background preloader

Europe

Facebook Twitter

Accueil des migrants. Les failles du statut d’assistant parlementaire européen. Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour « abus de confiance » et « recel d’abus de confiance » visant le MoDem, suspecté d’avoir utilisé le statut d’assistant parlementaire européen pour rémunérer ses permanents.

Les failles du statut d’assistant parlementaire européen

Le même parquet avait déjà ouvert une enquête préliminaire pour « abus de confiance », le 22 mars 2017, contre dix-neuf députés européens, dont deux du MoDem (Marielle de Sarnez et Robert Rochefort). Le Front national est aussi sous le coup d’une enquête, ouverte le 15 décembre 2016, toujours par le parquet de Paris, pour « abus de confiance », « recel d’abus de confiance », « escroquerie en bande organisée », « faux et usage de faux » et « travail dissimulé », après la saisine du parquet de Paris par le Parlement européen. Le brexit. Athènes-Bruxelles, le bras de fer de 2015 revisité par Varoufakis - Page 2.

Policat.org - PoliCAT - Multilingual Petitions. Jean-Luc Mélenchon, soutenu par Podemos, termine sa campagne avec un «apéro insoumis» EN DIRECT - Esprit de campagne spécial «Feuille de route» - #FeuilleDeRouteFi. Une Union européenne en pleine crise. Aller au contenuAller au menuAller à la recherche Accueil > International > Une Union européenne en pleine crise Une Union européenne en pleine crise Publié lundi 27 mars 2017 | Mis à jour le samedi 1er avril 2017.

Une Union européenne en pleine crise

A Rome, les 27 tentent de conjurer la fin annoncée de l’Europe. Discours de Jean-Luc Mélenchon au sommet du plan B pour l'Europe à Rome - 11/03/2017. La démocratie ? « Trop compliqué » Nous vous avions annoncé le dépôt d’un amendement au Sénat pour défendre l’équilibre de temps de parole entre les différentes familles politiques sur les sujets européens dans les grands médias audiovisuels.

La démocratie ? « Trop compliqué »

Nous sommes au regret de devoir vous annoncer qu’il a été repoussé, avec un accord du rapporteur Mme Françoise Gratel et du Ministre M Partick Kanner. Nous devons à la vérité de dire que les arguments qu’ils ont soulevé sont consternants. Pour Mme Gratel, le Sénat a souhaité recentrer le texte sur l’égalité et la citoyenneté. La vérification que toutes les familles de pensées politiques trouvent à s’exprimer équitablement sur l’espace de débat européen lui semble éloignée de la notion de citoyenneté. Sans commentaire. M. La Gauche et l'Europe: en réponse à des questions, par Yanis Varoufakis. Merci de votre article (à lire ici) en réponse à ma carte blanche La Gauche après le Brexit (à lire là).

La Gauche et l'Europe: en réponse à des questions, par Yanis Varoufakis

Voici mes réponses aux importantes questions et répliques que vous m'avez adressées. Je me permets de les résumer sous les rubriques suivantes : A. Pourquoi ai-je signé l'accord du 20 février 2015 avec l'Eurogroupe ? VIDÉO - «L'Europe, on la change ou on la quitte» Pour vous abonner à la chaîne de Jean-Luc Mélenchon, cliquez ici : Conférence de presse de Jean-Luc Mélenchon, au lendemain du résultat du référendum sur le Brexit, en Grande-Bretagne, le 24 juin 2016.

VIDÉO - «L'Europe, on la change ou on la quitte»

Retrouvez le texte de son intervention : Prendre enfin la démocratie au sérieux. Ce sont ces espérances meurtries qui entrainent depuis plus de dix ans des rejets catégoriques et, parallèlement, la montée de forces démagogiques qui ne sont pas sans rappeler parfois les années 1930.

Prendre enfin la démocratie au sérieux

Les signes de cette contestation de l’ordre mondialisé s’accumulent et deviennent de plus en plus systématiques : référendum de 2005 en France et aux Pays-Bas sur le Traité Constitutionnel européen, puis en Irlande sur le Traité de Lisbonne, crise politique en Grèce et référendum contourné par le pouvoir, référendum aux Pays-Bas rejetant l’accord Union européenne- Ukraine, rejet des partis traditionnels en Hongrie, en Pologne, ou lors de la présidentielle autrichienne, succès des mouvements démagogiques aux municipales en Italie, Brexit le jeudi 23 juin au Royaume-Uni, ... autant d’évènement auxquels les responsables européens et plus largement occidentaux ne savent répondre que par la colère, le ressentiment et le mépris, alimentant en réaction la violence.

« Réactions en chaîne » : les appels à référendum se multiplient en Europe. A peine annoncés les résultats du référendum britannique, en faveur du « Brexit », les réactions européennes ne se sont pas fait attendre.

« Réactions en chaîne » : les appels à référendum se multiplient en Europe

Au Pays Bas, le député d’extrême droite néerlandais Geert Wilders a réclamé vendredi un référendum sur une éventuelle sortie des Pays-Bas de l’Union européenne (UE). « Les Néerlandais ont le droit à un référendum aussi. La parole aux peuples. La sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne est avant tout une leçon de démocratie jetée à la face d’oligarchies méprisantes.

La parole aux peuples

Elle est un exemple donnée par les Britanniques à nos propres gouvernements qui ne savent que bafouer la souveraineté populaire au nom de « vérités » qu’ils prétendent détenir. En France, la réponse au vote exprimé le 29 mai 2005 (traité constitutionnel européen) avait été le mépris par l’adoption du traité de Lisbonne. Au Royaume-Uni, le premier ministre tire les conséquences de son échec en démissionnant. APPEL à signer - A Varsovie, ils préparent la guerre. Sortons (...) Une pétition non-partisane permet d’interpeller aussi bien nos dirigeants que nos élus sur le fait dramatique que le prochain sommet de l’OTAN à Varsovie, les 8 et 9 juillet, prend la forme d’une nouvelle provocation contre la Russie.

APPEL à signer - A Varsovie, ils préparent la guerre. Sortons (...)

Partenaire, avec d’autres, de cet appel, et vu la gravité des enjeux, Solidarité & Progrès vous invite à le signer sans tarder. Merci également à le diffuser sans modération auprès de vos proches et sur les réseaux sociaux. Le prochain sommet de l’OTAN à Varsovie, les 8 et 9 juillet, s’annonce comme une provocation de plus contre la Russie. Par cet appel, les signataires entendent dire « stop » à cette escalade nucléaire avant que l’irréparable ne soit commis ! L’heure est grave.

Ainsi, nous soussignés, constatons que nous sommes devant une politique d’encerclement provocatrice : Un nouveau traité européen est en préparation. Ce soir-là, Pujadas parlait d’Europe.

Un nouveau traité européen est en préparation

Juste pour m’attribuer « le bonnet d’âne » de celui qui corrige le plus ses votes au Parlement européen… Le Pujadas national n’y connaît rien mais ça ne l’empêche pas de causer. C’est clair que ce ne sont pas ses démentis qui lui permettraient de concourir : Pujadas ne se trompe jamais ! Il n’en reste pas moins que cet homme-là s’intéresse à l’essentiel de ce qui peut détourner l’attention des choses sérieuses. Car pendant qu’il fait le mariole à bon compte, l’histoire de l’Union européenne se prépare à une bifurcation majeure : un nouveau traité européen est en gestation. Changer par le bas. De la réalité de la pensée européenne. On se demande souvent ce que fait l’Europe devant ce que ses responsables appellent bizarrement "le déficit de démocratie".

Nous avons sélectionné, dans un fascicule intitulé "Le processus constitutionnel, instrument pour la transition démocratique" et émanant du Conseil de l’Europe. Cet organisme est, en quelque sorte, la fabrique idéologique de la construction européenne. Lors d’un colloque organisé en octobre 1992 par le Conseil de l’Europe, le professeur Miguel Herrero de Minon, membre du parlement d’Espagne, a déclaré ce qui suit : Un comité d’experts pourra préparer le texte de la constitution sans perte de temps et en toute connaissance des critères techniques, et, une fois approuvé par référendum, le texte acquerra sa légitimité démocratique.

Mélenchon : « Le plan B c'est ne pas céder à l'Europe allemande » VIDÉO. Mélenchon : « Je défends la souveraineté de la France » Pour un plan B en Europe. Le Français Jean-Luc Mélenchon, l'Italien Stefano Fassina, les Grecs Zoe Konstantopoulou et Yanis Varoufakis, et l'Allemand Oskar Lafontaine s'associent et proposent « la tenue d'un sommet international pour un plan B en Europe, ouvert aux citoyens volontaires, organisations et intellectuels. Cette conférence pourrait avoir lieu dès Novembre 2015. Nous lancerons ce processus samedi 12 Septembre lors de la Fête de l'Humanité ». Le 13 juillet, le gouvernement grec démocratiquement élu d’Alexis Tsipras a été mis à genoux par l’Union européenne. « L’accord » du 13 juillet est en réalité un coup d’Etat. La gauche anti-austérité lance le chantier d’une autre Europe. Depuis le 13 juillet au matin, l’Europe n’est plus la même. Dans le bras de fer qui les a opposés au gouvernement grec, les dirigeants de l’Union européenne (UE) défi nie par les traités ont montré à tous leur vrai visage : celui d’une construction « a-démocratique », écrivait le directeur de l’Humanité et député Front de gauche au Parlement européen Patrick Le Hyaric, au lendemain de l’« accord » funeste imposé à Athènes.

Dans le même temps, l’épreuve de force, poussée à son extrémité, a clarifi é la nature du « projet européen » porté par les gouvernements de la zone euro, Allemagne en tête. « Toute cette période a eu l’immense mérite de déciller les yeux à beaucoup sur l’intransigeance de Madame Merkel (…). Clarté. La question de l’euro échappera-t-elle un jour à la malédiction du FN ? Sans doute tout la destinait-elle à y tomber, spécialement en une époque où se mêlent toutes les confusions et toutes les hystéries, au point de rendre presque impossible le moindre débat rationnel. Mais que dire quand ce sont certains des avocats mêmes de la sortie de l’euro qui ajoutent au désordre intellectuel et, identifiés à gauche, en viennent à plaider d’invraisemblables alliances avec l’extrême-droite ? Le FN, ce terrible fléau, cette bénédiction Sauf à vivre dans le monde des rêves habermassien, l’expérience élémentaire enseigne l’improbabilité du débat ordonné – qui appelle des prérequis institutionnels très particuliers, comme ceux des institutions scientifiques, pour avoir sa chance.

Démocratie et logique de guerre. Le bras de fer entre la Grèce à ses créanciers n’aura pas dérogé à la règle qui veut que tout conflit digne de ce nom passe par la bataille de la communication. Les francs-tireurs de l’austérité auront notamment dégainé une arme avec un zèle particulier, flanqué d’un certain aplomb : délégitimer le choix du peuple grec de rompre avec la rigueur budgétaire sous prétexte qu’il s’opposerait au choix des 18 autres pays de la zone euro… De piétiner le choix des Grecs !

Simple manœuvre rhétorique, ou signe d’une profonde régression démocratique sur le Vieux Continent ? C’est peu dire que la gestion de la crise de la dette par les institutions[1] et États créanciers de la République hellénique fut marquée du sceau d’un autoritarisme parfaitement ignorant de la question démocratique. Etienne Balibar, Sandro Mezzadra, Frieder Otto Wolf: Le Diktat de Bruxelles et le dilemme de Syriza. Perte de souveraineté : la France doit cesser sa passivité. Au nom d’une construction européenne dogmatique, une entreprise de destruction de la démocratie est en marche depuis des années.

Contribution de Louis Saisi sur la situation de l'Union européenne. Louis Saisi avait représenté l’Association pour une Constituante au colloque sur l’Union européenne et les alternatives le 23 mai 2015 par DROIT-SOLIDARITE, Association adhérente à l’Association Internationale des Juristes Démocrates, (Voir ). La Commission européenne veut obliger l’Italie à utiliser du lait en poudre pour ses fromages. Etienne Chouard : L'Union Européenne est un piège fasciste et antisocial. Michel Soudais sur Twitter : "A la Une de #Politis, un grand entretien avec @JLMelenchon sur son dernier livre. #Allemagne #Merkel #Europe.

#Cañete: El petróleo se queda en familia. Anticor et la société civile européenne contre le secret des affaires. Puissante et incontrôlée : la troïka. Cinq ans déjà que les États en crise de la zone euro vivent les affres du surendettement. Pour obtenir les prêts dont ils ont besoin d’urgence, il leur faut se soumettre aux exigences – les fameux mémorandums – de trois institutions phares qui forment la troïka : le Fonds monétaire international (FMI), la Commission européenne (CE) et la Banque centrale européenne (BCE). Les mesures d’austérité qu'elles ont imposées n’ont jusqu’à ce jour pas eu les effets positifs escomptés, bien au contraire. Ce sont des hauts fonctionnaires, agissant sans aucun contrôle parmementaire, qui prennent les décisions, que les gouvernements doivent ensuite exécuter. Pour mieux comprendre ce processus, le journaliste économique allemand Harald Schumann (auteur de Quand l'Europe sauve ses banques, qui paye ?

Diffusé par ARTE en 2013) s’est rendu en Irlande, en Grèce, au Portugal, à Chypre, à Bruxelles et aux États-Unis. Contre les coups de force, la sixième République. Cette semaine se déroule sous le signe d’un double et violent déni de démocratie. Toute la scène est dominée par les coups de force des puissants. MisterCleO sur Twitter : "#Athens calling #Europe is here #Syntagma όλοι #mazi #Alltogether...

Après la décision de la BCE, que peut faire la Grèce ? L'UE va s'ouvrir à la culture des OGM. Beaucoup de bruit pour rien. Les dirigeants européens ont décidé de renforcer la lutte contre l’évasion fiscale.

Union bancaire

Deux multinationales condamnées pour corruption de fonctionnaire européen - Lobbies. Le groupe agricole français Invivo et le conglomérat suisse Glencore ont été condamnés à un demi-million d’euros d’amende chacun par la justice belge. Les deux entreprises sont reconnues coupables d’avoir corrompu un fonctionnaire de la Commission européenne en échange d’informations confidentielles sur les prix des marchés de céréales. The euro crisis: An ever-deeper democratic deficit. #ens_id=1648956#ens_id=1648956. François Asselineau - L'Europe c'est la Paie - Méthodes Mafieuses et Dictature par l'ignorance. Europe : comment déjouer le piège de Sarkozy. Sarkozy tient une carte maîtresse pour bouleverser la donne avant la présidentielle de 2012. Unmasking the Real Terrorists.