background preloader

Rai

Facebook Twitter

La créativité langagière dans la chanson algérienne, rai et rap: étude sociolinguistique (French Edition): Belkacem Boumedini, Nebia Dadoua Hadria: 9783841620965: Amazon.com: Books. Boumedini. Chanson raï : la vie contre la mort. 128/ Marie Virolle hommes leur désir physique de l'aimé, de le décrire sensuellement, de parler du plaisir qu'il leur procure (Virolle-Souibès 1989b). Cheikha Rimitti, la plus ancienne des chanteuses actuelles, la plus traditionnelle et la plus audacieuse en même temps, est l'expression même de cette liberté amoureuse au féminin, incontestable innovation pour la chanson maghrébine d'expression arabe (Virolle-Souibès 1993a ; 1993b).

Dans la chanson raï, la femme n'est ni objet sexuel, ni objet de rêveries, ni inaccessible par essence, seulement par circonstance, contrainte par une société puritaine qui la brime, l'enferme, la contrôle contre son gré. Elle est sujet amoureux, sujet de sa transgression, sujet des dangers qu'elle court et des souffrances qu'elle endure, souffrances librement consenties comme prix à payer de la liberté qu'elle s'est octroyée et du plaisir amoureux. Le "Raï-love" de Chab Hasni. Musique algérienne. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sur le plan musical, l'Algérie est réputée pour son riche répertoire. Plusieurs styles de musique sont inclus : classique arabo-andalou algérienne, le chaâbi, le raï qui est originaire de l'Oranie, la musique kabyle, la musique moderne comme le rock, le rap, la musique diwane, ect. Genres musicaux[modifier | modifier le code] Musique classique algérienne dite arabo-andalouse[modifier | modifier le code] Orchestre algérien de musique andalouse Remarque : "Musique andalouse" et "musique arabo-andalouse" sont des appellations récentes introduites par des musicologues occidentaux tels que J.

Rouanet, l'appellation "musique classique maghrébine" serait plus indiquée). Selon la monographie de la ville de Tlemcen établie par Jacques Soustelle, cette dernière fut la capitale de la musique arabo-andalouse de référence en Algérie. Les différents mouvements qui composent la nouba de Tlemcen et qui vont en s'accélérant, sont les suivants : M11932. Genre et violence verbale : l’exemple de « l’affaire Orelsan » 1La dénonciation du sexisme à l’œuvre dans les représentations artistiques est devenue un lieu commun du discours féministe. En France, cette critique peut désormais se traduire sous forme pénale, la loi sur la liberté de la presse (qui définit les notions d’injure et de diffamation) ayant été modifiée en 2004 pour inclure la provocation « à la haine ou à la violence à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes à raison de leur sexe, de leur orientation sexuelle ou de leur handicap ».

D’une critique d’ordre moral, portant sur le contenu de discours présentés comme inacceptables, il est donc possible de passer à ce que M. -A. Paveau nomme une « pénalisation de la parole » (Paveau, 2013 : 107) en vertu de normes juridiques. Tous ces métadiscours peuvent être appréhendés comme les manifestations d’une linguistique folk (Achard-Bayle & Paveau, 2008) et seront ici traités comme tels. 1.1 « L’affaire Orelsan » 1.2. 1.2.1. 1.2.2 Métadiscours et marques d’éthicité 1.3. 1.3.1. 1.3.2. 2.1.

La chanson populaire comme création identitaire : le Rebetiko et le Raï. De la transgression locale à la reconnaissance mondiale. 140 Michel ORIOL À l'inverse, la violence, en fermant radicalement les possibilités d'échange interculturel, détruit l'espace symbolique indispensable à toute identité. Tous les intégrismes présentent de ce point de vue, une ressemblance funeste et paradoxale, puisque les espaces soumis aux idéologies portant les appartenances spécifiques à l'absolu sont uniformisés par l'omniprésence d'une culture de la mort.

La haine que beaucoup d'intégrismes vouent à la musique atteste de la tragique lucidité de leur perversion. Encore faut-il pour leur résister que l'universalisme lui-même, ne se réifie pas en tant que discours de la bonne conscience officiellement instituée. Il ne lui sert à rien de dénoncer les clôtures identitaires s'il ne contribue pas à faire reconnaître et circuler les expressions des dominés, fussent-elles à l'origine politiquement et moralement incorrectes.

Références bibliographiques Références bibliographiques d'Anthropologie, Nice, 1994. 1996. Milan, Rizzoli, 1980. 1998. Analyser une chanson : procédure. 26 fichier approchechansons. Pedago arabe. Raï, genre populaire de l'Ouest algérien - LNO. Le Raï (راي) est le mouvement musical populaire de référence pour la jeunesse du Maghreb depuis les année 70.

Chanté en algérien dialectal, il est caractérisé par la synthèse qu'il opère entre l'improvisation traditionnelle déclamée en arabe dialectal, le rock et le blues, et par des paroles au contenu satirique puis plus nettement contestataire. Il s'inspire actuellement de diverses sources comme le rock, les musiques orientales, mais surtout bédouines rurales. Son développement est aussi indissociable de l'apparition de la cassette audio. En France, on a coutume de désigner par le vocable raï (qui signifie, en arabe, « l'opinion » ou « point de vue ») l'ensemble des musiques algériennes populaires et électriques(...) Mais il faut chercher ses sources beaucoup plus loin.... Comme le flamenco, le fado, la chanson napolitaine, la rebetika, le raï, avant d'être un genre musical est une manière de sentir la musique. Cette musique est la plus jeune des musiques urbaines de la Méditerranée.

Rai. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Sur les autres projets Wikimedia : rai, sur le Wiktionnaire Rai[modifier | modifier le code] Patronyme[modifier | modifier le code] Acronyme[modifier | modifier le code] Raí[modifier | modifier le code] Raí est un footballeur brésilien. Raï[modifier | modifier le code] Ra’i[modifier | modifier le code]

Le français dans le raï. Le français dans le raï Sommaire Introduction 1. Bref aperçu linguistique 2. Objet de l’étude Première partie : le français et le raï I. II. 1. 2. III.Les titres de chansons en français IV. Deuxième partie : sens et interprétation des mots français dans le raï Analyse du corpus 1. 2. En guise de conclusion Références bibliographiques et discographiques Introduction I. Les langues parlées en Algérie (les différents parlers berbères, l’arabe dialectal avec ses différentes variantes régionales et, dans une moindre mesure, le français « algérianisé »), contrairement à la langue arabe écrite, surprotégée des influences extérieures et reléguée par ses utilisateurs principalement au statut de langue de l’écrit, restent beaucoup plus ouvertes aux apports des langues étrangères pratiquées dans la région, notamment le français et l’espagnol, et connaissent une évolution relativement rapide.

II. L’utilisation de la langue française dans la chanson raï participe-t-elle de cette contestation ? I. II. 1. 2. 1.