background preloader

ETUDE

Facebook Twitter

Hépatite C: guerre des prix et d'"innovations" entre labos en France. Un nouvel acteur entre dans le marché juteux des médicaments contre l'hépatite C en France.

Hépatite C: guerre des prix et d'"innovations" entre labos en France

Il y a une semaine, MSD (Merck) a annoncé avoir trouvé un accord avec le Comité économique des produits de santé (CEPS), chargé de négocier les tarifs des nouveaux médicaments avec les laboratoires, pour le Zepatier, une association de molécules dont les taux de guérisons dépassent les 90% en moyenne (ils varient selon les génotypes et d'autres facteurs), avance le laboratoire. Pour trouver sa place dans le marché de l'hépatite C occupé par Gilead et Abbvie, le laboratoire pharmaceutique mise sur un prix plus bas que celui de ses concurrents.

MSD a annoncé le prix facial (il s'agit du prix affiché, des remises peuvent être négociées avec la Sécurité sociale, mais le montant accordé est couvert par le secret des affaires) du Zepatier présenté comme "une innovation thérapeutique", lors d'une conférence de presse, jeudi 8 décembre. Gilead n'est pas inquiet. L'expert journal -Grande distribution…A qui profite la guerre des prix ??? - La grande distribution occupe une place centrale et dévastatrice de nos jours.

L'expert journal -Grande distribution…A qui profite la guerre des prix ??? -

La qualité des produits, leurs conditions d’exploitation ou leur lieu de production n’entrent pas dans les premiers critères de choix. Peu importe que les aliments soient à faibles valeurs nutritives, chargés de pesticides ou cultivés à l’autre bout de la planète, seul compte le prix, nonobstant les impacts sociaux et environnementaux. La guerre des prix a relancé les ventes en grandes surfaces. INFOGRAPHIE - Les baisses de tarifs et les promotions décidées par les distributeurs ont permis aux Français d'acheter plus d'articles.

La guerre des prix a relancé les ventes en grandes surfaces

Mais les marges des industriels et des enseignes se sont érodées. La valse des étiquettes dans les rayons d'hypers et supermarchés tricolores a visiblement euphorisé les consommateurs. Les Français ont augmenté de 1,1 % leurs achats de produits de grande consommation l'an passé, selon l'institut Nielsen, qui analyse les sorties de caisse dans les grandes surfaces. C'est la plus forte progression des volumes depuis quatre ans, malgré la morosité ambiante. «Si les Français se sont serré la ceinture sur les loisirs et l'habillement, ils ont augmenté leur consommation alimentaire l'an passé», constate Laurent Zeller, PDG de Nielsen. Guerre des prix dans la grande distribution: Une bonne affaire pour les consommateurs? CONSOMMATION Auchan veut devenir, devant Leclerc, le leader en image prix… Alors que la crise met le pouvoir d’achat des ménages à rude épreuve, les enseignes se livrent une guerre sans merci pour attirer les consommateurs dans leurs rayons.

Guerre des prix dans la grande distribution: Une bonne affaire pour les consommateurs?

A l’occasion de la présentation de ses résultats 2011, mardi, Auchan a donné le ton de ce qui devrait rythmer le secteur tout au long de l’année 2012: la bataille des prix. Le groupe ambitionne de devenir le numéro un des prix bas en France devant Leclerc. «Auchan qui détient une part de marché d’environ 8,5% en France, en cinquième position derrière Leclerc (18%), Intermarché (12.5%), Carrefour (11.6% pour les hypers) et Système U (9.2%) était jusqu’ici surtout reconnu pour la largesse de son choix et la qualité de son service», décrypte un analyste. Il a donc décidé de rajouter une nouvelle corde à son arc. Et il y a fort à parier que ses concurrents ne resteront pas les bras croisés et chercheront aussi à répliquer.

Mots-clés : Rentrée scolaire : la guerre des prix profite légèrement aux familles. Le coût de la rentrée scolaire pour un élève entrant en sixième enregistre pour la première fois une petite baisse cette année.

Rentrée scolaire : la guerre des prix profite légèrement aux familles

LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Cécile Prudhomme Le coût de la rentrée scolaire, établi pour la 32e année consécutive par l’association Familles de France, profite cette fois-ci de la guerre des prix à laquelle se livrent les grandes surfaces depuis plusieurs années. Annoncé mercredi 17 août, le chiffre du coût de la rentrée scolaire pour un élève entrant en sixième en 2016 a enregistré pour la première fois une légère baisse, de 0,1 %, par rapport à l’année précédente, à 190,24 euros. Cette enveloppe stagne depuis deux ans – en 2015, la hausse était à peine de 0,70 %. Elle cache toutefois, selon Familles de France, de fortes disparités. Guerre des prix: "c'est le consommateur qui est gagnant" 28/01/2016 La guerre des prix favorise bien le consommateur. Quand la guerre des prix s'invite sur la facture d'énergie.

Guerre de prix en supermarchés: loin d’être sûr. MONTRÉAL | L’offensive de réduction des prix de 8500 produits en épicerie, que lanceront jeudi les supermarchés IGA, ne convainc pas tout le monde.

Guerre de prix en supermarchés: loin d’être sûr

Des experts du marché de l’alimentation doutent que les consommateurs assistent au début d’une guerre de prix entre les chaînes Sobeys, METRO et Provigo. «On s’attaque à attirer la clientèle dans le centre des magasins plutôt que de les garder en périphérie (NDLR : les allées de fruits, légumes, viandes, poissons et pains) où les baisses de prix sont exclus. C’est une stratégie de Sobeys pour consolider sa position sur son marché québécois», a expliqué le professeur Sylvain Charlebois. Celui qui est également co-directeur de l’Institut de l’alimentation de l’université de Guelph a ajouté que la chaîne d’alimentation rencontre d’importantes difficultés dans l’Ouest canadien à la suite de l’acquisition de la chaîne Safeway et qu’elle a besoin d’une clientèle loyale. Un cadeau aux consommateurs. Lexique du marketing - définition de “Guerre des prix” Lexique du marketing Accueil Mercator-Publicitor > Lexique du marketing > Guerre des prix Révisez les concepts-clés du marketing et suivez les dernières tendances du marketing avec le dictionnaire bilingue français-anglais de Mercator 11e éd.

Lexique du marketing - définition de “Guerre des prix”

Ces 721 définitions proposent des renvois complémentaires aux pages de Mercator 11e édition. Guerre commerciale : de l'intérêt du marketing défensif. Qu'il s'agisse de biens industriels, de biens de consommation ou de services, il ne se passe pas de jour sans que la presse ne mentionne une concurrence acharnée, la pression croissante sur les prix, voire une ruineuse guerre des prix.

Guerre commerciale : de l'intérêt du marketing défensif

Elles sont souvent pointées du doigt lorsque les objectifs de résultat ou de rentabilité ne sont pas atteints. De fait, les prix de nombreux types de produits stagnent ou baissent. Cela ne concerne pas seulement les ordinateurs personnels ou les téléphones mobiles, dont les prix chutent régulièrement parce qu'ils se déclassent vite. Les transports, la chimie, le marché des pièces détachées, certains segments de l'industrie automobile sont aussi concernés.

Bientôt une guerre des prix entre les industriels du tabac ? Les changements prévus en janvier 2017 dans le commerce du tabac va avoir des effets sur les prix.

Bientôt une guerre des prix entre les industriels du tabac ?

Et ce ne sera pas en faveur des consommateurs qui devraient avoir à plus débourser pour pouvoir fumer, selon Le Figaro. Une nouvelle taxe. Pour le moment, les différences de tarifs entre marques de cigarettes sont peu importantes, avec un écart maximum de 50 centimes. Mais en 2017, elles pourraient devenir plus importantes. Grande distribution : les sales coups de la guerre des prix.

Grande distribution : les sales coups de la guerre des prix C’st l prd q ls ndstrls frnssrs ds hyprmrchs rdtnt.

Grande distribution : les sales coups de la guerre des prix

Ts ls ns, d nvmbr fvrr, ls dx prts dsctnt ds prx pr ls dz ms vnr. Prx q ls sx grnds grps dstrbtrs frnçs (chn, Crrfr, Csn, Cr, ntrmrch t Lclrc) vlnt ls pls bs pssbl t xqls ls fbrcnts tntnt d rsstr. Ctt prt d brs d fr s j dps l «l d mdrnstn d l’cnm» (LM) d 4 ût 2008 q vst ntr trs «dynmsr l cncrrnc», pr q ls cnsmmtrs bnfcnt d prx pls bs. Guerre des prix : "C'est à l'Etat de dire 'stop'", selon Michel-Edouard Leclerc. "Il y a un seuil en dessous duquel les prix ne peuvent pas baisser sinon on ne peut pas rémunérer les producteurs. Je pense qu'on y est proche". Invité dimanche d'Ecosystème, l'émission d'économie d'Europe 1, Michel-Edouard Leclerc estime que les prix à la consommation arriveront bientôt à un "plus bas" en dessous duquel ils ne pourront pas descendre.

"En tout cas je l'espère", poursuit le patron du Groupe Leclerc, qui appelle l'Etat à "prendre ses responsabilités" sur le sujet. "La déflation est difficile à gérer. Les prix baissent partout en Europe. Entendu sur Europe 1 Nous sommes prêts à déroger aux règles du libéralisme Michel-Edouard Leclerc Le patron du Groupe Leclerc appelle l'Etat à prendre ses "responsabilités". "Le concurrent de l'agriculteur breton qui fait du porc, ce n'est pas Leclerc ou Carrefour. "Nous sommes prêts à déroger aux règles de la concurrence, du libéralisme. L’effet dévastateur de la guerre des prix.