background preloader

Amérique du Sud

Facebook Twitter

Texte de la pétition: Tell the Government of Brazil: No More Logging of the Amazon Rainforest. Saving the Venezuelan Amazon - Intercontinental Cry. Venezuela is set to hand over 12% of the nation's territory in the upper reaches of the Amazon rainforest to mining corporations, writes Lucio Marcello, with 150 companies from 35 countries poised to devastate the army-controlled 'special economic zone'.

Saving the Venezuelan Amazon - Intercontinental Cry

But resistance is growing, and a counter-proposal aims to protect the area's precious biodiversity, indigenous cultures and water resources in a new South Orinoco Mega Reserve. On 24th February 2016, with no debate within Parliament or civil society, the Venezuelan government decreed that the upper reaches of the Amazon Rainforest, amounting to 12% of the country's landmass, were to become a Special Economic Zone devoted to mining gold, diamonds, coltan, iron and bauxite. L'ONU ne doit pas exacerber la déforestation au Pérou ! L’ONU injecte 100 millions de dollars au Pérou pour la production d’huile de palme, de cacao et de café afin d’endiguer la culture de la coca.

L'ONU ne doit pas exacerber la déforestation au Pérou !

Et soutient ainsi des investisseurs qui déboisent massivement l’Amazonie pour leurs plantations industrielles. Des membres de l’ONU participeraient visiblement au business des monocultures. Lettre. Non à la mine d’or industrielle en forêt guyanaise ! En toute discrétion, l’Etat français encourage l’industrialisation de la filière aurifère en Guyane.

Non à la mine d’or industrielle en forêt guyanaise !

Urgence en Amazonie : signez l’appel du peuple Suruí. Le peuple indigène Paiter Suruí vient de lancer un appel de détresse à la communauté internationale.

Urgence en Amazonie : signez l’appel du peuple Suruí

Bûcherons, orpailleurs et chercheurs de diamants armés ont envahi leur forêt en Amazonie. Barrage Tapajos : sauvons le cœur de l’Amazonie et les Mundurukus. Un problème pour l’Amazonie La rivière Tapajós, l’une des dernières rivières amazoniennes non aménagées, est la nouvelle cible du gouvernement brésilien, qui veut y construire des centrales hydroélectriques, en plus de voies navigables et de ports.

Barrage Tapajos : sauvons le cœur de l’Amazonie et les Mundurukus

Au moins 40 barrages sont en construction ou en projet dans le bassin de l’Amazone. Cinq d’entre eux sont prioritaires pour le gouvernement. Stop au barrage « écologique » qui méprise les Indiens du Panama. Un dernier ultimatum a été lancé aux 270 Indiens des ethnies Ngäbe et Buglé : le gouvernement du Panama a décidé l’inondation prochaine de 240 hectares de la vallée de la rivière Tabasará pour le réservoir du barrage Barro Blanco.

Stop au barrage « écologique » qui méprise les Indiens du Panama

Les autochtones sont sommés d'abandonner leur villages dans la province de Chiriqui à l’ouest du pays. Le gouvernement panaméen a approuvé le projet sans évaluer adéquatement ses impacts environnementaux, ni obtenir le consentement des communautés affectées. Celles-ci n’ont même pas été informées correctement de ce projet qui menace leur survie. Selon les sources officielles, seulement six hectares du territoire reconnu des Ngäbe et Buglé doivent être inondés.

Mais les dommages seraient extrêmement graves pour les Indiens dont l’existence est intimement et traditionnellement liée à la rivière Tabasará. Face à l’imminence de leur expulsion, les Indiens Ngäbe et Buglé appellent à l’aide internationale. Accord de libre échange : Sacrifiez l’or, pas les forêts. Le 27 octobre 2009 est une date importante pour sept peuples indigènes de l’Amazonie colombienne.

Accord de libre échange : Sacrifiez l’or, pas les forêts

Ce jour-là, leur territoire de Yaigojé Apaporis obtient le statut de Parc national. À leur demande, la Colombie décide de protéger plus d’un million d’hectares de forêt tropicale, entre autres de l’exploitation massive de leurs ressources naturelles. Problème : deux jours plus tard, la compagnie minière canadienne Cosigo Ressources reçoit de l’Institut géologique national Ingeominas une concession d’exploitation aurifère à l’intérieur de la nouvelle aire protégée. Et veut à tout prix faire valoir le permis qu’elle n’aurait jamais du recevoir… Texte de la pétition: Stop Costa Rica's Illegal Logging From Destroying National Parks.

As one of the top 20 countries with the most biodiversity, Costa Rica is deeply committed to environmental protection and conservation.

texte de la pétition: Stop Costa Rica's Illegal Logging From Destroying National Parks

So how can Costa Rica allow illegal logging to threaten the almost endangered cocobolo tree and other rare trees in its national parks? The international demand, particularly from China and India, for cocobolo is depleting national parks. La disparition de la forêt veut dire aussi la nôtre... Deux projets de loi vont être soumis à la Chambre des députés du Brésil en 2015 : la nouvelle loi minière et surtout l’amendement à la constitution PEC 215.

La disparition de la forêt veut dire aussi la nôtre...

Un de leurs objectifs est de transférer du gouvernement au Congrès national la compétence en matière de délimitation des territoires indigènes, y compris la révision de ceux déjà reconnus. De facto, elles auraient aussi pour conséquences d’empêcher la mise en place de nouvelles zones protégées. Les industries minières, agricoles et de l’énergie poussent au vote de ces lois, elles dont les lobbies ont encore plus d’influence au Parlement brésilien depuis les élections de fin 2014.

Elles lorgnent toujours plus sur les territoires indigènes pour leurs plantations, bétail, mines et barrages hydroélectriques. Une menace de grande ampleur plane sur l’Amazonie et ses habitants. Stop importing Paraguayan beef: Russian restaurants warned. Nicaragua, Is a New Canal Worth the Sacrifice? Name not displayed, Greece Apr 26, 10:25 Name not displayed, New Zealand.

Nicaragua, Is a New Canal Worth the Sacrifice?

Brésil : nature ou eucalyptus ? Aucune place pour l'homme et la faune : les plantations d'eucalyptus sont un désert vert (photo: A. Hofer / I. Gonçalves de Souza) Le Cerrado est l’habitat naturel de nombreuses espèces animales et végétales rares comme le loup à crinière, le nandou et le tapir. Située au cœur du Brésil, cette région de savane où vivent également indiens et paysans est mise en péril par les monocultures de soja, les élevages et depuis peu les plantations d’eucalyptus. « Le groupe Suzano détruit nos moyens de subsistance : nos arbres fruitiers et plantes médicinales, les animaux sauvages et même la beauté de la nature » déplore un leader paysan.

Environ deux tiers du Cerrado ont déjà été défrichés par l’industrie du soja, les élevages et les producteurs de charbon de bois. Le réseau écologiste World Rainforest Movement (WRM) s’est rendu dans le Bajo Parnaíba dans l’État brésilien de Maranhão. Protect Costa Rica's rainforests: Tell Infinito Gold to drop the $1b lawsuit. Peru: Don't Expose Indigenous Tribes to Amazon Oil Drilling. Ms.

Ivanka Starostová, Czech Republic Apr 19, 07:30. Eram: Stop aux chaussures issues de la déforestation ! #LeCuirTanneLaForêt. La forêt amazonienne est peu à peu détruite pour fournir le cuir de nos chaussures. Alors que la saison des soldes vient de débuter, demandons à Eram, leader de la chaussure en France, de garantir que le cuir utilisé dans la fabrication de ses produits n'est pas issu de la déforestation en Amérique du sud. Le cuir tanne la forêt, disons stop ! Les pâturages consacrés à l'élevage de bétail sont la cause de la déforestation des 2/3 de l'Amazonie, essentiellement au Brésil. Le cuir issu de ces élevages est largement utilisé dans la fabrication des chaussures. Le récent rapport d'Envol Vert démontre qu'en France, 1 paire de chaussures en cuir sur 7 peut entrainer la déforestation (1). L'association française Envol Vert met en place des actions visant à mieux protéger les forêts, notamment d'Amérique latine, ainsi qu'à valoriser leurs services environnementaux.

Bas les tronçonneuses en Colombie. Madame, Monsieur, L'entreprise Maderas del Darién - Pizano S.A. et les sociétés qui lui sont liées sont connues pour leur exploitation des forêts pluviales du département du Chocó depuis les années 90. Elles y détruisent les richesses naturelles et l'un des biomes les plus précieux de notre planète. Le plan de Maderas del Darién - Pizano SA qui vise à abattre des arbres dans le bassin du fleuve Atrato viole les droits fonciers des populations locales.

Depuis l'année 2000, les familles de la communauté de Santa Rosa del Limón possèdent des titres fonciers collectifs reconnus par le gouvernement colombien. Save the Yasuni National Park in Ecuador. December 21, 2011 - Brazilian Forest Code Revisions Threaten Amazon Rainforest, National Advancement, and Ecological Sustainability. Additional Background Update April 26, 2012 Brazil passes divisive forest law: BBC - now is time for final push on this alert. Veto Dilma! Success! Dangerous Forestry Law Partially Vetoed By Brazil. Feeling pressure from the upcoming Rio+20 Summit, Brazilian leadership recently vetoed parts of a new forestry code that would have opened up the Amazon to further deforestation.

It was just a month ago that the country’s Congress approved a major overhaul of its 1965 forestry law, a decision that thrilled the powerful agri-business lobby who pushed it forward. Sauvons la forêt de l'Alto Purús au Pérou. À: M. Ollanta Humala, Président de la République du Pérou En copie à : M. Oscar Valdés, Premier ministre de la République du Pérou Premierminister, Sr. Oscar Valdés M. Daniel Fernando Abugattás Majluf, Président du Congrès ______________________________________________________ Objet: Pas de route dans le parc national de l'Alto Purús ______________________________________________________ Monsieur le Président, Pérou : révolte contre l’or. À: M. Ollanta Humala, Président de la République du Pérou En copie à : M.

Daniel Fernando Abugattás Majluf, Président du Congrès M. Manuel Pulgar Vidal, Ministre de l’Environnement M. Jorge Merino Tafur, Ministre de l’Energie et des Mines Mme. Stop the Conga Mine in Peru. Name not displayed, Ireland Jun 05, 09:01. Alerte au barrage : aidons les Ngöbe à protéger leur forêt. James Anaya, Rapporteur Spécial des Nations Unies sur le droit des Peuples Autochtones 31 juil. 2013 Panama : le rapporteur de l'ONU appelle à la reconnaissance des droits des autochtones En clôture de sa visite officielle au Panama, le Rapporteur spécial des Nations Unies James Anaya a appelé à une plus grande reconnaissance ainsi qu'à la protection des territoires et des ressources naturelles des peuples autochtones du pays.

Panama: Village of the damned - People & Power. Away from its busy capital city and famous canal, Panama is one of the world's most ecologically diverse nations. Yet huge new hydroelectric dam projects now underway are seeing pristine rivers damned and virgin rainforest flooded. The government says it is vital for economic growth, big business is cashing in and even the UN has awarded carbon credits on the basis that the resultant energy will be 'sustainably' produced.