background preloader

Ferme des "1000 vaches"

Facebook Twitter

Lait : Nouvelle charge contre la « ferme des 1 000 vaches » Lait Ce 9 septembre 2016, la Confédération paysanne a annoncé dans un communiqué de presse qu’une « trentaine d’éleveurs français et belges vient de stopper à la frontière franco-belge le camion qui collecte pour la coopérative Milcobel l’usine des 1 000 vaches ».

Lait : Nouvelle charge contre la « ferme des 1 000 vaches »

Pour une maîtrise européenne Le syndicat rappelle qu’une action avait déjà visé la laiterie en juin dernier. « Ils [les agriculteurs, NDLR] avaient bloqué l’entrée de la coopérative, tentant de sensibiliser ses dirigeants aux ravages engendrés par l’industrialisation de l’agriculture. Depuis, la crise n’est allée qu’en s’amplifiant. » La Confédération paysanne reproche aux pouvoirs de proposer « un mécanisme de réduction volontaire de la production [à certains, NDLR] sans empêcher d’autres producteurs d’augmenter la leur. Rassemblement des opposants ce week-end. Ferme-Usine : 500 vaches, c’est trop ! 880, c’est plus que trop !! – Agir pour l'Environnement. Ferme des mille vaches : un procès « satisfaisant » pour les militants. Deux mille, joyeux et combatifs, pour soutenir les neuf des Mille vaches.

Amiens, reportage Le mercredi 17 juin 2015, pour le procès en appel dit des « Mille vaches », ils étaient neuf prévenus dans la salle d’audience, et plus de deux mille devant le tribunal d’Amiens à témoigner leur soutien.

Deux mille, joyeux et combatifs, pour soutenir les neuf des Mille vaches

Dans la foule dehors, des gens du coin, des militants venus de toute la France, des paysans qui ont lâché leur champ pour la journée... Ils ont attendu jusqu’à 17 heures la fin du procès, dans une ambiance festive, sous un soleil radieux. Voici le reportage audio et images de la journée : Procès du 17 juin 2015 : Mobilisons-nous. La ferme-usine des 1000 vaches dans l’illégalité, les opposants remobilisés. « Il y aura des sanctions. » C’est l’engagement pris le 10 juin par Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, concernant la ferme des « Mille vaches » dans la Somme.

La ferme-usine des 1000 vaches dans l’illégalité, les opposants remobilisés

En cause, le dépassement du cheptel autorisé fixé à 500 vaches comme le stipule l’arrêté préfectoral du 1er février 2013 [1]. La réaction de Stéphane Le Foll fait suite à la publication 48 heures plus tôt, du témoignage d’un ex salarié de cette « ferme-usine » recueilli par le site Reporterre. Il atteste de conditions de travail désastreuses, d’un état sanitaire du troupeau catastrophique, et surtout de la présence de plus de 720 vaches laitières sur site. « Toutes les naissances et mortalités, ainsi que les entrées et sorties, doivent être impérativement déclarées sous huitaine à l’administration, écrit le syndicat de la Confédération paysanne, dans une lettre ouverte à Stéphane Le Foll.

En est-il autrement quand on est la 349e fortune de France (Michel Ramery, entrepreneur du BTP qui pilote le projet, ndlr) ? Procès #1000vaches : soutenons les neuf de la Conf’ ! – Agir pour l'Environnement. Procès en appel des agriculteurs le 17 juin 2015 à Amiens. Cyberaction Fermeture des 1000 vaches. [ 704 participations ] cyberaction mise en ligne le mardi 9 juin 2015 Proposée par Cyberacteurs Elle sera envoyée à Ministre de l'Agriculture En soutien à Inculpés de la Confédération Paysanne Elle prendra fin le : jeudi 31 décembre 2015 Après des condamnations injustes et bâclées le 28 octobre, la Confédération paysanne a décidé de faire appel.

cyberaction Fermeture des 1000 vaches

A une semaine du procès, gros retournement de situation aux 1000 vaches ! Plus d'infos Nous pouvons faire le choix d'une agriculture paysanne, respectueuse des hommes et de l'environnement dans des territoires vivants, garante d'une alimentation de qualité pour tous et seule capable de « refroidir » le climat. Monsieur le ministre, Nous avons lu, comme vous, dans la presse d'hier le témoignage d'un salarié de l'usine des 1000 vaches confirmé par Michel Ramery, son promoteur, qui affirme sans scrupules qu'il y a plus de 700 vaches alors que l'autorisation d'exploiter n'est que de 500 !

Il y a donc 700 vaches au lieu de 500 dans cette usine. La Ferme des 1.000 vaches dépasse le nombre de bêtes autorisé. La ferme picarde dite des 1.000 vaches, qui malgré son nom n’a pour l’instant l’autorisation d’en abriter que 500, est de nouveau au cœur des débats: le directeur d’exploitation a reconnu mardi accueillir près de 800 bovins.

La Ferme des 1.000 vaches dépasse le nombre de bêtes autorisé

«Entre le 10 avril et aujourd’hui, le cheptel est effectivement passé de 500 à 794 laitières, mais nous contestons avoir commis une faute administrative», a déclaré le directeur d’exploitation, Michel Welter, à l’AFP. M. Welter a fait cette déclaration après que des inspecteurs de la Direction départementale de protection des populations (DDPP) ont effectué mardi un contrôle sanitaire dans cette ferme géante située à Drucat, près d’Abbeville (Somme). C’est suite à la parution lundi d’un article de Reporterre, faisant état de 700 laitières, sur son site internet, que «la préfète» Nicole Klein «a demandé à la DDPP de faire un contrôle d’opportunité dans les meilleurs délais dans la ferme de Drucat», a expliqué la préfecture. Aux Mille vaches : « Ils m’ont traité comme un chien et ils maltraitent les vaches » « Il m’a demandé : il te plaît ton boulot ?

Aux Mille vaches : « Ils m’ont traité comme un chien et ils maltraitent les vaches »

J’ai répondu que je devais réfléchir. Il m’a dit, ’T’inquiète, j’ai déjà réfléchi pour toi, tu pars’. » Voici comment notre témoin a été licencié de la ferme-usine des Milles vaches, à Drucat, dans la Somme. « Ils m’ont traité comme un chien et ils maltraitent les vaches. C’est pour cela qu’aujourd’hui je parle. » Sous couvert d’anonymat, cet ex-salarié de la ferme-usine a accepté de se confier à Reporterre. Il a été renvoyé il y a peu de temps. Première surprise, il y aurait plus de 485 vaches dans la ferme-usine. « Cela fait longtemps qu’il y en a plus, on en est à 723 maintenant.

. « Elles sont traites trois fois par jour, sauf les malades qui sont traites deux fois par jour. » Pourquoi traire les vaches trois fois par jour ? Selon lui, les animaux sont en très mauvaise santé : « Dans le troupeau, il y a au moins 300 vaches qui boitent. . « Dans un élevage normal, quand une vache boite, on regarde ce qu’elle a. 17.04.2015 Pas facile de poursuivre un projet dont personne ne veut… C’est pourtant ce que tente de faire Michel Ramery, promoteur des 1000 vaches.

Il cherche à s’agrandir et à trouver des débouchés à son lait, mais la mobilisation de la Conf’ et de ses partenaires lui met clairement des bâtons dans les roues ! Fin mars, une demande d’agrandissement pour passer des 500 vaches actuelles à 880 a été déposée. C’est à partir de 900 l’enquête publique devient obligatoire. Avant, elle est optionnelle, à discrétion de la préfète. 1000 vaches : Fissures sur l’usine picarde. Les Fermes Usines, aux citoyens de choisir ! #1000vaches. 6 agriculteurs ont été condamnés le 28 octobre 2014 pour avoir démonté, dévissé et débranché une partie des installations de la « Ferme (plutôt usine) des 1000 vaches ».

Les Fermes Usines, aux citoyens de choisir ! #1000vaches

Les agriculteurs tous condamnés ont fait appel et le procès se tiendra le 17 juin prochain. Je suis Marie-Claude. Parmi ces agriculteurs se trouve mon fils qui travaille tous les jours pour nous nourrir. Je sais que ce n'est pas par plaisir que des agriculteurs ont pris de leur temps pour agir, mais pour nous alerter sur les changements liées à l'industrialisation de l'agriculture. En effet les fermes usines modifient et bouleversent notre équilibre en matière de santé,de travail, de condition animale et d’environnement : notre santé et notre nourriture : L’industrialisation de notre agriculture impacte nos aliments quotidiens, sans compter les conséquences sur l’eau, l’air et les sols.

Souhaitons nous confier à quelques uns – les industriels - le soin de nous nourrir et de protéger notre environnement ? Laurent Pinatel : «La Ferme des mille vaches est une dérive qui va tout emporter» - vidéo dailymotion. Laurent Pinatel: «La Ferme des mille vaches est une dérive qui va tout emporter» FERME-USINE… mais qui blanchit le lait des 1000 vaches ? – Agir pour l'Environnement. Cyberaction Distributeur compatible avec l'usine à vaches ? Cyberaction : Distributeur compatible avec l'usine à vaches ?

cyberaction Distributeur compatible avec l'usine à vaches ?

[ 977 participations ] cyberaction mise en ligne le vendredi 24 octobre 2014 Elle sera envoyée à : Michel Mariette, Directeur des relations institutionnelles du Groupe Agrial et les fondations des groupes auchan, Carrefour et Système U Elle prendra fin le : mercredi 31 décembre 2014 Suspecté d’utiliser le lait issu de la ferme-usine des Mille vaches dans ses produits, Senoble jette l’éponge et se dégage de toute responsabilité. Plus d'infos C’est une fin de feuilleton qui ressemble fort à un aveu. Voilà une collaboration qui n'aura pas tenu bien longtemps : l'industriel du yaourt haut de gamme Senoble annonce céder ses parts de l'entreprise Senagral à son partenaire Agrial.

En coopération, les éleveurs sont censés être partie prenante du devenir de leur production, dans un souci de qualité et de maintien d'un revenu. 1000 vaches : stop à l'installation ! Cette cyberaction est maintenant terminée Mise en ligne du 14/09/2014 au 17/09/2014 D\'après la Confédération paysanne, dans la nuit de vendredi à samedi, Michel Ramery a installé illégalement, et sous la protection de la police, plusieurs dizaines de vaches dans son usine à Drucat dans la Somme.

1000 vaches : stop à l'installation !

Les riverains de l\'association Novissen ont immédiatement bloqué le site. Les paysans de la Confédération paysanne sont en train de les rejoindre. Merci de faire passer le message, ils ont besoin d\'un maximum de soutien sur place !!!! Bilan de la cyberaction : Suite au coup de force de Ramery et l'installation de ses 150 premières vaches ce WE, alors que la préfète, (malgré qu'elle nous ait affirmé 36h auparavant que l'installation était illégale) ait orchestré avec les forces de l'ordre et la loi cette installation scandaleuse, la Confédération paysanne, Novissen et des militants de tous horizons ont tenu un blocus pendant 4 jours pour bloquer l'usine. EXCLUSIF - Ségolène Royal : « Les Mille Vaches ne sont pas notre modèle agricole » Pour Mme Royal, « les Mille vaches ne sont pas notre modèle économique ni écologique. Ce n’est pas notre modèle énergétique ».

C’était le trente juillet dernier. La ministre de l’Ecologie, Ségolène Royal, présentait à l’Elysée le projet de loi sur la transition énergétique, en compagnie de Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture et porte-parole du gouvernement. Mille vaches : Ramery tente le coup de force, plus de 50 bovins sont arrivés dans la nuit. A la ferme-usine des Mille vaches, en Picardie, l’entreprise Ramery a convoyé cette nuit, sous la protection des gendarmes, plus de cinquante vaches pour les installer. Les opposants sont sur pied. 12 h 00 - France Info, journal de midi - Selon la correspondante de France Bleue Picardie, le opposants, qui sont une cinquantaine sur place, envisagent de bloquer la sortie du lait. Par ailleurs, Michel Kfoury, de Novissen, et le maire de Drucat, discutent en ce moment avec la sous-préfète de la Somme dans son bureau d’Abbeville. Il était une fois la fable des "mille vaches" C'est un feuilleton qui sent le soufre, même si on y parle principalement de bouses.

Dans ce qui est devenu "l'affaire de la ferme des mille vaches", aucun des deux camps n'est prêt à rendre les armes. Cet affrontement, Colette Michaux, ancienne vice-présidente socialiste de Picardie, le résume à sa façon : "C'est l'histoire d'une vieille personne têtue et de petits bourgeois qui ne veulent pas perdre leur tranquillité.

" Action démontage du chantier des 1000 vaches : au fil de la journée. 28.05.2014Ce matin, des militants de la Confédération Paysanne ont investi le chantier de la ferme-usine des 1000 vaches pour démonter la salle de traite, suivez les événements au fil de la journée. 18h50 Action 1000 vaches : Interpellation du porte parole de la Confédération paysanne ! Alors qu'il se rendait à Abbeville pour soutenir les quatre paysans gardés à vue depuis ce matin suite à l'action de la Confédération paysanne sur le chantier des 1000 vaches, Laurent Pinatel, le porte-parole de la Confédération paysanne a été violement interpellé en gare d'Amiens et placé en garde à vue. La Confédération paysanne s'indigne face à ces méthodes, la répression de l'action syndicale ne peut être la réponse des pouvoirs publics face à la légitime indignation des paysans. La Confédération paysanne appelle tous les défenseurs des libertés syndicales à manifester leur soutien aux syndicalistes paysans poursuivis.

Ferme-usine des 1000 vaches : neuf opposants en procès. « Le bonheur est dans le pré, pas dans l’usine à vaches ! » C’est au rythme de ce slogan que quelques 200 manifestants ont procédé, le dimanche 30 juin, à l’enterrement symbolique du projet de ferme-usine des 1000 vaches, dans la Somme. Malgré la pluie, les opposants sont venus déposer une gerbe ainsi qu’un cercueil en carton devant les bâtiments agricoles. « On a déjà assez dit pourquoi on est contre, aujourd’hui on vient l’enterrer », déclare simplement Francis Chastagner, de l’association Novissen.

Depuis l’été 2011 où il a été rendu public, le projet piloté par l’entrepreneur de BTP Michel Ramery soulève une opposition croissante (voir nos précédents articles). Le maire de Drucat, également présent dans la procession, craint « des effets sur la santé liés à la proximité immédiate d’un méthaniseur industriel qui cache son nom », rapporte l’AFP. Cette action symbolique précède le procès de neuf militants convoqués au tribunal correctionnel d’Amiens le 1er juillet à 9h. La Confédération paysanne intervient sur la ferme-usine des Mille Vaches. - 19 h 00 Laurent Pinatel, le porte parole de la Confédération paysanne, a été interpellé par une dizaine de gendarmes en gare d’Amiens, à 17 h 24. M. Pinatel, après son bref échange avec le ministre de l’Agriculture, attendait le train qui devait le mener à Abbeville, où il rejoignait les paysans et citoyens réunis devant la gendarmerie d’Abbeville. Au moment de monter dans le train, une dizaine de gendarmes se sont saisis de lui, « violemment », assure une salariée du syndicat qui l’accompagnait.

Cyberaction Pour les paysans contre les 1000 vaches. La construction de la ferme des mille vaches reprend. La ferme géante prévue pour accueillir 1000 vaches, 750 veaux et un méthaniseur sur deux hectares et demi en Picardie va finalement être bien construite, suite au jugement du tribunal administratif d’Amiens rendu le 12 mars dernier. Mais la bataille juridique (et celle sur le terrain) devrait se poursuivre. La bataille pour annuler le projet fou d’une ferme-usine de mille vaches à Drucat et Buigny n’est finalement pas terminée. Drucat. 1000 vaches : l'Etat intime l'ordre à Ramery de démonter son bâtiment ! « Article « Le Journal d'Abbeville. Les membres de Novissen et de la Confédération Paysanne sont “sur un petit nuage” !

Les paysans opposés à ferme-usine des Mille Vaches ont gagné un rendez-vous avec les ministres. Reporterre, Drucat (Somme) Ferme des mille vaches: L'élevage du futur sera-t-il intensif? Agrobusiness : le créneau des mille vaches - Page 2. Extrait du Petit Livre Noir : Non à la ferme-usine dite des 1000 vaches. PETITION - Projet de ferme-usine des 1000 vaches : Non merci !

Non au lait des 1000 vaches dans les desserts Senoble ! – Agir pour l'Environnement. Cyberaction 1000 vaches : stop à l'installation !