background preloader

Tourisme Durable

Facebook Twitter

Écotourisme. Tapantí National Park, situé dans la Área de Conservación La Amistad Pacífico, dans la partie sud du Costa Rica.

Écotourisme

L'écotourisme, que l'on associe au tourisme vert, est l’une des formes du tourisme durable, plus centrée sur la découverte de la nature (écosystèmes, mais aussi agrosystèmes et tourisme rural), voire d'écologie urbaine (jardins écologiques, Espaces verts écologiques, réserves naturelles urbaines et autres aspects de l'écologie urbaine...). Éléments de définition[modifier | modifier le code] Né il y a une trentaine d’années, le terme d’écotourisme est un néologisme composé de l'abréviation eco- (écologie) et tourisme. Le mot serait apparu en 1983 avec l'architecte mexicain Héctor Ceballos-Lascuráin[1]. Ce mode de tourisme s'adapte aussi bien aux pays développés comme la France, où il est d'ailleurs défendu par l'Association française d'écotourisme[8] depuis 2005, ainsi que par d'autres associations nationales de l'écotourisme en Europe et en Australie. Tourisme équitable. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tourisme équitable

Le tourisme équitable est une forme de tourisme, que l'on place dans le courant du tourisme alternatif, qui correspond à un ensemble d'activités de services prenant exemple sur les principes du commerce équitable. Les critères principaux de cette forme de tourisme sont la participation des communautés d’accueils, le partage équitable des profits et le respect des communautés locales et de l’environnement. Tourisme solidaire. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tourisme solidaire

Le tourisme solidaire s’inscrit dans les principes du tourisme responsable et du tourisme équitable, il est un type de tourisme alternatif. Dans ce sens, l’activité touristique est respectueuse de l’environnement naturel et culturel, privilégie la rencontre et l’échange, participe de manière éthique au développement local. Toutefois, le tourisme solidaire va plus loin : l'activité ne profite pas qu'à un seul individu, elle concerne un groupe de personnes impliquées dans un projet. Pour qu'un projet soit réellement solidaire, donc profite à toutes les personnes impliquées, la distribution des ressources et des tâches doit être discutée localement de manière collective entre tous les membres du projet. Ritimo, un réseau d'information spécialisé sur la solidarité, en propose la définition suivante[1] : Cas concrets[modifier | modifier le code] Avenir[modifier | modifier le code] Les acteurs[modifier | modifier le code]

Tourisme social. Tourisme participatif. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tourisme participatif

Le tourisme participatif est un tourisme qui fait soit participer la population d'accueil aux activités touristiques, soit participer les visiteurs à la vie locale du territoire visité. C'est une des formes du tourisme alternatif [1] qui s'oppose lui-même au tourisme de masse[2]. Le tourisme participatif, dans un cadre non marchand et basé sur le libre choix de chacun, est une façon de repenser la relation entre touristes et résidents, de réinventer le sens de l'hospitalité. Le tourisme participatif est une réponse, entre autres, à une demande d’authenticité et de vérité de la part des visiteurs.

Il peut se développer partout, en bord de mer ou en milieu rural mais la tendance est de le voir progresser en milieu urbain. Historique[modifier | modifier le code] Principe et fonctionnement[modifier | modifier le code] Le tourisme participatif donne une autre perspective à la relation entre touristes et résidents. Tourisme durable. Les nouvelles frontières du tourisme Certaines informations figurant dans cet article ou cette section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans les sections « Bibliographie », « Sources » ou « Liens externes »(octobre 2009).

Tourisme durable

Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références à l'aide d'appels de notes. Tapantí National Park, situé dans la Área de Conservación La Amistad Pacífico, dans la partie sud du Costa Rica. L'expression tourisme durable décrit généralement toutes les formes de tourisme alternatif qui respectent, préservent et mettent durablement en valeur les ressources patrimoniales (naturelles, culturelles et sociales) d'un territoire à l'attention des touristes accueillis, de manière à minimiser les impacts négatifs qu'ils pourraient générer. Définition[modifier | modifier le code] Un groupe de travail européen[Lequel ?] L'Organisation mondiale du tourisme le définit comme suit : Méthode[modifier | modifier le code] Venise filmée depuis les canaux en 2002.

Tourisme responsable. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tourisme responsable

Le tourisme responsable, ou tourisme éthique, est un terme qui s'oppose au tourisme de masse englobant plusieurs formes de pratiques de tourisme alternatif ayant pour objectif : le développement économique et l’épanouissement des populations locales, par l'implication dans l'économie locale, une rémunération juste et stable des partenaires, des conditions de travail décentes, des échanges de connaissances et de bonnes pratiques... (tourisme équitable)la préservation à long terme des ressources naturelles, culturelles et sociales (tourisme durable)une rencontre authentique entre les voyageurs et les populations locales (tourisme participatif)

TELL Camille.