Un monde sans pétrole

Facebook Twitter

Je vis sans pétrole (ou presque) Energies renouvelables. Comment préparer l'après-pétrole ? n°010 Juillet 2008. L’ère du pétrole bon marché prendra fin d’ici à 20 ans.

Comment préparer l'après-pétrole ? n°010 Juillet 2008

La reconversion de nos systèmes productifs s’annonce comme un défi économique et technologique majeur. Mode d'emploi pour accéder aux articles de ce dossier Ce dossier est constitué d'articles tirés de nos archives et certaines informations peuvent renvoyer à un contexte dépassé. Les articles sélectionnés dans ce dossier sont gratuits ou payants selon votre formule d'abonnement. Par exemple, pour les abonnés à la formule complète d'Alternatives Economiques, les articles issus des mensuels et des hors-série d'Alternatives Economiques sont accessibles gratuitement. Si vous êtes abonné à l'une de nos publications, veuillez vous identifier sur le site pour accéder gratuitement aux articles correspondants à votre abonnement ou pour acquérir une extension d’accès aux archives. Enjeux Face au pétrole cher.

Habitat

Demain la Terre - Un monde sans énergie ? Inventer un monde sans pétrole. Le projet Yasuni-ITT, initiative proposée par le gouvernement équatorien pour lutter contre le réchauffement climatique global, dépasse les frontières nationales.

Inventer un monde sans pétrole

En échange d’une contribution internationale, on laisserait sous terre 850 millions de barils de pétrole lourd situés dans le Parc national Yasuni. Ce parc contient une des plus importantes réserves de biodiversité du monde. Dans cette zone, vivent aussi des communautés et des peuples indigènes en isolement volontaire. De plus, en n’exploitant pas ce pétrole, cela éviterait l’émission d’environ 410 millions de tonnes de CO2. En favorisant la conservation de la biodiversité, en évitant la déforestation de cette partie de l’Amazonie, en respectant les droits des peuples indigènes qui vivent sur ce territoire, surtout ceux des Tagaeri et des Taromenane, la proposition bénéficie à toute l’Humanité. Avec l’Initiative Yasuni-ITT, l’Equateur propose au monde une alternative concrète au Protocole de Kyoto. La fin du pétrole. Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.

La fin du pétrole

Si des astronomes annonçaient qu'un astéroïde géant se dirigeait vers la Terre et devait s'écraser avant, disons, 2015, cela ferait la une des journaux. On en parlerait tous les jours, l'assemblée générale de l'ONU serait convoquée et toute la société ferait des plans pour survivre. Si, par contre, on tente d'expliquer que le pétrole va bientôt manquer, personne ne réagit.... Vous trouvez ça logique ? Tout le monde dit qu'il y a encore assez de réserves pétrolières, pour les 40 ou 50 ans à venir. La réponse à cette question dépend en fait de la personne à laquelle on la pose... Avec l'Equateur, inventer un monde sans pétrole. Au-delà de son effet sur le climat et la biodiversité, la non-exploitation des ressources pétrolières du parc national Yasuni est un point de départ pour de nouvelles relations internationales.

Avec l'Equateur, inventer un monde sans pétrole

Par Alberto Acosta, Fander Falconí et Matthieu Le Quang, respectivement anciens ministres de l'Equateur et chercheur. Le projet Yasuni-ITT, initiative proposée par le gouvernement équatorien pour lutter contre le réchauffement climatique global, dépasse les frontières nationales. En échange d'une contribution internationale, on laisserait sous terre 850 millions de barils de pétrole lourd situés dans le Parc national Yasuni. Ce parc contient une des plus importantes réserves de biodiversité du monde. Dans cette zone, vivent aussi des communautés et des peuples indigènes en isolement volontaire. Une vie sans pétrole - La fin du pétrole ?

Éric Moreault : Un monde sans pétrole. Les deux oeuvres ont l'intelligence de laisser une grande part à l'imagi­nation.

Éric Moreault : Un monde sans pétrole

Dans les deux cas, un cata­clysme inconnu a éradiqué la civi­lisation et une bonne partie de la vie sur terre. 1 Energies renouvelables: la suède devient une société sans pétrole. Face à la diminution des réserves d'énergies fossiles, la Suède a d'ores et déjà commencé leur substitution, avec l'objectif de réduire considérablement sa dépendance pétrolière dans les secteurs les plus consommateurs à l'horizon 2020.

1 Energies renouvelables: la suède devient une société sans pétrole

Son investissement dans les énergies renouvelabes pourrait placer le pays à l'avant-garde des technologies de développement durable. Souhaitant relever le défi imposé par l'épuisement des combustibles fossiles, mais aussi réduire les émission de gaz à effet de serre engendrées par leur consommation, le gouvernement suédois a nommé en 2005 une commission pour l'indépendance pétrolière. Un monde sans pétrole ? Trois scénarios.

Vidéos

Goldsmith: Nourrir le monde sans pétrole. L'agriculture intensive, grande consommatrice de pétrole, est responsable de 25 % des émissions de dioxyde de carbone - et egalement de 60 % des émissions de méthane et de 80 % de celles de peroxyde d'azote, tous trois des gaz à effet de serre importants. [1] Le passage à une agriculture moins consommatrice d'énergie est, comme le montre ici , une urgence. Publié dans n°11, octubre 2003. Disons-le d'emblée, le changement climatique est de loin le problême le plus angoissant auquel I'humanité a jamais été confrontée. Selon la derniêre estimation du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), nous pouvons nous attendre à une augmentation de la température moyenne du globe de 5,8 °C d'ici la fin du XXIe siècle. Le GIEC n'a cependant pas pris en compte un certain nombre de facteurs capitaux, comme l'anéantissement des forêts tropicales et autres végétations. Sombres prévisions climatiques. Matières premières : Un demi-siècle pour se passer de pétrole et de gaz 

Les deux prochaines générations doivent relever un immense défi : compenser la disparition des hydrocarbures tout en augmentant la production mondiale d'énergie.

Matières premières : Un demi-siècle pour se passer de pétrole et de gaz 

Le temps de l'énergie abondante et bon marché est terminé. Avant toute réflexion sur les scénarios énergétiques du futur, c'est cette première donnée, partagée par tous les experts, qui s'impose. Illustrée au premier chef par les prix du pétrole, qui repoussent sans arrêt leurs limites, au fur et à mesure que les gisements déclinent.

Initiatives vertes