background preloader

Compétitivité, LE mot de l'année

Facebook Twitter

Le CICE augmente-t-il la probabilité d’un contrôle pour l'entreprise bénéficiaire ? Un très mauvais Conseil européen pour les peuples. Le Conseil européen réuni jeudi et vendredi dernier a consacré une Europe militariste et toujours plus austéritaire.

Un très mauvais Conseil européen pour les peuples

A partir du constat que l’Union européenne reste dépendante des Etats-Unis pour ses capacités d’interventions, le Conseil européen propose d’aller plus loin en cherchant des synergies toujours plus poussées avec l’OTAN. Les nouvelles forces de réactions rapides, les programmes européens pour des avions ravitailleurs, un programme de drone européen, le développement d’une défense cybernétique, sont autant de programmes demandés par les chefs d’Etats européens mais toujours avec le soucis de leur interopérabilité avec l’OTAN. S’agissant des priorités économiques : c’est la fuite en avant ultra-libérale. Le Président F. S’agissant de l’Union bancaire, ils manifestent ensemble le même enthousiasme alors que nous aurons une BCE surpuissante qui n’a pas pour mission d’enrayer en quoi que ce soit la cause des crises européennes c’est-à-dire la spéculation financière.

Compétitivité-emploi, sauvetages et duperies. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Sylvia Zappi Nicolas Sarkozy et François Fillon veulent tourner la page des 35 heures avant l'élection présidentielle.

Compétitivité-emploi, sauvetages et duperies

Lors de son entretien télévisé, dimanche 29 janvier, le président a demandé aux partenaires sociaux d'ouvrir des discussions en vue de la mise en place d'accords compétititvité-emploi. Le lendemain, le premier ministre a précisé l'invitation dans un courrier envoyé aux organisations syndicales et au patronat, en expliquant que les discussions doivent porter sur "les modalités de négociation, de validité et de durée" des accords de compétitivité, ainsi que sur les "garanties en termes de maintien et de développement de l'emploi". M. Fillon a précisé qu'il leur fixe un délai de deux mois pour parvenir à un accord interprofessionnel. Les débats du Dilpo. Comme chaque mois, nous nous retrouvons avec l’équipe du Monde Diplomatique.

Les débats du Dilpo

Ne dites pas " cotisation sociale" dites "charge sociale". Les médias n’ont pas eu besoin de cette recommandation pour dénoncer en choeur le poids de ces "charges", véritable handicap de la France pour retrouver sa "compétitivité". C’est par ces entourloupes langagières que le salarié devient le respons able de la "crise" actuelle, alors que l’actionnaire,lui, n’est nullement concerné. C’est ce qu’explique Christine Jackse aujourd’hui. Compétitivité: sous le «choc», l'intox. Compétitivité : les critiques déjà formulées d'un rapport très attendu. La compétitivité expliquée en quelques minutes. Europe 1 soir, 14 novembre, Aurélie Trouvé critique le « pacte de compétitivité » défendu par François Hollande lors de sa conférence de presse du 13 novembre.

La compétitivité expliquée en quelques minutes

En-finir-avec-la-competitivite.pdf (Objet application/pdf) Rapport Gallois: compétitivité, un choc contre le travail (décryptage) La mise en œuvre d’un « choc de compétitivité » par une baisse massive de cotisations sociales serait une impasse économique.

Rapport Gallois: compétitivité, un choc contre le travail (décryptage)

Le but véritable de l’opération ? Réduire la masse salariale pour mieux servir le capital. La crise appelle un nouveau mode de développement. Décryptage avec l’économiste Nasser Mansouri. À qui profite la compétitivité ? « La crise systémique en cours doit nous faire réfléchir. Capital, travail, qu’est-ce qui coûte vraiment à l’économie française ? Compétitivité : à quoi va servir le rapport Gallois? Six mois après l'élection de François Hollande, l'exécutif français, qui traverse une zone de fortes turbulences, va abattre une partie de ses cartes en présentant mardi de premières mesures pour améliorer la compétitivité de l'économie française, sur fond de hausse continue du chômage.

Compétitivité : à quoi va servir le rapport Gallois?

La veille, l'ancien président d'EADS, Louis Gallois, aujourd'hui, commissaire à l'investissement remettra au gouvernement son rapport très attendu sur la relance de la compétitivité. Il avait exprimé en juillet sa volonté d'un "choc de compétitivité". Selon des informations de presse ces dernières semaines, le rapport Gallois pourrait préconiser une baisse de 30 milliards d'euros de cotisations, une demande relayée par plusieurs patrons du CAC 40.

Démocratie & Socialisme. Un vrai socialiste au Parti Socialiste, si ça existe encore.. Coût du Travail ou coût du Capital ? La présidente du Medef, Laurence Parisot a déclaré qu’elle prévoyait « avec effroi » un « choc de non-compétitivité » pour les entreprises françaises, lors du vote du budget 2013.

Coût du Travail ou coût du Capital ?

Il faut dire que les gouvernements précédents celui du Jean-Marc Ayrault (sous Chirac et Sarkozy) avait beaucoup gâté le Medef. Ils avaient créé des « niches fiscales », ces dispositifs dérogatoires à l’Impôt sur les sociétés, représentant un total de 69 milliards d’euros annuel. Ce sont les chiffres du rapport du Conseil des prélèvements obligatoires d’octobre 2010 sur « Entreprises et « niches » fiscales et sociales. Des dispositifs dérogatoires nombreux »). Il faut dire aussi, malheureusement, que notre ministre de l’Économie et des finances, Pierre Moscovici, avait imprudemment baissé la garde cet été, lors de l’Université du Medef, en déclarant : « Le mot compétitivité n’est pas un gros mot ».