background preloader

Exposé Français

Facebook Twitter

Le romantisme. D’abord courant littéraire et musical, le romantisme apparaît en peinture comme mode d’expression de sentiments intérieurs, ceux-là même que le rococo s’appliquait tant à dissimuler, mais désormais assumés au point d’en devenir l’objectif principal de l’artiste, au point de surpasser si besoin l’aspect esthétique de l’oeuvre.

Le romantisme

L’art romantique est le langage artistique d’une société qui se cherche dans une pensée nouvelle après avoir tué l’ancienne, se reconstruit entre empires, monarchies et républiques, s’affole dans une révolution industrielle sans en maîtriser le développement. La passion du baroque et la frivolité du rococo ont laissé la place au doute et les artistes l’expriment chacun à leur manière, sans style commun, ou plutôt avec chacun son style. Certains privilégient le dessin, d’autres la matière et la touche, d’autres encore la couleur. Son contemporain William Turner ose plus encore déstructurer ses compositions. Cartel. Fil directeur et comparaison. Histoire des Arts - Analyse.

La Balancoire de Fragonard. Jeune homme à la fenêtre (le frère de l’artiste) - Caillebotte. Datation : 1875 Sujet de l’image : Sujet de genre Nature de l’image : Peinture sur toile Dimensions : Hauteur 116, * Largeur 80,9 cm Lieu de conservation : Collection particulière.

Jeune homme à la fenêtre (le frère de l’artiste) - Caillebotte

Jeune homme à la fenêtre. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jeune homme à la fenêtre

Ce tableau représente de dos René Caillebotte[1],[2], l'un des frères de l'artiste (il mourra à peine quelques mois plus tard), debout à la fenêtre devant un balcon de l'hôtel particulier familial, 77 rue de Miromesnil, donnant au loin sur le boulevard Malesherbes en oblique[3]. C'est une œuvre de jeunesse qui témoigne de l'intérêt de l'artiste pour le réalisme urbain et de ses recherches sur la perspective. Ce thème d'un personnage représenté de dos à la fenêtre est fréquent dans la peinture, notamment dans la peinture romantique allemande[4]. Pourtant ce tableau de Caillebotte diffère des romantiques: l'homme ne regarde pas la nature, mais jette un regard sur une scène urbaine située en bas. Ce tableau a été présenté à l'exposition des impressionnistes de mars 1876 avec sept[5] autres travaux de Caillebotte dont le fameux tableau aujourd'hui conservé au musée d'Orsay, Les Raboteurs de parquet, refusé au Salon de 1875.

Jeune homme a la fenetre Mathilde et Alycia.