background preloader

Angv6

Facebook Twitter

Synthe sdg. Tableau etudes sdg. Etudes SDG. Témoignage Petits et grands boulots chez McDonald's. Petit boulot, emploi précaire, exploitation? « Rien de tout cela » affirme René Kuppens, le patron de six enseignes McDo dans l’agglomération messine. « Non seulement on offre un travail à la carte à une centaine de jeunes chaque année, mais certains font même carrière… » «Connaissez-vous beaucoup d’endroit où l’on donne le SMIC à un jeune dès 18 ans ? » Travailler chez nous est une opportunité offerte chaque année à des étudiants. » Pourquoi des étudiants? «Cela leur permet de payer leurs études, leur logement ou leurs frais divers. » Comment cela se passe-t-il chez Mc Do ?

Quelles sont les règles ? « On inculque aux jeunes des méthodes de travail » Vos salariés sont-ils nourris? Avoir travaillé chez Mc Do est-il est une bonne carte de visite ? René Kuppens est très respectueux du droit du travail et des salariés. Cet article fait partie du dossier suivant : Emploi lorrain 15 réactions. Vers la fin des jouets genrés chez Mc Donald’s ? Il n’est jamais trop tôt pour lutter contre les stéréotypes de genre. Une petite fille de 11 ans, Antonia Ayres-Brown, vient de le prouver en faisant plier la chaîne de restauration rapide Mc Donald’s à force d’obstination.

Elle raconte aujourd’hui son histoire, 6 ans plus tard, au sein du magazine en ligne Slate. Lassée d’entendre « Jouet de fille ou jouet de garçon ? » au moment de la commande d’un Happy Meal, la petite fille s’est fendue en 2008 d’une lettre à la direction de la chaîne de fast-food, demandant s’ils proposaient également des jobs pour filles ou pour garçons ! Quelques semaines plus tard, elle reçoit alors une réponse polie mais sans effet de Mac Donald’s lui signifiant que ses employés n’étaient pas formés à proposer des jouets de fille ou de garçon. Ne se laissant pas démonter par la tiédeur de la lettre, elle décide donc de contre-attaquer en menant une grande enquête auprès de15 McDonald's différents.

Cet employé de McDo vient d'apprendre qu'il est renvoyé. Sa réaction est incroyable. Entreprise : les stéréotypes hommes femmes freinent parité et mixité. Pas de surprise ! Alors que les femmes sont « empathiques » (61%), « à l’écoute » (53%) et « intuitives » (47%), les hommes sont, eux, « ambitieux » (49%), « combatifs » (30%) et « autoritaires » (29%). Même son de cloche dans les projets professionnels. Les femmes feraient «difficilement» carrière dans le BTP (67%), mais «facilement» dans l’habillement et les produits de luxe (62%). Dans le même registre, le métier de garagiste conviendrait davantage aux hommes qu’aux femmes… Réalisée auprès de 1000 salariés de 11 entreprises technologiques (IBM, Orange, Areva, Air liquide, etc.), l’étude du Cercle InterElles, révélée jeudi 6 mars lors du 13ème colloque de ce réseau, pointe ainsi du doigt les stéréotypes qui freinent la mixité en entreprise.

Près des trois-quarts des femmes et des hommes sondés sont d’ailleurs conscients de véhiculer, malgré eux, des stéréotypes. La bonne nouvelle dans tout ça ? A lire aussi : – Est-il gênant d’avoir un salaire plus élevé que son conjoint ? Comment un individu devient-il acteur dans une organisation ? - Réviser le cours - Sciences de gestion - Première STMG - Assistance scolaire personnalisée et gratuite - ASP. L'individu, qui possède des caractéristiques propres, devient un acteur au sein de l'organisation par les relations formelles et informelles qu'il établit dans son activité de travail. Il communique et interagit donc en permanence, en cherchant non seulement à affirmer son individualité mais également à s'inscrire dans l'action collective. C'est en partie de cette tension que naissent les phénomènes relationnels au sein des organisations. 1.

Les différents éléments influençant le comportement de l'individu La personnalité Il s'agit de l'ensemble des caractéristiques spécifiques d'un individu. Les émotions On distingue six émotions de base : la peur, la joie, le dégoût, la colère, la surprise et la tristesse. La perception La perception est le processus par lequel l'individu interprète et donne une signification aux sensations ressenties par l'intermédiaire de ses cinq sens (la vue, l'ouïe, l'odorat, le goût, le toucher). Le lien entre attitude et comportement 2. 3. 4. 5.

À retenir. Les stéréotypes en fiction : avantages et inconvénients. Quelque part dans notre cerveau, nous avons une banque de données un peu spéciale, celle des stéréotypes. Sa fonction est assez primitive : catégoriser les gens pour savoir à quoi s’attendre. Nous y avons recours quand nous rencontrons quelqu’un en chair et en os, via internet, en le découvrant lorsqu’on lit un roman… ou même pendant l’écriture d’un roman ! Les stéréotypes, comment ça marche ?

Dans la vie comme en fiction, quoi qu’on en dise, la première impression est souvent primordiale : l’apparence, l’attitude corporelle, le comportement, les paroles… Ces petits détails comptent. Plus ou moins consciemment et d’une façon plus ou moins caricaturale, on se fait une image, une représentation de la personne que l’on rencontre ou du personnage que l’on découvre à l’écran ou au fil des pages, et même de ceux dont on nous parle. Je précise que nous n’avons pas tous recours aux mêmes stéréotypes. Voici quelques autres exemples de stéréotypes : (ou pas avec autant d’œillères). ). Un petit pas pour McDo, un grand pas contre le marketing genré. Cheek passe en revue (de Web) une actu internationale. Elle n’avait que 11 ans quand elle a commencé son combat, et pourtant sa détermination a fait plier McDonald’s. La revendication d’Antonia Ayres-Brown depuis 2008? Mettre fin aux stéréotypes de genre dans les boîtes de Happy Meal. En effet, la chaîne de restauration rapide a pour tradition de distribuer des jouets “pour filles” et d’autres “pour garçons”, le plus souvent sans consulter le/la principal(e) intéressé(e).

Fatiguée de se voir enfermée dans le camp des princesses, Antonia Ayres-Brown a d’abord écrit à McDonald’s, avant de carrément entamer un processus de “testing” au sein de plusieurs restaurants pour prouver aux big boss qu’il y avait bien sexisme à la caisse. En effet, pendant l’expérience, les garçons et les filles se voyaient systématiquement remettre le jouet correspondant à leur sexe. Diversité dans l'entreprise. Mixité femmes/hommes , inter générationnel , intégration et maintien dans l’emploi des personnes en situation de handicap, Diversité des origines sociales ou ethniques, convictions religieuses ou orientations sexuelles… La diversité, entendue comme la participation à égalité de toutes les composantes de la société, constitue un débat de fond qui concerne directement les entreprises.

Promouvoir et favoriser la diversité dans l'entreprise, c'est reconnaître et valoriser les différences individuelles. La Diversité est une approche inclusive, qui va au-delà de la gestion des minorités. Il s'agit de considérer chaque individu, avec ce qu'il a de singulier ou de différent, comme une valeur ajoutée pour la performance de l'entreprise. L'expertise des Entreprises pour la Cité pour la diversité Depuis 2011, l’IMS puis Les Entreprises pour la cité ont développé des programmes interentreprises innovants sur la question des stéréotypes et de leurs impacts en entreprise.