background preloader

Airbnb

Facebook Twitter

Airbnb veut construire ses propres logements. Airbnb s'imagine en Netflix du tourisme. Par Benjamin Hue Airbnb ne veut plus se contenter de concurrencer les hôtels en louant des chambres ou des appartements pour les vacances.

Airbnb s'imagine en Netflix du tourisme

La start-up californienne veut aller au-delà de la simple expérience de réservation et aspire désormais à étendre son influence à toutes les activités de ses utilisateurs durant leur séjour. Elle entend ainsi faire de son application une véritable agence de voyage sur laquelle il sera toujours possible de louer un logement mais aussi d'acheter un billet d'avion, de louer une voiture, de réserver des activités, de faire des courses et d'échanger avec d'autres utilisateurs.

L'entreprise, valorisée 30 milliards de dollars, présente cette évolution comme "la plus importante de ses huit années d'existence". Avec Trips, Airbnb proposera des services d'agences de voyages. "La vision ultime d'Airbnb est de répondre aux besoins (des utilisateurs) pour tous les aspects d'un voyage", indique la startup dans un communiqué où elle annonce ce qui représente, selon elle, "l'évolution la plus importante de ses huit ans d'existence".

Avec Trips, Airbnb proposera des services d'agences de voyages

"Après avoir transformé l'endroit où les gens résident quand ils voyagent", Airbnb dit vouloir désormais utiliser la même approche "pour le reste du voyage et ainsi donner aux gens un moyen de gagner de l'argent grâce à leurs passions et leurs intérêts". Concrètement, Airbnb a dévoilé jeudi une nouvelle application multi-services baptisée "Trips". La start-up qui a révolutionné la location courte durée pose ses bagages en France. Entre l'hôtellerie et la chambre d'hôte, c'est un véritable marché qu'ont créé les fondateurs de AirBnb, dernier emblème de la Silicon valley.

La start-up qui a révolutionné la location courte durée pose ses bagages en France

Le concept ? Airbnb est un site de mise en relation entre particuliers. #Tourisme : Les 5 piliers qui font le succès d’AirBnB et qui devraient inspirer les Hôteliers. L'histoire incroyable derrière le succès d'Airbnb. Comme Nick Woodman avec sa GoPro, ou Marck Zuckerberg, le fondateur de Facebook, Brian Chesky, PDG et fondateur d'Airbnb, a fait fortune à partir d'une idée toute simple : proposer un site Internet de location de vacances entre particuliers à l'échelle de la planète.

L'histoire incroyable derrière le succès d'Airbnb

Que vous souhaitiez vous évader le temps d'un week-end à Barcelone, Copenhague, Londres ou Berlin, ou plutôt partir à l'autre bout du monde pour découvrir les plus belles plages du globe, Airbnb permet un hébergement de qualité à moindre coût. Lancée en 2008, cette start-up qui surfe sur la vague de l'économie collaborative permet en effet de louer pour une courte durée une chambre, un appartement, une maison, voire même une île privée directement à des particuliers. Trois jeunes partis de rien L'histoire est partie d'une anecdote toute bête. À l'automne 2007, Brian Chesky et son colocataire Joe Gebbia ne roulent pas vraiment sur l'or. Airbnb. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Airbnb

Airbnb est une plateforme communautaire de location et de réservation de logements de particuliers fondée en 2008 par les Américains Brian Chesky et Joe Gebbia. Le site Internet contient en 2015 plus de 1,5 million d'annonces[1] dans 34 000 villes[2] et 192 pays[3]. Établie à San Francisco, la société est détenue et exploitée par Airbnb Inc[4]. En juillet 2011, l'entreprise lève 119,8 millions de dollars[5]. Économie collaborative : ce qu'il faut déclarer (ou pas) VIDÉO - Covoiturage, location d'un appartement, livraison de repas…L'administration fiscale vient d'apporter une clarification sur les revenus tirés de ces activités et soumis à l'impôt.

Économie collaborative : ce qu'il faut déclarer (ou pas)

Passage en revue. Déclarer ou ne pas déclarer? C'est la question que se posent les nombreux Français qui tirent des revenus des plateformes de covoiturage, de location d'appartement ou de services, parfois pour arrondir leur fin de mois. Airbnb ouvre un bureau des plaintes pour les problèmes de voisinage - NewZilla.NET. Le groupe Internet a compris qu’en la matière mieux valait prévenir que guérir… Airbnb, dont le chargé des relations institutionnel ne doit pas vraiment chômer ces temps-ci, vient d’ouvrir Airbnb Neighbors, c’est-à-dire ce qu’il est convenu d’appeler un « bureau des plaintes », pour tenter de régler les situations à caractère conflictuel entre les « guests » Airbnb et le voisinage, avant que celles ne dégénèrent… Comprenez par là avant que des voisins mécontents du comportement de certains « guests » Airbnb, n’aillent déposer une main courante voire une plainte au commissariat le plus proche…

Airbnb ouvre un bureau des plaintes pour les problèmes de voisinage - NewZilla.NET

Le business génialement immoral d'Airbnb. Les fondateurs d'Airbnb ont de quoi être satisfaits.

Le business génialement immoral d'Airbnb

Crée en 2008, leur site propose aujourd'hui plus de 1,5 million d'annonces dans 34.000 villes et 192 pays. À la base de leur business, une bonne idée: permettre à n'importe quel particulier de louer un bien immobiliser pour se faire un peu d'argent ou séjourner à l'étranger. Le genre d'idée qui aurait pu donner lieu à la création d'une entreprise collaborative si les fondateurs d’Airbnb ne l'avaient transformé en une société de courtage extrêmement profitable mais surtout totalement imprudente. Non que le risque n'existe pas –il est même plutôt élevé – mais les dirigeants se sont arrangés pour le faire porter intégralement par d'autres qu'eux. Si on y ajoute une main d'œuvre gratuite, une valeur technologique proche de zéro, on comprend aisément combien le succès d'Airbnb reste fragile.