background preloader

Psychologues et psychanalystes

Facebook Twitter

Service Central d'Authentification (CAS) – Université Lyon 1. ReneRoussillon | Exploration en Psychanalyse.

Bion

Roussillon. Psychose infantile. Le problème central de la psychose infantile Ainsi donc, comme je l’ai développé dans le premier chapitre, la perception des soins du « bon » objet partiel comme satisfaisant de façon « fiable » une faim interne croissante (tension de besoin) ouvre la voie, chez le petit de l’homme, à l’état socio-biologique de symbiose avec la mère. Dans la psychose infantile, cette phase de l’évolution extrautérine que constitue la relation symbiotique est soitgravement perturbée, soit manquante ; c’est là, à mon avis, le trouble qui constitue le noyau de la psychose de l’enfant aussi bien que de l’adolescent ou de l’adulte. Dans cette perspective, le trouble central dans le cas de la psychose infantile est donc une déficience ou un défaut dans l’utilisation intrapsychique par l’enfant du partenaire maternant pendant la phase symbiotique, et son incapacité subséquente à intemaliser la représentation de l’objet maternant pour une polarisation.

Il s’en trouvera plusieurs pour affirmer que la déficience.

Mélanie Klein

Victor Tausk. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Biographie[modifier | modifier le code] Avec une formation en droit et après avoir découvert la psychanalyse à Vienne, il suit des études de médecine et de psychiatrie. Il connut Lou Andreas-Salomé. Avec la guerre, il est mobilisé comme médecin militaire. Il expose dans une contribution originale sa compréhension du phénomène de désertion[1] et livre son expérience de psychiatre dans un texte où il s’intéresse aux psychoses de guerre à la différence des autres psychanalystes orientés vers les névroses de guerre[2]. Il a été analysé par Helene Deutsch. Sa vie fut marquée par la pauvreté, la maladie et la dépression. Le principal article de cet auteur est : De la genèse de l'appareil à influencer au cours de la schizophrénie, publié en 1919.

Notes et références[modifier | modifier le code] ↑ Gilles Tréhel. Bibliographie[modifier | modifier le code] Évocations dans la littérature[modifier | modifier le code]

Winnicott

Piera Aulagnier. Georges Heuyer. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Georges Heuyer, né le à Pacy-sur-Eure et mort le 23 octobre 1977 à Paris, est le fondateur de la pédopsychiatrie en France en 1949. Il est le fils du médecin militaire Louis Heuyer (1847-1930). Sans être lui-même psychanalyste il fut le premier à avoir introduit la psychanalyse en milieu hospitalier avec Eugénie Sokolnicka (qu'il rencontre grâce à l'écrivain Paul Bourget) puis Sophie Morgenstern à qui il a confié un laboratoire de psychanalyse. Il a beaucoup écrit sur la pédopsychiatrie (dix ouvrages et plus de cent publications). Distinctions[modifier | modifier le code] Commandeur de la Légion d'honneur. Bibliographie[modifier | modifier le code] Enfants anormaux et délinquants juvéniles. Bibliographie sur... Annick Ohayon : in Psychologie et psychanalyse en France : L'impossible rencontre (1919-1969), Éditeur : La Découverte; Nouv. éd. 2006, Coll. : La Découverte/Poche, ISBN 2707147796 Voir aussi[modifier | modifier le code]

John Bowlby. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Bowlby. John Bowlby, né le 26 février 1907 à Londres et mort le 2 septembre 1990 (à 83 ans) sur l'île de Skye, en Écosse, est un psychiatre et psychanalyste britannique, célèbre pour ses travaux sur l'attachement, la relation mère-enfant. Pour lui, les besoins fondamentaux du nouveau-né se situent au niveau des contacts physiques. Le bébé a un besoin inné du sein, du contact somatique et psychique avec l'être humain.

Biographie[modifier | modifier le code] La famille Bowlby appartenait à la classe aisée à Londres. Ces expériences dans l’enfance l’ont conduit à avoir une sensibilité particulière pour la douleur des enfants durant toute sa vie. Influence de l'éthologie[modifier | modifier le code] Même s'il a suivi l'enseignement de Mélanie Klein, éminente psychanalyste anglaise et analysé par Joan Riviere on ne peut pas considérer la suite de son œuvre comme appartenant à la psychanalyse.

Piaget