background preloader

Apprentissage et numérique

Facebook Twitter

Being a Better Online Reader. Soon after Maryanne Wolf published “Proust and the Squid,” a history of the science and the development of the reading brain from antiquity to the twenty-first century, she began to receive letters from readers.

Being a Better Online Reader

Hundreds of them. While the backgrounds of the writers varied, a theme began to emerge: the more reading moved online, the less students seemed to understand. There were the architects who wrote to her about students who relied so heavily on ready digital information that they were unprepared to address basic problems onsite. There were the neurosurgeons who worried about the “cut-and-paste chart mentality” that their students exhibited, missing crucial details because they failed to delve deeply enough into any one case. And there were, of course, the English teachers who lamented that no one wanted to read Henry James anymore.

Loisirs numériques et performances cognitives et scolaires : une étude chez 27 000 élèves de la 3e des collèges. L'École numérique » Chapitre 4 - Le numérique décrypté par André Tricot  Génération numérique des étudiants et prati ques universitaires TICE dans l'université - Studia Ekonomiczne - Tom 149 (2013) Plusieurs études se penchent ces dernières années sur la vie numérique des étudiants, aussi bien au lycée que dans l’enseignement supérieur.

Génération numérique des étudiants et prati ques universitaires TICE dans l'université - Studia Ekonomiczne - Tom 149 (2013)

Nous passons d’abord en revue quelques travaux scientifiques, réalisés dans différents pays et qui essaient d’analyser quelle influence ont les technologies d’apprentissage sur sa qualité. Nous présentons ensuite l’enquête réalisée à l’Université Grenoble 2 auprès de tous les étudiants primoentrants en été 2012, enquête qui s’intéressait à leurs pratiques numériques, à leurs expériences numériques pour l’apprentissage, acquises au lycée et aux outils numériques utilisés éventuellement par les enseignants du secondaire, à leurs habitudes dans l’apprentissage des technologies et, enfin, à leurs attentes concernant les services numériques de l’université. Vers une métasynthèse des impacts des TIC sur l'apprentissage et l'enseignement dans les établissements du réseau collégial québécois. Mise en perspective Christian Barrette Chargé de projet (ARC)

Vers une métasynthèse des impacts des TIC sur l'apprentissage et l'enseignement dans les établissements du réseau collégial québécois

Internet rend-il bête ? - Nouvelles technos. Notre façon de lire et même de penser a-t-elle changé avec le développement du Web ?

Internet rend-il bête ? - Nouvelles technos

Pour en débattre, Thierry Leclère a invité Barbara Cassin, philosophe et philologue, et Virginie Clayssen, grande praticienne du Web, spécialiste du numérique dans le milieu de l’édition. Un passionnant débat réalisé en collaboration avec le Centre de formation des journalistes (CFJ), à Paris. L'Agence nationale des Usages des TICE - La charge cognitive et l'apprentissage multimédia. Le numérique à l’école : des outils au service de l’apprentissage des élèves, vraiment. Tableau interactif, ordinateur, tablette : le numérique pénètre les écoles.

Le numérique à l’école : des outils au service de l’apprentissage des élèves, vraiment

Ces nouveaux outils servent-ils l’apprentissage et la pédagogie ? Ou les intérêts commerciaux des géants de l’Internet et de l’électronique ? Roberto Casati, philosophe spécialiste des sciences cognitives, s’interroge sur les conséquences de ces technologies. Selon lui, elles altèrent nos capacités à lire avec attention, à se concentrer. Sans que les élèves en sachent beaucoup plus sur le fonctionnement d’un ordinateur, d’un logiciel ou d’un moteur de recherche. « Ce qui compte, pour les géants de ce système, c’est que vous soyez connectés en permanence afin de pouvoir vous proposer continuellement des produits. » Entretien.

Génération numérique des étudiants et prati ques universitaires TICE dans l'université - Studia Ekonomiczne - Tom 149 (2013) Lecture, littérature, apprentissages : les effets de la numérisation. Jusqu’à une époque très récente, les observateurs relevaient que, si la numérisation avait pris une place croissante et décisive dans notre univers, celle-ci ne semblait pas en mesure de remettre en cause l’importance du livre comme objet physique (Carrière et Eco 2009 ; Darnton 2010).

Lecture, littérature, apprentissages : les effets de la numérisation

Ce que rappellent, dans le cas de la France, les statistiques de l’édition qui montrent une augmentation régulière du chiffre d’affaire comme des tirages et du nombre de titres imprimés (ministère de la Culture et de la Communication 2012). Regards croisés entre professeurs et élèves sur l’intégration de l’iPod Touch comme outil d’apprentissage. Facebook. Loisirs numériques et performances cognitives et scolaires : une étude chez 27 000 élèves de la 3e des collèges. Lost for Words … Are We Missing Something in the Digital World? - EduMine News. Digital technology is transforming the way we read and write.

Lost for Words … Are We Missing Something in the Digital World? - EduMine News

This is the theme of an article titled “Goodbye, paper: What we miss when we read on screen” (O’Callaghan (2014) ) in the November 01 edition of the New Scientist. The article summarizes research into the impact of the digital world on learning and cognition, all of which has some degree of relevance to our own world of elearning and online professional development. Students attending a lecture who took notes by hand instead of typing generally remembered more and had a better understanding of the content of the lecture.

And when they were asked to review their notes and take a test a week later, the longhand note takers still did better. Because we write more slowly than we can type, longhand note taking forces people to work through ideas as they listen and to be selective about which concepts they take notes of. Pédagogie + numérique = Apprentissages 2.0. L'innovation pédagogique et l'apprentissage à l'ère du numérique: une perspective nord-américaine - Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Jacques Raynauld – HEC Montréal, MATI Montréal A l'ère du numérique, l'enseignement supérieur doit faire face à de nouvelles problématiques tout en répondant à des impératifs de formation des étudiants.

L'innovation pédagogique et l'apprentissage à l'ère du numérique: une perspective nord-américaine - Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

La massification de l'enseignement, l'évolution des outils numériques, le changement des attitudes et des mentalités, sont autant de défis à relever. Les enseignants eux-mêmes doivent s'adapter à un nouveau public, de plus en plus hétérogène, dont le rapport au savoir, à l'apprentissage a évolué. Dans un contexte de forte concurrence universitaire et de contraintes budgétaires parfois très importantes, quelles positions les établissements peuvent-ils adopter afin d'assurer la meilleure formation à leurs étudiants ?

L’impact de l’usage des technologies numériques sur les apprentissages des élèves : qu’en dit la science ? Par Jean Heutte Comme il n’existe pas de déterminisme pédagogique des technologies numériques, la maîtrise réfléchie de leur usage, selon les attendus du C2i n°2 « enseignant », ne peut se concevoir sans des dispositifs d’accompagnement et de formation de l’ensemble des acteurs (1) s’appuyant sur des compétences et des connaissances éprouvées, mêlant astucieusement des exemples de pratiques pédagogiques éclairées par les avancées de la recherche scientifique concernant l’apport du numérique dans les actes d’enseignement/apprentissage.

L’impact de l’usage des technologies numériques sur les apprentissages des élèves : qu’en dit la science ?

L’idée que l’apprentissage serait facilité par le numérique est souvent admise comme une évidence. Pourtant, même au niveau international, il existe très peu d'études scientifiques rigoureuses concernant l'impact du numérique sur les apprentissages scolaires. Apprend-on mieux sur un support papier ou sur un écran ? Différentes études seraient plutôt en faveur du papier, mais la différence est faible.

Apprend-on mieux sur un support papier ou sur un écran ?

Une recherche britannique (Kate Garland, université de Leicester) a montré que si l’on donne les mêmes documents à des étudiants sur écran ou sur papier, la mémorisation est la même. Or, dans la même étude, on remarque également que si les étudiants ne connaissent rien au sujet, alors l’écran est un support un peu moins bon. Lorsque l’on apprend sur papier, nous nous souviendrions aussi, visuellement, de l’objet qui sert de support, la page, le livre ou encore le classeur, ce qui favoriserait la mémorisation. Un chercheur français (André Tricot, université de Toulouse) affirme, lui, que la lecture sur un écran est plus complexe car il faut en permanence réfléchir à une action : cliquer ou non sur un lien, déclencher le déroulement du texte ou passer à la page suivante.

Cela affecterait la mémorisation. Le numerique au service de l'apprentissage des élèves : premières observations dispositif collèges connectés. Métarecherche sur les effets de l’intégration des TIC en pédagogie collégiale - Ritpu : Revue internationale des technologies en pédagogie universitaire. L’Association pour la recherche au collégial soutient depuis 2003 une métarecherche sur les meilleures pratiques en matière d’intégration pédagogique des TIC. Dans une première phase, une méta-analyse et une métasynthèse de recherches empiriques réalisées dans les collèges et les cégeps ont fait émerger un modèle heuristique des déterminants d’une intégration pédagogique réussie des TIC.

Lors d’une deuxième phase, des entrevues de personnes expertes ont permis d’expliciter leurs représentations puis de les confronter au modèle initial. Il en résulte que les personnes expertes confirment les résultats de la recherche empirique et ajoutent de nouvelles dimensions au modèle. La troisième phase de la métarecherche, actuellement en cours, vise le transfert des résultats auprès de conseillères et de conseillers technopédagogiques. Pédagogie et technologie : ne pas se tromper de priorité !

On m’a demandé à plusieurs reprises si l’on apprenait mieux avec le numérique. Ma position est assez claire à ce sujet : le numérique ne fait pas mieux apprendre par principe, par contre, il permet de créer des situations d’apprentissages riches, qui elles, permettent de développer des apprentissages en profondeur. Voyons donc quelques éléments de réflexion à ce sujet. 1 – Le syndrome NSD.