : notes sur la rhétorique politique de l’art de bâtir entre Moyen Âge et Renaissance.

Joana Barreto, Du portrait du roi à l’image de l’État : les Aragonais de Naples dans l’Italie de la Renaissance, thèse, université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 2010, vol. 1, p. 139 (à paraître dans la collection de l’École française de Rome). Paul Veyne, « Propagande expression roi, image idole oracle », dans L’Homme, 114, 1990, p. 8. Je me permets de renvoyer, pour un exemple de ce type d’analyse, à Patrick Boucheron, « L’architettura come linguaggio politico: cenni sul caso lombardo nel secolo xv », dans Andrea Gamberini, Giuseppe Petralia éd., Linguaggi politici nell’Italia del Rinascimento, Rome, 2007, p. 3-53.

Patrick Boucheron, « Connotations, accentuations, signatures », dans Annali di Storia moderna e contemporanea, 16, 2010, p. 473-481. Ce texte conclut les actes du premier atelier international du programme de recherche « Les vecteurs de l’idéel. Le pouvoir symbolique entre Moyen Âge et Renaissance (v. 1200-v. 1640) », dirigé par Jean-Philippe Genet. Barthes, 2002, cité n. 14. L'opéra de Sydney : bijou emblématique cauchemar de son architecte. Certains y voient un voilier. D’autres, des coquillages qui s’entremêlent. L’opéra de Sydney trône, majestueux, surplombant la baie. Avec le kangourou, le monument fait partie des symboles de l’Australie, fierté des Australiens.

Malgré sa terrible acoustique, il est l’un des bâtiments les plus célèbres du XXe siècle. Son emplacement et son architecture en font un lieu unique au monde. Un architecte inconnu, mais brillant L’Australie a besoin d’un opéra ! Le site est déjà choisi. Jørn Utzon, comme la plupart de ses concurrents lors du concours, n’a jamais mis les pieds en Australie. Un projet audacieux inspiré notamment de l'opéra Garnier de Paris Son projet est très ambitieux et incroyablement novateur. En somme, le bâtiment devait avoir cinq façades, résume la spécialiste. Voici comment Utzon décrit son projet : Au lieu de faire une forme carrée, j’ai fait une sculpture.

Dans cette vidéo, Jørn Utzon explique son projet (en anglais) : Une première phase difficile sur un terrain mou. L'été archi par David Abittan. Du maître d’œuvre isolé à l’agence : l’architecte et ses collaborateurs en France au xviie siècle. Texte intégral 1 Sur les différentes acceptions du terme d’atelier dans la France moderne, voir Bénédicte Gady, L’As (...) 2 Antoine Furetière, Dictionnaire universel, La Haye/Rotterdam, 1690, non paginé, ad vocem « attelie (...) 3 Pour le domaine français, voir notamment Étienne Hamon, Une capitale flamboyante : la création mo (...) 4 Sur le cas de Rome, le plus étudié, voir In Urbe architectus: modelli, disegni, misure.

La profess (...) 5 Même pour le xviiie siècle, il est rare que le travail des architectes en agence soit mis en évide (...) 1La notion d’atelier n’est pas souvent, pour ne pas dire jamais, employée au sujet des architectes actifs en France aux xvie et xviie siècles, et ce quelle que soit la définition qu’on lui donne. Dans son acception première, le mot a un sens seulement topographique1. 6 Spiro Kostof, The Architect : Chapters in the History of a Profession, New York, 1977 ; Giuseppe B (...) 13Bien plus délicate est la question, pourtant cruciale, des dessinateurs. Du jardin au paysage. Le végétal dans l'architecture du XXe siècle. Au delà du cliché, l’architecture japonaise comme modèle d’innovation #1 — pop-up urbain, cabinet de conseil en prospective urbaine. Une nuit dans un “capsule hotel” reste un folklore populaire auprès des touristes de passage dans la capitale japonaise. Mais d’où vient donc cette étrange idée des architectes nippons d’habiter une unité de vie toujours plus minimaliste ?

La raison est-elle uniquement pour offrir une nuit à bas prix aux salarymens exténués par leurs afterworks festifs qui auraient raté leur dernier train ? Les habitations de l’archipel ont toujours été intriguantes et fascinantes pour les occidentaux car leur architecture singulière reste un mystère pour les profanes. Depuis les constructions traditionnelles en bois de générations de charpentiers hors pair, jusqu’aux capsules minimales des architectes modernistes, les japonais nous ont toujours étonné par leurs façons d’“habiter”

. “ Je ne considère jamais l’architecture traditionnelle comme un modèle auquel me comparer. Là où tout a commencé : l’avant-garde métaboliste Nakagin Capsule Tower, Kisho Kurokawa, Tokyo, 1972 Kengo Kuma, la complexité du bois. Architecture à New York. Architecture à Chicago. Architecture & lumière au XXe siècle. Architecture. Architecture - France Culture. Architectural inspiration | TED Talks. 50 Exemples de l'incroyable Architecture japonaise moderne. « Le tour du monde en un jour ». Expositions universelles vues par Alexandre-Mathurin Pêche.