background preloader

Pour détecter

Facebook Twitter

How drones can detect crop problems early to keep farmers on track. Flavescence dorée : un drone de détection en cours de développement. Béziers : des drones à l'aide des viticulteurs dans les vignes - France 3 Languedoc-Roussillon. Insolite Des drones dans les vignes, voici une nouvelle technologie étonnante.

Béziers : des drones à l'aide des viticulteurs dans les vignes - France 3 Languedoc-Roussillon

Une société bittéroise propose de mettre à disposition des viticulteurs ces engins volant pour les aider à gérer leur exploitation. Par Isabelle Bris Publié le 07/11/2014 | 07:30, mis à jour le 07/11/2014 | 07:53 Un drone, petit avion téléguidé équipé de caméra, dans les vignes à Béziers Depuis les airs, grâce à une caméra, le drone va récolter des informations précieuses pour les viticulteurs.

Bilan de santé de la vigne ou encore contrôle du stress hydrique d'un verger, les applications peuvent être nombreuses. Le marché du drone est en train de plein décoller en France. Béziers : drones de vignes Reportage : S.Banus et B.Pansiot-Villon. Expérimentation : Et si un drone prospectait la flavescence dorée. Détecter la flavescence dorée tout en restant chez soi...

Expérimentation : Et si un drone prospectait la flavescence dorée

Un rêve...Non, bientôt une réalité ! Pierre Gornard intrigue, suscite la curiosité avec son drone noir, aux bords jaunes. A St Sever, dans les vignes de Stéphane Grenon, et en partenariat avec Charentes Alliance, son engin de 700 grammes et de 96 centimètres d’envergure vient de survoler à 40 m de haut , 3,87 ha de vignes. «J’ai pris environ 1 500 photos» explique l’ingénieur technico-commercial et responsable formation à Airinov. Un drone pour détecter la flavescence dorée. Arizuka : Le Blog. Innovation: cet appareil devrait révolutionner la culture de pommes de terre (vidéo) Le drone agricole débarque dans l'Aube - France 3 Champagne-Ardenne. Agriculture Jean-Baptiste Bruggeman est un agriculteur à la pointe de la technologie.

Le drone agricole débarque dans l'Aube - France 3 Champagne-Ardenne

Cet Aubois utilise un drone pour surveiller ses cultures céréalières et déterminer les besoins de chaque parcelle. Et veut en faire profiter ses confrères. Les drones, nouvel outil des agriculteurs. Drones. Des drones avec un équipement GPS embarqué L’appareil mis au point par AIRINOV permet un survol rapide des parcelles à une altitude comprise entre 20 et 150 mètres, avec connaissance de sa position réelle grâce au GPS embarqué.

drones

Une caméra fixée sous l’appareil permet d’enregistrer des images dans quatre bandes spectrales en continu durant le vol. Un capteur installé au sol mesure en parallèle l’intensité du rayonnement incident, permettant ainsi de calculer la réflectance spectrale utilisée pour calculer des caractéristiques de la culture. Un modèle de transfert radiatif L’exploitation des images est basée sur l’utilisation d’un modèle physique de transfert radiatif permettant de simuler le signal enregistré par le capteur à partir de la description de la structure du couvert et des propriétés optiques de ses éléments et du sol. Des expérimentations en cours sur blé et colza et vigne. Adalia - Drones : outils pour l’agriculture de précision. Espagne Des drones contre les mauvaises herbes. AgronomieDes drones pour mieux lutter les mauvaises herbes Une étude internationale menée par le CSIC a mis au point un système capable de détecter la croissance des mauvaises herbes dans les grandes cultures, grâce à des Véhicules Aériens Sans Pilotes.

Espagne Des drones contre les mauvaises herbes

Les résultats de ce travail, publiés dans la revue PLOS ONE, devraient permettre de réduire l'utilisation des herbicides sur les grandes cultures, en limitant leur usage aux zones infestées au lieu de réaliser les pulvérisations à l'échelle de la parcelle entière. Un drone-avion au service des agriculteurs picards pour mesurer l'apport d'azote dans les champs. Agriculture La chambre d'agriculture de la Somme vient d'acquérir un drone.

Un drone-avion au service des agriculteurs picards pour mesurer l'apport d'azote dans les champs

Il n'en existe que 4 en France. Objectif : permettre aux agricultures de gérer au mieux la fertilisation du blé et du colza. Actuellement, ce dispositif est en phase d'expérimentation sur 3000 hectares de blé. Halima Najibi avec l'AFP Publié le 06/05/2014 | 19:55, mis à jour le 07/05/2014 | 12:26 © France 3 Picardie/ Benoît Henrion La chambre d'agriculture de la Somme s'est dotée d'un drone L'investissement est important, 35.000 euros pour une petite aile ultra-légère et le matériel informatique nécessaire au fonctionnement. Voir la vidéo. Quand le drone investit le vignoble... - Aéronautique. Le groupe bordelais Bernard Magrez a expérimenté l’utilisation d’un drone dans ses propriétés du Medoc.

Quand le drone investit le vignoble... - Aéronautique

L’engin pourrait rapidement s’imposer chez les viticulteurs adeptes d’agriculture de précision. Les drones vont-ils investir le vignoble bordelais ? Depuis six mois, le groupe viti-vinicole Bernard Magrez (50 millions d’euros de chiffre d’affaires) teste l’engin dans ses quatre grands crus classés dans le Médoc (Château Pape Clément, Château La Tour Carnet, Château Fombrauge, Château Clos Haut-Peyraguey). Parrot : des drones au service de l’agriculture. Parrot présente au Salon de l’Agriculture un drone mesurant la réflectance des cultures pour alimenter des logiciels d’estimation des besoins en engrais azoté développés par l’Inria.

Parrot : des drones au service de l’agriculture

Ils couvrent 10 hectares en quelques minutes avec une précision et une résolution 20 fois supérieure au satellite. Parrot profite de la 51e édition du Salon International de l'Agriculture qui se tient à Paris jusqu’au 04 mars pour présenter un drone dédié au suivi cartographique des cultures qu’il a développé en collaboration avec sa filiale senseFly et le fabricant de capteurs photos Airinov en suivant les recommandations de l’Institut national de la recherche agronomique (Inra). L’aile volante eBee est rapide à déployer. Elle décolle seule, vole en formation en-dessous de 150 m, est guidée par GPS et est peu sensibles aux nuages. Elle couvre ainsi 10 hectares en quelques minutes seulement. . « Dans les années 50, l’aviation civile a révolutionné l’agriculture.