background preloader

Andrea_ifs

Facebook Twitter

La fronde silencieuse des salariés français... Après trois ans de bataille, les 1 500 salariés des magasins Apple en France viennent enfin d'obtenir des titres restaurant d'un montant de 8,50 €.

La fronde silencieuse des salariés français...

Un peu juste pour déjeuner dans le quartier de l'Opéra Garnier ou du Louvre, où sont situés les deux magasins parisiens. Une centaine des salariés français, soit un peu moins de 10% des effectifs, selon les syndicats, ont choisi le jour de sortie de l'iPhone 5, le 21 septembre, pour exprimer leur colère contre leurs conditions de travail. En silence. Sollicités par la presse dans le magasin d'Opéra, ils répondent par un laconique : « Nous sommes là pour répondre à des questions sur les produits. » Et quand ils se confient du bout des lèvres, c'est en guettant s'ils sont surveillés par leur hiérarchie.

Pas de verre (d'eau) dans les magasins à la pomme S., 25 ans, qui travaille dans le flagship d'Opéra à Paris, lâche, en tripotant nerveusement son portable (pas un iPhone !) Le Cidre dénonce. La grève silencieuse des salariés d'Apple. Une ambiance surréaliste régnait ce matin à l'Apple Store parisien situé place de l'Opéra.

La grève silencieuse des salariés d'Apple

A la manière coréenne, quelques salariés arboraient le bracelet vert frappé de l'inscription "believe" ("croire") pour témoigner avec ironie de leurs doutes sur une amélioration de leurs conditions de travail. Mais motus bouche cousue. Aux journalistes qui leur posaient des questions, la seule réponse était : "nous sommes là pour répondre aux clients sur les produits". Point de commentaire sur l'absence de 13è mois, de prime d'intéressement, de fontaine à eau dans les magasins (!) , d'augmentation de salaire ou encore de tickets restaurant ! Culture d’entreprise et innovation 5/6. Nous voici dans l’avant-dernier tour de piste sur la culture d’entreprise comparée d’Apple, Microsoft et Google.

Culture d’entreprise et innovation 5/6

Nous allons y traiter des ressources humaines, du recrutement mais aussi de la répartition géographique de la R&D de ces entreprises. Ce sont de vastes sujets qu’il ne sera pas question de couvrir exhaustivement. Ici encore, il s’agit surtout de comprendre les moteurs internes de ces entreprises et l’impact que cela peut avoir sur leur capacité à innover. Le management, les ressources humaines et le recrutement Nos trois géants du numérique ont tout d’abord pas mal de points communs : ils cherchent tous à recruter et fidéliser les meilleurs, à créer de bonnes conditions de travail, à promouvoir à la fois l’excellence individuelle et le travail d’équipe et à identifier des “haut potentiels”.

L’intelligence brute et analytique semble nettement favorisée chez Microsoft et Google tandis que l’intelligence émotionnelle et la créativité semble être plus appréciées chez Apple. So… Les leçons de management d'Apple - Express [FR] Foxconn, le sous-traitant d'Apple, veut remplacer 500.000 salariés par des robots. Suicides à la chaîne chez le géant Foxconn. La porte sud de l’usine Foxconn est gardée comme une caserne.

Suicides à la chaîne chez le géant Foxconn

Portail électronique, fouille obligatoire. Les sentinelles manifestent une allergie particulière à l’endroit des journalistes qui viennent enquêter sur les onze suicides survenus depuis le début de l’année au sein de cet atelier du monde, de taille démesurée. Plus de 300 000 ouvriers y fabriquent à la chaîne l’iPhone d’Apple (1), les téléphones portables Nokia, les consoles de jeu de Sony et les ordinateurs de Dell et Hewlett-Packard. L’usine de Shenzhen n’est pourtant qu’une miette de l’empire de la sous-traitance électronique du Taïwanais Terry Gou.

Plus de 800 000 ouvriers travaillent dans la douzaine d’usines Foxconn de Chine. La plupart des employés qui ont mis fin à leurs jours à l’usine Foxconn de Shenzhen, située à la frontière de Hongkong, ont plongé du haut des dortoirs modernes où ils vivent entassés à dix par chambrée. «Mingong». Dédommagement. Philippe Grangereau Envoyé spécial à Shenzhen (Chine) Apple inside : le livre qui révèle comment comment Apple (mal)traite ses employés. Des employés mal payés, des conditions de travail difficiles : les révélations faites par le journaliste de Fortune Adam Lashinsky dans "Inside Apple" font froid dans le dos.

Apple inside : le livre qui révèle comment comment Apple (mal)traite ses employés

Un recrutement en toute discrétion : Toutes les entreprises ont leur secret, sauf que chez Apple, "tout est un secret", explique Adam Lashinsky dans un article sur CNN. Quand les employés sont recrutés, ils ne savent pas quelle sera exactement leur fonction, et ne sauront peut-être jamais ce que font leurs collègues, apprend-on. "Je savais que mon travail serait lié à l'iPod, mais pas ce qu'était mon rôle exact", rapporte un ancien salarié, dans un article publié sur Business Insider.

Chez Apple, c'est la culture du silence qui prime. L'obsession de la confidentialité : Chez Apple, certaines équipes seraient également totalement isolées des autres, dans des locaux bouclés par des portes fermées à double tour. "Les fenêtres qui autrefois étaient transparentes sont opacifiées. Apple, obsédé par la confidentialité.