background preloader

Baisse du budjet universitaire

Facebook Twitter

Dotations : 50 universités et écoles soumises à un "effort de solidarité" budgétaire. CPU - Conférence des présidents d'université. Le 18 novembre 2014 l’Assemblée Nationale a voté en première lecture le projet de loi de finances 2015.

CPU - Conférence des présidents d'université

Un projet de loi de finances est un moment de vérité politique : il traduit concrètement les engagements pris par les responsables politiques. Dans la situation de crise profonde de notre pays, le besoin d’avenir est immense. La question des universités n’est pas un problème sectoriel : c’est le problème d’une Nation, si elle a pour ambition de construire une société où chacun trouve sa voie. Le Président de la République a fait de la jeunesse la priorité du quinquennat. Nous sommes au contact permanent des 2,4 millions d’étudiants et nous portons une partie de leurs aspirations à travers nos formations et notre rôle quant à leur insertion professionnelle et dans la société.

Adem3 (@Adem3Mtp) Les universités soumises à un « exercice de solidarité » budgétaire inédit. Elles patientent depuis six mois, mais l’attente est en passe de prendre fin.

Les universités soumises à un « exercice de solidarité » budgétaire inédit

Lundi 27 avril, universités et écoles d’ingénieurs publiques connaîtront la dotation que l’Etat leur versera en 2015. Et, parmi elles, celles qui sont désignées pour participer à un inédit « exercice de solidarité » − selon l’expression du ministère de l’éducation nationale − de 100 millions d’euros seront également fixées sur leur sort. Si leur budget, voté par le Parlement, est stable (à 12,8 milliards d’euros), l’ensemble des établissements qui dépendent du ministère de l’enseignement supérieur recevront cependant 200 millions supplémentaires cette année. Pour les financer, l’Etat dégage 100 millions d’euros grâce à la fin du chantier de désamiantage de Jussieu. L’autre moitié sera récupérée sur la dotation prévue de 47 établissements, l’Etat considérant qu’ils ont mis trop d’argent de côté ces dernières années. Universités : la répartition des moyens se fait toujours attendre.

Universités : la répartition des moyens se fait toujours attendre. A quoi sert le Crous ? Accueil international, restauration universitaire, bourses ou encore logement...

A quoi sert le Crous ?

Le Crous (Centre Régional des Œuvres Universitaires) a pour but de vous faciliter la vie au quotidien sur la campus. Il existe 28 Crous en France et un Cnous (Centre national des œuvres universitaires) qui s’occupent de plus de deux millions d’étudiants. Pour avoir droit à tous les services que vous proposent les Crous, il vous suffit tout simplement d’être inscrit dans un établissement supérieur autorisé ou agréé par la Sécurité sociale étudiante. Vie étudiante. Grâce au Crous, sachez que vous pouvez obtenir une bourse, principalement accordée sur critères sociaux. Logement étudiant. Budget des universités : la ponction de 100 millions d’euros ne sera pas renouvelée en 2016. En déplacement à Avignon, le premier ministre, Manuel Valls, a annoncé un « effort exceptionnel » de « 100 millions d’euros supplémentaires » en faveur des universités en 2016.

Budget des universités : la ponction de 100 millions d’euros ne sera pas renouvelée en 2016

Les derniers arbitrages budgétaires doivent être rendus publics mercredi 30 septembre, mais M. Valls lève ainsi un petit coin du voile. Cette annonce est faite dans un contexte budgétaire plus que compliqué pour l’enseignement supérieur, alors que les universités ont accueilli 65 000 étudiants supplémentaires à la rentrée. Néanmoins, cet « effort exceptionnel », pour reprendre les mots de M.

Valls, provient de l’annulation d’une mesure de prélèvement effectuée en 2015 sur les trésoreries de certaines universités et écoles d’ingénieurs jugées excédentaires. Dans un entretien au Monde, M. Lire aussi : Les universités confrontées à l’explosion du nombre d’étudiants Pour autant, la contrainte budgétaire sera-t-elle véritablement allégée ? Contribution gelée depuis 2010. Budget 2015 : les présidents d'université dénoncent une coupe de 70 millions d'euros.

"Une diminution sans précédent et incompréhensible".

Budget 2015 : les présidents d'université dénoncent une coupe de 70 millions d'euros

La CPU (Conférence des présidents d'université) monte encore au créneau sur le budget des universités. Elle dénonce, dans une motion adoptée le 20 novembre 2014, la coupe de 70 millions d'euros infligée aux universités, dans le projet de loi de finances 2015 adopté deux jours plus tôt à l'Assemblée nationale. Le programme "Formations supérieures et recherche universitaire" est ainsi passé de 12,79 milliards d'euros dans le projet de loi de finances initiale, à 12,72 milliards d'euros après son passage devant les députés. Une semaine plus tôt, les présidents s'étaient déjà élevés contre les potentielles coupes dans le budget 2014.

Des amendements gouvernementaux "Cette amputation supplémentaire n’est pas soutenable financièrement pour les établissements qui n’ont plus aucune marge de manœuvre, alors même qu’ils ont déjà engagé des réformes structurelles lourdes et qu’ils financent majoritairement leurs investissements", écrivent-ils. François Hollande va rétablir les 70 millions d'euros coupés au budget des universités. Actu | Budget, Politique CS | Publié le François Hollande va annoncer le rétablissement du budget 2015 des universités, amputé de 70 millions d'euros à l'Assemblée nationale, lors du dîner organisé avec les présidents de fac, vendredi 12 décembre 2014.

François Hollande va rétablir les 70 millions d'euros coupés au budget des universités

Cette information a fuité la veille, quelques heures avant les manifestations organisées par la majorité des syndicats de l'enseignement supérieur et de la recherche le 11 décembre, pour protester contre le manque de moyens des facs.