background preloader

ESS et ALIMENTATION DURABLE

Facebook Twitter

L'alimentation en 2025 : quels comportements alimentaires demain ? Pour anticiper sur l’alimentation de demain, une étude prospective sur les comportements alimentaires en 2025 des Français dresse le portrait de pratiques en mouvement. Instructif pour les réseaux de distributeurs alimentaires, mais aussi les réseaux de la restauration. Dans le cadre du Contrat de la filière alimentaire, le Ministère de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt et ses partenaires Ania, CGAD, CGI, Coop de France, FCD et FranceAgriMer ont lancé la réalisation d’une étude prospective dans le but de mieux comprendre et anticiper l’évolution des tendances alimentaires des consommateurs français. A la suite de cette étude d’envergure, plusieurs grandes tendances ont été identifiées. Vers une alimentation plus durable Face à la montée en puissance des préoccupations sociales, écologiques et éthiques, les consommateurs sont toujours plus nombreux à privilégier les produits alimentaires respectueux de l’environnement et des hommes.

Vers une alimentation plus saine. "C'est qui le patron?!" : quand les consommateurs décident du prix juste. La qualité avant le prix, cela fonctionne ! La preuve : il y a six mois, la marque des consommateurs "C’est qui le patron?! " lançait sa propre brique de lait équitable. La première dont le prix et les critères de fabrication ont été entièrement fixés par les consommateurs. Sur Internet, ils sont près de 10 000 à avoir voté pour un lait français, sans OGM, développé dans une démarche responsable et rémunéré au prix juste pour le producteur.

Vendu 99 centimes, soit 8 centimes de plus qu’une autre marque, il permet aux producteurs de dégager des bénéfices. Depuis, 10 millions de litres ont été vendus. De plus en plus de distributeurs s'y mettent Carrefour a été la première enseigne de grande distribution à s'y mettre. Face à l’adhésion des consommateurs, deux nouveaux produits sont arrivés dans les rayons de Carrefour : le jus de pomme et la pizza.

"On arrive à mieux équilibrer nos comptes" Cette fois, la demande vient d’abord des producteurs alsaciens. Traçabilité et transparence. Le château de Nanterre transformé en labo de cuisine bio, c’est pour cet été - Le Parisien. La transition alimentaire s’offre la vie de château. Tour à tour usine de dentifrice, puis fabrique de vêtements de grossesse, le château de Nanterre, bien connu des habitants sous le nom de « l’usine du Docteur Pierre » se transforme en temple de la cuisine éthique et biologique. Un temple dont la première pierre a été posée en juin 2016 et dont la date d’ouverture au grand public se précise.

Ce devrait être à compter du mois de juillet prochain. En attendant cette réouverture, United Kitchens et Foodentropie, deux acteurs de l’alimentation durable, ont d’ores et déjà investi l’endroit pour y installer leurs espaces respectifs. Le premier proposera aux entrepreneurs de l’alimentation responsable de partager des cuisines professionnelles alors que le second gérera un espace événementiel, restauration et dégustation et une « food court » ouverte 7 jours sur 7 pour permettre au grand public de découvrir des solutions culinaires innovantes. Tissons la solidarité pour créer des emplois sur-mesure - UP le mag.

Comprendre

Efficycle publie sa sélection annuelle : « 2015 en 365 initiatives pour réinventer notre Monde » | Fréquence Terre | Info environnement. Efficycle publie son hors-série annuel « 2015 en 365 initiatives pour réinventer notre Monde », et propose sa sélection rétrospective de cette année riche en actualités éco-responsables, notamment à travers l’organisation de la COP 21. Soutenu par le ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, cette 4ème édition se veut une source d’inspiration pour le grand public comme pour les professionnels en réunissant une sélection de 365 initiatives positives et concrètes pour changer notre Monde.La jeune entreprise toulousaine, dont l’activité principale est la conception et la diffusion d’EffiNews – 5 veilles hebdomadaires thématiques du développement durable, souhaite ainsi mettre en avant les solutions existantes pour réduire nos impacts sur l’environnement et vivre dans un monde plus solidaire.

Téléchargé plus de 150 000 fois en 2015, Efficycle souhaite doubler ce chiffre pour contribuer, cette année encore, à la diffusion massive de l’information durable. "Simplon": une nouvelle école gratuite pour se former à internet. Il n’y a pas que des mauvaises nouvelles ! Une équipe de quatre jeunes vient de créer Simplon, une école de formation aux technologies internet qui sera ouverte 24 heures sur 24, et qui va s’adresser à ceux qui n’ont pas, ou peu, profité du système scolaire classique.

En plein chantier d'aménagement de leurs locaux (photo), ils recrutent actuellement une première promotion de 24 personnes - le mot est préféré au mot "élèves" - qui se verront proposer une formation intensive de 6 mois non seulement gratuite, mais rémunérée, à Montreuil, tout près de Paris. Les candidatures sont reçues jusqu’au 31 juillet en allant sur le site de l'école. Seule condition : avoir de bonnes bases en anglais. Métiers préparés : web designer, administrateur réseau, développeur web, créateur de jeux vidéos… Les participants seront encouragés et aidés à créer leur propre start–up .

Une approche citoyenne Merci, votre inscription a bien été prise en compte. Une école fonctionnant comme une coopérative. Institut des Futurs souhaitables #conspirateurspositifs. BleuBlancZèbre : Laissez nous faire ! On a déjà commencé. - Bleu Blanc Zèbre. MakeSense. Autonomiaproject. Bocaux de bruit pour rien. Image animée Emmanuel Pierrot Non mais vous avez vu ça, tous ces toqués qui ont décidé de nous faire manger dans des bocaux, des verrines, des éprouvettes. Tiens, dernier avatar en date, une histoire de tarte au citron dans un bocal. Pourquoi pas un bœuf bourguignon en verrine, de la joue de bœuf sous verre ou de la ratatouille en tube.

Rien que pour soi Il est vrai que l’ère culinaro-bistronomique est à la «surmise en scène» des mets. Les stylistes culinaires font feu de tout bois pour emballer le moindre morceau de barbaque ou de légumes-racines dans des contenants qui servent, parfois, de cache-misère au contenu. Le problème aussi, c’est que le mangeur étant de plus en plus centré sur sa propre gamelle plutôt que sur la galetouse commune, le bocal est devenu l’étendard de l’individualisme alimentaire où le no-gluten et le crudivore se tirent la bourre.

Mais avant de subir de telles tortures thermiques, le bocal est d’abord la conjonction d’une humeur et d’une récolte. Fêlés du bocal. Réservez un chef à domicile - La Belle Assiette. Accueil | Minagri. Tableau Pole Alimentation - Google Sheets. Appel à projet «système alimentaire durable» 2015. La vie de Deza Nguembock, à la tête de sa petite société, jour après jour.

Boco Loco

Social Business. Action Collective. Agriculture Durable. Retrouvez le film près de chez vous - « En quête de sens » : un voyage au delà de nos croyances – Un film documentaire réalisé par Marc de la Ménardière et Nathanaël Coste. La Fonderie - Agence Numérique d'ïle de France. Mairie du 10e - Accueil. SNL : association d'aide au logement. Visite guidée par Constantin Petcou,... - L'Atelier, Centre de ressources régional de l'économie sociale et solidaire. Saint-Etienne : 100% d'aliments bio dans les cantines scolaires. Depuis le 1er janvier 2014, les 2 800 repas servis chaque jour dans les cantines des écoles maternelles et primaires stéphanoises sont composés à 100% de produits bio. La production locale et la saisonnalité des produits bio servis aux enfants sont systématiquement privilégiée. " Nous avons souhaité améliorer vraiment la qualité des repas dans les cantines de Saint-Etienne. C'est pour cette raison qu'aujourd'hui, les petits Stéphanois mangent essentiellement des produits bio " annonce Caroline Van Der Heijde, directrice de l'éducation pour la ville de Saint-Etienne qui sert 2 800 repas par jour aux écoliers, dans 45 établissements.

Depuis le 1er janvier 2013, 80 % des aliments présentés dans leurs assiettes sont bio, certifiés Agriculture Biologique. Au menu par exemple, des courgettes en entrée, et des croquettes de tofu en plat. " Inutile de vous dire que certains enfants sont surpris ! Et qui a dit que le bio coûtait plus cher ? Cette initiative remarquable n'est pas isolée. 560 000 ménages franciliens vivent dans des logements trop petits. La création collective est elle nécessairement innovante. Par Rémi Sussan le 21/01/08 | 4 commentaires | 9,041 lectures | Impression Dans un récent article pour le magazine Discover, Jaron Lanier se livre à une critique virulente du concept de “logiciel libre” ou open source. Pourtant, Lanier ne peut guère être considéré comme un porte-parole des intérêts des grosses sociétés logicielles.

Musicien, artiste, celui qui popularisa dans les années 80 la notion de “réalité virtuelle” a toujours été un électron libre. C’est que depuis bien des années, Jaron Lanier a une obsession : éviter que certaines interprétations faciles de la technologie nous fassent perdre de vue le caractère fondamental de la conscience humaine, que de mauvaises pratiques techniques ou philosophiques nous amènent petit à petit à réduire le caractère précieux de notre individualité, bref, à remettre en cause ce qu’il faut bien appeler (sans nécessairement donner à ce terme un contenu théologique ou surnaturel) notre âme…

UP CAMPUS: Les étudiants dessinent l'entreprise de l'après-crise. Wiser.org : Le réseau social de l'évolution durable. Newmanity - Le plaisir d'agir au quotidien pour soi et pour le monde. Grâce à Samira et Nico, Anzin découvre le café suspendu... et solidaire (VIDÉO) - Anzin. Par la rédaction pour La Voix du Nord, Publié le 27/12/2013 Théodore TERSCHLUSEN Au café du Théâtre à Anzin, sur la grand place, lorsque vous prenez un café, vous pouvez maintenant en payer un autre.

Qui sera offert à la première personne démunie qui se présentera. Un joli geste qui devrait vite faire des émules. Quartiers en transition. A Paris, un supermarché collaboratif veut rendre les bonnes choses accessibles à tous. Ce n'est pas un loup, mais une louve qui est aux portes de Paris. Venue d'outre-Atlantique, elle couve une jolie portée d'idées coopératives pour développer un modèle de distribution alternatif pour bons produits locaux et pas chers.

Rencontre avec ses instigateurs. La passion des bonnes choses Tom, Brian et Maëlanne - 5 novembre 2013 - Photo: @SoAnn Brian Horihan vient du Minnesota, et Tom Boothe de l’Indiana. Ces deux Américains se sont rencontrés à Paris par amour... de la bonne bouffe. Brian a lui aussi fait du cinéma, tout en s'intéressant au jardinage, à l’agriculture, aux potagers urbains, aux coopératives... « Ni Tom ni moi ne venons de familles riches, on vient des lower middle class, on ressentait le besoin de trouver un lieu où l'on peut acheter les produits bons et pas chers », souligne-t-il pour expliquer comment a germé en eux l'idée de créer à Paris un supermarché coopératif. Trouver un bon équilibre de valeurs A Paris, La Louve ouvrira ses portes dans le 18e arrondissement.

L’autogouvernance des biens communs – Elinor Ostrom. La pensée sur l’autogestion entretient de nombreuses parentés avec les recherches menées sur les biens communs en économie. Le travail d’Elinor Ostrom constitue un canevas pour comprendre comment des communautés d’individus parviennent à s’auto-organiser pour gérer des ressources commune, dans certains cas plus efficacement que via le marché ou l’Etat. Les acteurs intéressés par l’autogestion peuvent y trouver une analyse fine des modes de gouvernance grâce auxquels les communautés réussissent à prendre en charge elles-mêmes l’exploitation de ressources locales. Il ne s’agit pas d’affirmer que l’autogestion est systématiquement la voie la plus efficace pour gérer les communs mais de pointer sous quelles conditions c’est possible.

La « tragédie des communs » et la recherche de solutions pour gouverner les communs Dans un article célèbre, Hardin (1968) présente la « tragédie des communs ». Il prend pour exemple un pâturage laissé en libre-accès. Quelques exemples de communs auto-gouvernés. Visite guidée par Constantin Petcou,... - L'Atelier, Centre de ressources régional de l'économie sociale et solidaire. Café-cantine : pari réussi. Thomas Mankowski t.mankowski@sudouest.fr Décembre, mois de générosité, n'avait pas encore dit son dernier mot. Le Sidaction, le Téléthon et Noël n'avaient pas encore eu raison de la générosité des Lot-et-Garonnais qui va ainsi permettre l'accouchement d'un projet inédit dans le département.

Depuis près d'un an et demi, les Bénévoles du 47 travaillent à l'ouverture d'un Café-cantine solidaire en c? Ur de bastide. Des mois qu'ils retroussent les manches, démarchent les partenaires, élaborent le plan de financement, pensent l'aménagement? Ils sont une... Thomas Mankowski t.mankowski@sudouest.fr Décembre, mois de générosité, n'avait pas encore dit son dernier mot. Depuis près d'un an et demi, les Bénévoles du 47 travaillent à l'ouverture d'un Café-cantine solidaire en cœur de bastide. QG du monde associatif Enfants de leur génération, ils ont organisé la collecte sur la Toile et ont fédéré autour de leur cause 120 soutiens. Les cantines bio de St Etienne. Saint-Etienne : 100% d'aliments bio dans les cantines scolaires. Faisonslesnousmeme's Site on Strikingly. Notice Bouilleur 2012 (garantie 5ans).pdf - Notice Bouilleur.pdf.

560 000 ménages franciliens vivent dans des logements trop petits. Projet Vergers Urbains | Vers une ville comestible. Alimentation et nutrition humaine. CoopTic - Projets Participatifs. Christian Dalmasso : agriculteur et boulanger - Isère Magazine. Contenu Zone Principale Agriculteur à Torchefelon, un petit village du Nord-Isère, Christian Dalmasso est intarissable lorsqu’il décrit ses champs de blé ! “Regardez ces pailles très hautes, cette diversité de couleurs, ces épis barbus... Un vrai coup de foudre visuel.” Il faut dire qu’ils n’ont rien de commun avec ces étendues uniformes que l’on peut observer en plaine de Beauce ou de Brie. Ses parcelles ont été ensemencées avec un mélange d’une centaine de blés différents, des céréales anciennes comme le Mottin rouge ou le Roussou, qu’il a découvert grâce à l’Association pour le développement de l’emploi agricole et rural Rhône-Alpes (ARDEAR) et le réseau national Semences paysannes. ​​​​​​

Contenu Deuxième Zone ​35 tonnes de blé bio produites par an Chaque année, il récolte environ 35 tonnes de ce blé biologique qu’il transforme en farine puis en miches et pains allongés, grâce au moulin et au fournil installés à la ferme. Agriculture: se diversifier, un impératif économique. Comment l’Europe appréhende l’économie sociale et solidaire. “Des sentiments ambivalents” : c’est en ces termes que Fanélie Carrey-Conte, députée (PS) de Paris, a décrit les relations entre économie sociale et solidaire (ESS) et Europe en ouverture d’une journée consacrée à cette thématique le 16 janvier 2015, à Paris, et organisée par le Réseau des collectivités territoriales pour une économie solidaire (RTES).

“Il y a des choses intéressantes qui se passent mais en même temps les règles économiques qui régissent les marchés européens, notamment de concurrence libre et non faussée, viennent percuter certaines valeurs et les modes d’agir de l’ESS. On le voit notamment avec la difficulté de faire reconnaître la spécificité des services sociaux d’intérêt général (SSIG). Mais pour autant, il y a de nombreuses opportunités à saisir et de projets à mettre en œuvre”, a souligné l’élue. Deux approches - Première question : peut-on parler d’ESS à l’échelle européenne ? Denis Stokkink, fondateur de Pour la solidarité. Rencontres de la mobilité inclusive. Ami_innovation_sociale_2014 - ami_innovation_sociale_2014.pdf.

Supply Chain Alimentaire

AccueiL. Disputes d'AgroParisTech. ATELIERS JEUNESSE- Association le Passe Muraille. Alimentation durable. Garder la date du 28 mars: c’est notre fête de printemps 2015! | [VerPoPa] L'Archipel | Agenda - L'Archipel.