background preloader

Veille technologique IA

Facebook Twitter

[IFOP] L’intelligence artificielle inquiète une majorité de Français. Il n’y a pas que Stephen Hawking et Elon Musk pour s’inquiéter du développement de l’intelligence artificielle.

[IFOP] L’intelligence artificielle inquiète une majorité de Français

Si beaucoup y voit la suite logique au progrès technologique : Mark Zuckerberg veut créer la sienne pour son domicile, IBM et Watson, Google qui développe à tout va et son président exécutif Eric Schmidt y croit, mais veut éviter ses « effets indésirables »,etc., d’autres craignent que l’élève ne dépasse le maitre et ne remplace à terme l’espèce humaine à la surface du globe (dans le pire des scénarios catastrophes). L’observatoire B2V des Mémoires publie aujourd’hui les résultats d’une enquête IFOP, « Les Français et le Big Data », réalisée auprès de 1004 Français* pour avoir leur sentiment sur « l’essor de l’intelligence artificielle et des masses de données » : Rejoignant ainsi Stephen Hawking ou Bill Gates, « préoccupé par la superintelligence ». L'intelligence artificielle peut-elle influencer le comportement humain.

Le centre de contôle du métro de Singapour suit les mouvements des voyageurs conseillés par une IA.

L'intelligence artificielle peut-elle influencer le comportement humain

Des chercheurs à Singapour ont démarré un programme étalé sur deux ans qui vise à mesurer dans des conditions réelles l'influence de l'intelligence artificielle. Pour mesurer l’influence de l’intelligence artificielle, des chercheurs de Singapour ont mis au point une app pour smartphone avec pour objectif de suivre pendant deux ans le comportement de dizaines de milliers d'utilisateurs dans les transports et leur proposer des solutions pour réduire les embouteillages et l’affluence aux heures de pointe. L’enquête, qui a démarré cette semaine, a été initiée par des chercheurs de Singapour. Pendant deux ans, ils vont récupérer les données d’une app pour smartphone dotée de capacités d'intelligence artificielle et voir si elle est capable d’influencer les décisions des utilisateurs dans le monde réel. Les jeunes avocats remplacés par l'intelligence artificielle dans 10 ans. Accueil » Technologie » Les jeunes avocats remplacés par l’intelligence artificielle dans 10 ans Un sondage dans les firmes juridiques montre que ces dernières envisagent d'utiliser une intelligence artificielle similaire au Watson d'IBM pour remplacer les jeunes avocats, ceux qui commencent leur première année de travail.

Les jeunes avocats remplacés par l'intelligence artificielle dans 10 ans

Dans Retour vers le Futur, la justice est accélérée par l’absence d’avocats, mais le futur sera un peu moins sombre puisque ces avocats pourraient être une intelligence artificielle. On a mené un sondage sur 320 firmes juridiques qui possèdent un staff de plus de 50 avocats. 35 % des dirigeants ont estimé qu’ils pourraient utiliser une intelligence artificielle similaire au Watson d’IBM dans les 10 prochaines années.

Intelligence artificielle : une machine peut-elle ressentir de l’émotion ? Certains programmes savent déjà les imiter à la perfection et même influer sur nos propres émotions.

Intelligence artificielle : une machine peut-elle ressentir de l’émotion ?

Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Morgane Tual Cet article fait partie d’une série consacrée à l’état des lieux de l’intelligence artificielle. La science-fiction nous abreuve de robots autonomes, si perfectionnés qu’ils disposent d’une conscience, d’émotions et nous inspirent même de l’empathie, à l’instar des êtres humains. Mais loin de la littérature et d’Hollywood, qu’en est-il aujourd’hui dans les laboratoires du monde entier ? L’émotion, et la conscience, apparaissent comme des éléments essentiels pour fabriquer une machine à l’image de l’être humain.

. « La vie intérieure, on ne sait pas ce que c’est » Et c’est là que réside la plus grande difficulté : comment définir – et donc reproduire – l’émotion et la conscience ? Quand l'intelligence artificielle répond à votre place à vos messages. Messagerie "intelligente" Imaginez un logiciel de messagerie qui comprend les messages que vous recevez et qui vous aide à y répondre… C'est l'idée du système Smart Reply (réponse intelligente) de Google.

Quand l'intelligence artificielle répond à votre place à vos messages

Par exemple, vous recevez un email qui vous demande "où en sont tes projets pour les vacances ? ". Automatiquement, le programme propose alors trois réponses au choix : "Je n’ai rien prévu", "je viens de te les envoyer" ou encore "j’y travaille". L'intelligence artificielle, nouvelle arme contre le chômage ? La Silicon Valley ne cesse de répéter que "la technologie peut rendre le monde meilleur" !

L'intelligence artificielle, nouvelle arme contre le chômage ?

Si le comportement de Google est, à maints égards, critiquable (concurrence, usage des données, fiscalité), le géant du numérique a aussi ses bonnes œuvres : son bras philanthropique, Google.org, soutient des dizaines de projets à forte valeur sociale et/ou environnementale, partout sur la planète. C'est ainsi qu'après avoir oeuvré aux Etats-Unis, en Inde, au Brésil, en Grande-Bretagne, en Australie et au Japon, le Google Impact Challenge débarque cette semaine en France. Y Generation Education Entre le 14 septembre et le 8 octobre, le public - qui peut voter en ligne - et un jury d’experts choisiront quatre projets d’économie sociale gagnants, parmi dix finalistes triés sur le volet. III : L'intelligence artificielle au service de l'homme.

L’intelligence artificielle a permis de grandement améliorer la vie des hommes et se trouve aujourd'hui dans une multitude de domaines.

III : L'intelligence artificielle au service de l'homme

Que se soit dans la vie quotidienne, au travail ou participant aux avancées scientifiques , l'intelligence artificielle a complètement changée notre mode de vie. Elle nous a permis de nombreux progrès dans le domaine spatial, dans la production de nos usines et dans l’amélioration de notre quotidien. Dans le domaine scientifique par exemple , l’intelligence artificielle a permis à l'être humain d'explorer et d'observer ce qu'il ne pourra voir de ses propres yeux que dans des dizaines d'années. La mission "Mars Pathfinder" par exemple , fut lancée en 1996 par la NASA. La mission consistait en l'envoi d'une sonde sur Mars , cette sonde devait délivrer sur la planètre rouge un petit robot , Sojourner , qui se chargerait de prendre des photos et des mesures scientifiques de Mars afin d'en connaître la morphologie de sa surface. Intelligence artificielle : une machine est-elle capable de philosopher ?

Alors qu’Apple vient encore d’améliorer son assistant vocal Siri, de quoi sont aujourd’hui capables les intelligences artificielles les plus avancées en matière de conversation ?

Intelligence artificielle : une machine est-elle capable de philosopher ?

Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Morgane Tual. Exosquelettes motorisés : les premières étapes avant Iron Man. À notre retour du salon lyonnais Innorobo, nous vous présentions EMY (Enhancing Mobility). Ce programme d'exosquelette activé par la pensée, qui en est au stade expérimental, se propose de faire marcher des personnes atteintes de tétraplégie. EMY n'est pas le seul programme d'exosquelette en route dans le monde. En 72h, une intelligence artificielle apprend les échecs et se hisse à un niveau international. MACHINES A PENSER : l'intelligence artificielle au service de l'industrie. Par Muriel de Véricourt publié le à 07h00 , mise à jour le 06/10/2015 à 17h06 Grâce à de multiples avancées techniques et à l'émergence du big data, l'intelligence artificielle fait son grand retour.

MACHINES A PENSER : l'intelligence artificielle au service de l'industrie

Si cette progression soulève certaines craintes, elle est également synonyme de nombreuses promesses pour les différents secteurs industriels, de l'énergie à la santé en passant par la robotique et l'automobile. Voitures autonomes, robots adaptatifs, systèmes prédictifs, services en ligne, outils d'aide à la décision... L'intelligence artificielle s'immisce, sans que nous nous en rendions forcément compte, dans de nombreux domaines de notre quotidien.

Ce grand retour (les premières traces de la discipline remontent aux années 1950) s'explique par plusieurs facteurs : le boom du Big Data, des capacités de calculs de plus en plus importantes, et surtout, l'avènement des algorithmes de Deep Learning, qui permettent à des logiciels d'apprendre des tâches grâce à un apprentissage hiérarchisé.

Microsoft travaille sur un projet d’intelligence artificielle capable de noter l’humour. L’humour, voilà une des particularités typiquement humaine que nous avons bien du mal à faire comprendre ou à simuler avec nos ordinateurs.

Microsoft travaille sur un projet d’intelligence artificielle capable de noter l’humour

Il faut dire que même un humain aurait bien du mal à déterminer une liste de critères indiscutables permettant de déterminer si oui ou non une blague est drôle, et surtout pourquoi elle l’est. Cela n’empêche pas un chercheur de chez Microsoft de commencer un projet avec le journal The New Yorker à propos d’une intelligence artificielle capable de noter l’humour. Ce journal américain est en effet connu pour ses courtes BD comiques quotidiennes en 4e de couverture : En fournissant à cette intelligence artificielle de nombreuses archives de ces comics, Dafna Shahaf a ainsi été capable de l’entraîner à déterminer les dessins les plus drôles parmi un choix de BD proposé. Mais cela ne reste qu’une première étape vers un projet autrement plus ambitieux : apprendre aux ordinateurs à pouvoir faire leurs propres blagues. Source. Machine learning, la clé de l’intelligence artificielle ?

Les scientifiques ont commencé à travailler sur l’intelligence artificielle dans les années 50. La recherche avance probablement moins vite que dans les films de science-fiction mais s’il est un secteur dans lequel les développements sont réels, il s’agit bien du Machine learning, soit l’apprentissage automatique. Le Machine learning consiste à apporter aux outils informatiques tels que les PC la capacité d’apprendre sans qu’ils soient explicitement programmés pour cela. Ainsi l’apprentissage automatique va par exemple aider les Smartphones à comprendre la voix humaine, permettre de conduire des voitures sans chauffeurs ou encore fournir des réponses plus pertinentes et rapides aux questions posées sur des moteurs de recherches. Permettre aux machines d’apprendre par elles-mêmes est complexe. Les machines sont capables de mettre en œuvre des taches programmées très rapidement et très précisément, mais sans aucune faculté de raisonnement.

Deux techniques principales existent : Shéhérazade, une intelligence artificielle pour écrire des histoires interactives. Les robots se mettent de plus en plus à l’écriture. Une intelligence artificielle a été mise au point par un groupe de chercheurs de l’institut de technologie de Géorgie. Elle est capable d’écrire des histoires interactives sans même prendre son stylo plume. Après les robots dans les agences de presse et le super ordinateur Watson d’IBM, voici venir le temps de l’intelligence artificielle qui voulait devenir un auteur. L’IA développée par les chercheurs est un système qui rédige automatiquement une histoire en fonction des choix que vous effectuez.

Elle se nomme Shéhérazade IF (Interactive Fiction). L’IA ne comprend pas ce qu’elle lit. Une intelligence artificielle qui passe des examens scolaires. Intelligence artificielle : quand la machine imite l’artiste. Certaines peignent à la façon des grands maîtres, d’autres improvisent sur du jazz… Dotés d’une forme d’imagination, certains programmes d’intelligence artificielle parviennent désormais à concurrencer l’esprit humain.

Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Morgane Tual Cet article est le premier épisode d’une série consacrée à l’état des lieux de l’intelligence artificielle. Un algorithme capable de générer des œuvres proches de celles de Picasso ou de Van Gogh : c’est ce qu’a récemment conçu une équipe de chercheurs allemands, qui détaillent leur invention dans un article publié fin août 2015. En analysant les tableaux de ces artistes prestigieux, la machine est capable « d’apprendre » leur style, grâce au deep learning, et de le calquer sur n’importe quelle photo.

Avec un résultat impressionnant, obtenu en moins d’une heure. Les machines seraient-elles donc en mesure de concurrencer les hommes dans le domaine de la créativité ? Question récurrente. Snips lève 6,3 millions de dollars pour intégrer l'intelligence artificielle à notre quotidien. La start-up française Snips, basée à Paris, est née en 2013 de la volonté de résoudre les problèmes du quotidien grâce à l'intelligence artificielle. Elle est à l'origine de plusieurs produits, comme Tranquilien, une application de prédiction des flux de passagers dans les transports en commun (réalisée en partenariat avec la SNCF), Parkr, pour prévoir la disponibilité des places de parking à New York ou Paris, ou encore RiskContext (réalisée avec la ville de San Francisco), pour prévoir les risques d'accidents de voiture et de vélo en fonction du trafic, de la météo, des lieux à proximité, etc.

Il y a un an, Snips a décidé de pivoter vers l'intelligence contextuelle. "Il nous est apparu qu'il existe une friction dans la manière dont la technologie s'intègre à notre quotidien, explique Rand Hindi, docteur en bio-informatique et fondateur de Snips. Par exemple lorsqu'on reçoit trois notifications en même temps sur trois appareils différents pour une même information. " Intelligence artificielle : un robot montre des signes de conscience de soi, l'issu d'un test effectu par des chercheurs. Une intelligence artificielle de Google capable de discuter du sens de la vie. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Morgane Tual Humain — Quel est le but de la vie ? Machine — Etre au service du plus grand bien. Humain — Quel est le but des êtres vivants ? Avec Siri, vous n’avez encore rien vu. Sa petite soeur, Viv, va tout déchirer. Phil Sheller présentant le type de questions pouvant être posées à Siri, assistante vocale personnelle, sur l’Iphone 4S, en Octobre 2011 en Californie (Kevork Djansezian/Getty Images/AFP) Un V vert et impersonnel marque la porte d’un bureau ordinaire du centre-ville de San Jose, en Californie.

Les robots face au défi de l'empathie - Les Echos. Accueil. Avec la caméra Gravaa, c'est l'intelligence artificielle qui se charge du montage. Une intelligence artificielle a appris l'écriture manuscrite. Une intelligence artificielle pour lutter contre la pollution en Chine. Une intelligence artificielle qui comprend le sens de l'humour. Google Now veut améliorer son intelligence artificielle. Actuellement, la plupart des smartphones possède un assistant personnel, qui utilise un système d’intelligence artificielle pour répondre aux questions de son utilisateur, effectuer des recherches ou servir de GPS.

Que ce soit Now d’Alphabet (anciennement Google), Siri d’Apple ou Cortana de Microsoft, les producteurs de smartphones ont compris que les nouvelles technologies ont changé la donne dans le domaine de la téléphonie. Et cela ne fait que commencer. Lors d’une interview accordée au journal suisse Le Temps, Aparna Chennapragada a expliqué la stratégie de Google en ce qui concerne leur service Now. Celui-ci va devenir Now on Tap (Now à la demande) et permettra d’utiliser l’assistant de Google, même au sein d’applications. Pour Mme Chennapragada, ce changement est une “évolution majeure”. Microsoft veut apprendre l'humour à l'intelligence artificielle. Si Cortana et Siri connaissent quelques blagues préenregistrées, Microsoft Research travaille sur un projet beaucoup plus ambitieux : développer une intelligence artificielle capable de comprendre l'humour.

Comme l'explique Bloomberg, le projet est né l'année dernière, après que la chercheuse Dafna Shahaf ait assisté à une conférence donnée par Bob Mankoff, le dessinateur du magazine The New Yorker. Toyota investit 50 millions de dollars dans l'Intelligence artificielle. Intelligence artificielle.