background preloader

Macdonald

Facebook Twitter

Étude de gestion 1erSTMG

L'activité humaine constitue-t-elle une charge ou une ressource pour l'organisation ? - Réviser le cours - Sciences de gestion. L'individu, par son activité de travail, produit de la valeur et constitue ainsi une véritable ressource pour l'organisation.

L'activité humaine constitue-t-elle une charge ou une ressource pour l'organisation ? - Réviser le cours - Sciences de gestion

La gestion de cette ressource nécessite de la préserver, de l'évaluer et de la rétribuer en relation avec ses contributions, dans une recherche de performance. 1. L'activité de travail La distinction entre qualification et compétence Le niveau de qualification et les compétences des salariés créent de la valeur et contribuent ainsi à la performance de l'organisation. L'impact des conditions de travail sur le fonctionnement de l'organisation Les conditions de travail déterminent le cadre dans lequel le salarié exerce son activité professionnelle.

Pour l'entreprise, de bonnes conditions de travail sont la garantie d'attirer les meilleurs candidats au recrutement, d'avoir des équipes motivées et efficaces. Les conditions de travail ont donc un impact sur la performance des organisations. Débrayage au McDo contre les conditions de travail. Nour, ex-manager à McDo : « Les mains malmenées, le dos en miettes » Les mains de Nour - Audrey Cerdan/Rue89 « Mon entretien d’embauche n’a duré qu’une dizaine de minutes.

Nour, ex-manager à McDo : « Les mains malmenées, le dos en miettes »

C’était en juin 2005. Le directeur m’a toisé du regard puis, sourire en coin, m’a dit qu’il m’engageait comme cuisinier. Il m’a averti que, dans son McDo, les caissiers et les cuistots démissionnaient au bout de six mois. “Ici, c’est le charbon.” Le premier jour, je me suis brûlé la main droite avec un toaster. D’ailleurs, au début, mes parents me reprenaient : je ne m’entendais pas, mais je hurlais à force de travailler dans la cacophonie et de crier “OK” toute la journée. Au bout de deux ans, j’ai pris du galon : manager. Les douleurs de Nour Une nuit, en rentrant, je me suis endormi sur mon canapé, avec mes vêtements de travail.

Ma tête allait exploser, mon dos était en miettes et mes jambes me faisaient mal après quatorze heures de travail non-stop. J’ai pris une douche, puis réfléchi quelques minutes. Quel était votre contrat ? Un CDI. Quel était votre salaire ? 10/20. Une journée de travail chez McDo. Je suis une employée polyvalente depuis trois ans dans un McDonald’s franchisé.

Une journée de travail chez McDo

Je travaille du mardi au samedi. La plupart du temps je travaille « de close », c’est-à-dire que je m’occupe de la fermeture qui est à environ 02h15. J’ai un CDI, la plupart de mes collègues à majorité féminine – pour les employés de base – et masculine – pour les formateurs et managers – ont aussi des CDI : c’est un moyen pour l’entreprise de ne pas avoir à payer les indemnités de fin de contrat des CDD, sachant que beaucoup démissionnent assez rapidement car ce sont de manière générale des étudiants. Nina Basquet Pression, oppression, productivité A peine arrivée au travail, je regarde sur le planning qui est le « manager » du jour. Ensuite, j’attends devant la pointeuse l’heure pour passer ma carte et me rendre à mon poste de travail. Comme tous les jours, en face de cette fameuse pointeuse est affichée l’employé.e qui a fait le plus de chiffre le soir précédent. Ce sera la caisse alors.

S’organiser. Polémique. Des équipiers de McDo témoignent - 27/04/2007 - ladepeche.fr. Au-delà du licenciement de deux chefs d'équipe du restaurant McDonald's de Tounefeuille (lire notre édition du 25 avril), les témoignages d'employés ou ex-employés de l'enseigne phare de la restauration rapide affluent pour dénoncer des conditions de travail pénibles.

Polémique. Des équipiers de McDo témoignent - 27/04/2007 - ladepeche.fr

Sur l'autel de la rentabilité, les équipiers, payés au Smic horaire (8,27 €), seraient ainsi soumis à des cadences infernales, des plannings empêchant toute vie privée, des primes attribuées « à la gueule du client » et une pression morale permanente. Cédric est resté huit mois chez McDo : « La pression, c'est tout le temps.

Il faut toujours aller plus vite, toujours faire du rendement. C'était dur, mais quand on cherche un premier emploi, on accepte. » Jérôme a tourné dans plusieurs McDonald's de Toulouse. . « Sous pression » Un autre équipier, qui tient à son anonymat parce qu'il travaille toujours dans un McDo, explique que « tout le monde a la pression. Jean-Louis Dubois-Chabert.