background preloader

Ours

Facebook Twitter

Que faut-il penser du projet de "Plan Ours" du Ministère de l'Environnement ? Pour la première fois donc, et avec regrets, nous ne soutenons pas la proposition de "plan ours" que constitue le volet Ours de la Stratégie Pyrénéenne de Valorisation de la Biodiversité (SPVB) dans sa version soumise à la consultation du public du 15 Février au 8 Mars 2017.

Que faut-il penser du projet de "Plan Ours" du Ministère de l'Environnement ?

Bien qu'ayant participé à toutes les réunions de concertation auxquelles nous avons été invités, bien que certaines de nos demandes et suggestions soient mentionnées dans ce document, nous constatons qu'il ne répond pas à la hauteur de l'enjeu qu'il prétend poursuivre. Son plus grand défaut est bien sûr de n'intégrer aucune mesure concrète de restauration de la population d'ours, pas même le lâcher d'une femelle dans le noyau occidental qui ne faisait pourtant l'objet d'aucune opposition significative depuis la neutralité votée par le Comité de Massif des Pyrénées le 1er juillet 2016.Le Gouvernement renoncerait donc seul à ce lâcher, sans pression.

Consultation sur le volet Ours brun de la Stratégie Pyrénéenne de Valorisation de la Biodiversité - DREAL Occitanie. Le projet de volet « Ours brun » de la Stratégie Pyrénéenne de Valorisation de la biodiversité est soumis à la consultation du 15 février au 08 mars 2017.

Consultation sur le volet Ours brun de la Stratégie Pyrénéenne de Valorisation de la Biodiversité - DREAL Occitanie

Pourquoi un volet "Ours brun" dans la Stratégie Pyrénéenne de Valorisation de la Biodiversité (SPVB) ? Les Pyrénées constituent un massif exceptionnel doté de richesses faunistique et floristique spécifiques à préserver et à gérer en concertation avec les acteurs nationaux et transfrontaliers. Ainsi, la Stratégie Pyrénéenne de Valorisation de la Biodiversité (SPVB) vise à intégrer la biodiversité dans le projet de développement du territoire pyrénéen.

Pyrénées : les oursons ont un nom. Bapteme.paysdelours.com. La Commission européenne remet la pression. Il en a officiellement informé Pascal Durand, le Député Européen qui a accompagné la délégation associative CAP Ours le 14 septembre lors d'une réunion à la Commission Européenne consacrée à la situation de l'ours dans les Pyrénées.

La Commission européenne remet la pression

(voir le courrier de Karmenu Vella à P. Durand). Pyrénées : Ferus & Pays de l'Ours - Adet passent à l'attaque. Grizzly bears in the West. L'ourse slovène Tolosa filme son quotidien dans les montagnes - 15/10/2013 - LaDépêche. Dans le cadre de l’exposition, «L’ours, mythes et réalités», l’équipe du Muséum de Toulouse a équipé une ourse slovène d’un GPS et d’une caméra pour connaître son quotidien.

L'ourse slovène Tolosa filme son quotidien dans les montagnes - 15/10/2013 - LaDépêche

Des ours bruns devenus accros au kérosène dans une réserve naturelle de Russie. Avez-vous déjà partagé cet article?

Des ours bruns devenus accros au kérosène dans une réserve naturelle de Russie

Partager sur Facebook Partager sur Twitter En Russie, les ours bruns de la réserve naturelle de Kronotsky ont développé une forte appétence pour le gasoil des avions. Une addiction qui les pousse à s'approcher des hélicoptères et autres engins pour voir s'ils ne laissent pas échapper des gouttes de kérosène. L'Europe met en demeure la France de protéger ses ours bruns. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Audrey Garric C'est une victoire pour les défenseurs des plantigrades : la Commission européenne a envoyé à la France une lettre de mise en demeure pour avoir manqué à ses obligations de protection de l'ours brun dans les Pyrénées. Une première étape d'une procédure d'infraction qui pourrait aller jusqu'à la saisine de la Cour de justice.

Les dégâts au bétail restant faibles, les opposants à l’ours cherchent de nouveaux bouc-émissaires. Le bilan rendu public ce jour par la DREAL Midi-Pyrénées est clair : les dégâts d’ours restent très faibles dans les Pyrénées, alors que le nombre d’ours continue d’augmenter (trop) lentement.

Les dégâts au bétail restant faibles, les opposants à l’ours cherchent de nouveaux bouc-émissaires

Ainsi, le bilan de l’été 2014 (135 bêtes & 1 ruche) est-il sensiblement équivalent à celui de 2013 (116 bêtes & 2 ruches) et les dégâts d’ours représentent toujours nettement moins de 1% de la mortalité totale du bétail, estimée à plus de 25 000 brebis chaque été dans les Pyrénées. Longtemps annoncée, l’apocalypse du retour de l’ours n’est donc pas encore pour cette année, ce que le porte-parole des opposants reconnait désormais « Les dégâts ne sont pas le problème… ». Mais comme le seul moyen d’être écoutés est de se plaindre, deux nouvelles espèces viennent d’être élues « bouc-émissaires de l’élevage pyrénéen » : le loup et le vautour.

Et par les temps qui courent, ça marche ! En images : quand un ours brun se sert de pierres pour se gratter. Regardez cet ours contempler son reflet dans un lac finlandais. Avez-vous déjà partagé cet article?

Regardez cet ours contempler son reflet dans un lac finlandais

Partager sur Facebook Partager sur Twitter En se promenant dans la nature finlandaise, la photographe Sylwia Domaradska a observé au loin un ours brun errer sur les berges du lac. Puis soudain, il s'est arrêté et a contemplé son reflet dans les eaux du lac. LewisPugh : Polar bears are always... La mort de l’ourse Cannelle ne restera pas impunie : la société de chasse incriminée condamnée à des dommages et intérêts. Après 9 ans de procédure, le WWF France vient de remporter le procès intenté à la société de chasse qui avait organisé une battue au sanglier ayant conduit à la mort de l’ourse Cannelle. La responsabilité de cette Association Communale de Chasse Agréée est donc pleinement reconnue, puisqu’il est démontré qu’elle avait connaissance de la présence de l’ourse sur son territoire d’intervention.

Elle vient d’être condamnée à verser 53 000 euros de dommages et intérêts. Cannelle était la dernière ourse de souche purement pyrénéenne Elle a été abattue par un chasseur d’Urdos, en vallée d’Aspe (Pyrénées atlantiques), le 1 er novembre 2004. Accompagnée de son ourson, Cannelle avait fait une charge d’intimidation sur le chasseur. CITES Fails Polar Bears, Rejects Commercial Trade Ban. Despite polar bears’ threatened status and questionable future, the 178 member nations of the Convention on International Trade in Endangered Species of Wild Fauna and Flora (CITES) rejected a proposal to ban the commercial trade in polar bear parts this week.

CITES Fails Polar Bears, Rejects Commercial Trade Ban

There are currently an estimated 20,000 to 25,000 polar bears left in the wild, found can be found in the U.S., Canada, Russia, Denmark and Norway, with two-thirds of the total population residing in Canada – the only country that allows polar bears to being legally hunted for their pelts, paws, skulls and teeth, among other parts. An estimated 800 polar bears are killed by hunters every year, with about half of these bears’ skins winding up in international trade as prices for them continue to rise. Each year, an average of 3,200 items made from polar bears, with their hides selling for an average of $2,000 to $5,000, while maximum hide prices have topped $12,000, according to the U.S. Ours polaire : "l'arrêt de mort" de l'espèce signée à la CITES. Jeudi, les délégués de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES) a rejeté une proposition destinée à accroitre la protection de l'ours polaire.

Ours polaire : "l'arrêt de mort" de l'espèce signée à la CITES

L'IFAW estime qu'ils ont ainsi signé "l'arrêt de mort" de l'ours polaire. "Cette fois encore, le monde a raté une occasion d'agir pour sauver les populations d'ours polaires". C'est avec ces mots que Jeff Flocken du Fonds international pour la protection des animaux (IFAW) a commenté la dernière décision prise par les délégués de la CITES réunis en ce moment même à Bangkok en Thaïlande. Jeudi, les membres de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction ont en effet décidé de rejeter une proposition cruciale pour l'avenir de l'ours polaire. Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur Facebook Partager sur Twitter. Pas d'accord à Bangkok sur l'avenir des ours polaires.

Ils ont fait chou blanc sur l’ours blanc.

Pas d'accord à Bangkok sur l'avenir des ours polaires

Ce mercredi, les délégués de 177 pays réunis à Bangkok, en Thaïlande, par la Convention sur le commerce international des espèces menacées (Cites) n’ont pas voté l’interdiction de la chasse commerciale de l’ours polaire encore autorisée au Canada. Après des débats houleux, la proposition des Etats-Unis, qui voulaient interdire l’exportation de produits issus de l’ours, a été rejetée. Pourtant supportée par la Russie, la proposition américaine n’a pas fait le poids face au plaidoyer des Inuits canadiens. «Une interdiction affecterait notre capacité à acheter de quoi vivre, à vêtir nos enfants, a fait valoir Terry Audla, représentant des peuples indigènes de l’Arctique canadien. L'association Pays de l'Ours-Adet. 1. Statut2. Valeurs3. Financement4. Historique. Le Collectif Ours - Pyrénées lance la première pétition franco-espagnole pour l'Ours. Aidez-nous en signant et en diffusant cette première pétition européenne pour sauvegarder l'ours dans les Pyrénées !

Le « Collectif Ours Pyrénées – Colectivo oso Pirineos » Lance la Première pétition franco-espagnole pour l’Ours dans les Pyrénées Pour une politique volontariste et ambitieuse en faveur de l'ours dans les Pyrénées Para una política voluntariosa y ambiciosa a favor del oso en los Pirineos La pétition est signable sur Internet (en français ou en espagnol) à (pour l’espagnol, remplacer /fr/ par /es/) Monsieur le Président, renoncez au renoncement ! Pyrénées: Le nombre d'ours est stable, assure l’ONFCS. Le nombre d'ours est stable dans les Pyrénées, où ils étaient au minimum 22 à la fin 2012, dont trois nouveau-nés, indique le rapport annuel que vient de publier l'équipe ours à l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS), alors que les plantigrades sont sortis depuis peu de la tanière où ils ont passé l'hiver. L'ours brun est présent dans quatre départements français (Pyrénées-Atlantiques, Hautes-Pyrénées, Haute-Garonne et Ariège) et dans trois provinces espagnoles (Navarre, Aragon et Catalogne), soit une aire totale d'environ 3.800 km2 (dont 1.700 en France).

Ce territoire est en nette diminution du fait de la sédentarisation de l'ours Balou, qui s'était aventuré dans l'Aude mais qui vit désormais dans le noyau des Pyrénées centrales avec la grande majorité de ses congénères, soit 20 ours. Trois oursons nés de deux mères différentes en 2012 En 2012, aucune mortalité n'a été constatée mais trois ours, de jeunes femelles, manquent à l'appel. Le point sur la population d'ours des Pyrénées.

Les Vidéos des ours 2013. Vidéos ours Pyrénées 2012. Toutes ces vidéos ont été réalisées dans les Pyrénées en milieu naturel. La plupart par l'Equipe Ours de l'ONCFS, via des caméras automatiques d'autres par des naturalistes, caméra en main. Les circonstances sont toujours précisées dans le texte d'accompagnement des images. Les caméras automatiques sont disposées à proximité d'arbres aspergés d'un produit attractif, ce qui incite les ours à s'y frotter. Cela permet de récupérer ensuite des poils qui sont analysés génétiquement par un laboratoire spécialisé. Balou est mort... Photos - Grèce : deux oursons orphelins replacés dans leur habitat naturel (images) Photos - En images : quand un ours brun se sert de pierres pour se gratter. Black Bears May Be Able to Count. By Mat McDermott, TreeHugger Further, rather fascinating, illustration that non-human animals can be far more than intelligent than they are generally given credit for: New research in Animal Behaviour shows that American black bears have at least rudimentary counting ability, demonstrating performance “similar to that found previously with monkeys,” which “suggests that bears may also show other forms of sophisticated quantitative abilities.”

To determine this, the scientists put bears through number-based tests on a touch-screen computer, which rewarded them for correct answers. BBC Nature describes the tests: “They touched the screen to select one or other of the arrays, and were given food if they got the answer right. One bear was rewarded for touching the screen with a greater number dots, and for the other two bears, a correct answer was an array with a fewer number of dots. Related: Russian Bear Cubs on Road to Release Can Bears Help Space Travel?