Anti-sarkozysme léger

Facebook Twitter
Mardi, le président Sarkozy se rendait dans la Creuse pour se pencher, une nouvelle fois, sur les défis de la ruralité. Il en a profité pour rendre visite au couple Durand, propriétaire d'un bar multiservices situé à La Villetelle, un village de 160 habitants. Crise financière oblige, et comme l'ont rapporté nos confrères de La Montagne, le président candidat a tenu à protéger au mieux son pouvoir d'achat, préférant laisser à d'autres le soin de régler la note. Sarkozy offre sa tournée... électorale Sarkozy offre sa tournée... électorale
Un astronome l'avait prédit
Obs: les journalistes d Ceci n'est pas un photo montage... Du même auteur Ouf ! Il n’a pas été question de motion de défiance. Denis Olivennes y a échappé. Obs: les journalistes d
JUSTICE - La relaxe, 16 mois après les faits. Le professeur de philosophie poursuivi pour avoir lancé «Sarkozy je te vois» à des policiers a été innocenté ce matin. Son avocat, Maître Philippe Vouland, se félicite de cette décision. Lire la suite. Comment réagissez-vous à cette décision du juge de proximité? Je l'espérais fortement et je suis ravi que le juge de proximité ait fait preuve d'une grande maturité. Aix-Marseille - Toute l'actualit Aix-Marseille - Toute l'actualit
unnamed Professeur à l’université Panthéon-Assas, membre senior de l’Institut universitaire de France, Stéphane Rials a publié Oppressions et résistances (PUF, 2008). Pour Libération, il analyse la multiplication des poursuites pour «offenses au chef de l’Etat»,«outrages à fonctionnaires», voire «bruits et tapages injurieux». N’est-il pas inquiétant de voir un citoyen poursuivi parce qu’il a crié dans une gare «Sarkozy, je te vois» ? Notre société pénalise trop l’écrit et la parole. Elle fait feu de tout bois, jusqu’à recourir, dans le cas présent, même s’il y a relaxe, à une technique répressive inusuelle sanctionnant les «bruits et tapages injurieux» (art. R 623-2 du code pénal). unnamed