background preloader

Altitu2

Facebook Twitter

Baptiste Vieville

Je suis en STMG

Le marketing expérientiel - Soyez uniques pour les consommateurs – HabefastHabefast. Le marketing expérientiel est une forme contemporaine de marketing qui vise à engager le consommateur dans une relation avec la marque et de le plonger dans l’univers de cette dernière à partir d’une expérience complète et unique.

Le marketing expérientiel - Soyez uniques pour les consommateurs – HabefastHabefast

Il est basé sur le fait que les consommateurs recherchent des univers qui les extirpent de leur quotidien, les font rêver : avec des concepts de plus en plus sophistiqués. Dans l’environnement concurrentiel actuel, vendre simplement un produit ou un service, quelle qu’en soit la qualité, ne suffit plus; le consommateur est à la recherche de sensations fortes et d'événements exceptionnels. Slideshare marketing experientiel. Le marketing sensoriel : 5 avantages pour le point de vente #midiscom. Par définition le marketing sensoriel (ou poly-sensoriel) regroupe l’ensemble des techniques marketing visant à utiliser un ou plusieurs des 5 sens du consommateur afin de provoquer des réactions affectives, cognitives ou comportementales favorables à l’achat produit, d’un service ou d’une marque.

Le marketing sensoriel : 5 avantages pour le point de vente #midiscom

Il se divise donc en 5 grands secteurs : 13 exemples de marketing sensoriel réussi et raté. Marketing expérientiel. Définition Street marketing. Le marketing expérientiel. La valeur de l'expérience Ni la marque, ni le produit ne génère de la valeur pour consommateur : c’est l’expérience de l’individu qui apporte de la valeur.

Le marketing expérientiel

Comprendre ce qui résulte de l’interaction entre l’individu et l’objet au cours de l’expérience devient un enjeu majeur. Holbrook (1999) propose, dans cette perspective, une typologie des valeurs de consommation à partir de trois dimensions. La première dimension est l’orientation. Elle oppose l’orientation vers soi et l’orientation vers autrui. Le comportement d'achat du client en magasin s'analyse aussi via mobile. Pour connaître les comportements d'achat des consommateurs à l'intérieur même du magasin, les caméras ou le Kinect peuvent être la solution.

Le comportement d'achat du client en magasin s'analyse aussi via mobile

Apparemment, le mobile aussi ! En entrant dans un magasin ou en regardant simplement par la vitrine de celui-ci, les consommateurs sont loin de se douter qu'un logiciel est en train d'analyser leur comportement. Le temps qu'ils ont passé dans ce magasin, ce qu'ils y ont acheté, s'ils sont allés dans une autre boutique de la même enseigne... autant d'informations que Nomi analyse et transmet aux vendeurs possédant l'application. Cette application n'est pas la première du genre, la startup française Anaxa Vida, ou encore Shopperception travaillent elles aussi à l'élaboration d'outils permettant de mieux analyser le comportement des consommateurs. Mais à l'inverse de ces deux technologies, Nomi ne s'appuie ni sur les caméras vidéo ou les capteurs de Kinect, mais sur les signaux produits par les téléphones de consommateur. Comment les grandes marques influent sur nos cerveaux.

Tellement brutale, mais tellement vraie, la sortie de Patrick Le Lay, alors PDG de TF1, avait fait grand bruit : « Pour qu’un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible.

Comment les grandes marques influent sur nos cerveaux

Nos émissions ont pour vocation de le rendre disponible : c’est-à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible. » Ce que Patrick Le Lay n’imaginait sûrement pas, c’est à quel point ce rapprochement entre cerveau et grandes enseignes commerciales était pertinent et profond. Certains chercheurs pensent que l’empreinte des grandes marques dans nos têtes est si forte qu’elle va jusqu’à influencer notre perception, à transformer l’expérience que nous faisons quand nous consommons les produits en question. En fait, T-Cola n’était qu’une invention : l’idée consistait à proposer une boisson totalement inconnue, d’une marque non identifiable.

Mercadoc : marketing sensoriel et marketing olfactif. Le neuromarketing lit-il dans nos pensées ? Dernier-né des transferts entre sciences humaines et publicité, le neuromarketing se présente comme l’outil ultime de manipulation du consommateur.

Le neuromarketing lit-il dans nos pensées ?

Doit-on craindre que ceux qui explorent notre cerveau puissent un jour commander nos achats ? Le marketing a toujours adoré les sciences humaines. Dès ses origines, comme le rappelle le psychologue Didier Courbet (1), il y a trouvé dans les différentes théories successivement en vogue des éléments pour peaufiner sa conception du consommateur et développer de nouvelles techniques de vente. Alors qu’ils partaient d’une approche rationnelle de l’individu, qui commande de mettre en avant les aspects utiles du produit, les hommes de la mercatique ont ainsi découvert au début du XXe siècle la psychanalyse. À rebours de leur croyance, elle décrit un consommateur aux prises avec son ça, « réservoir des pulsions profondes de l’individu ».

Les neurones du Coca-Cola. Expérience client : une réalité. Pourquoi seul un client sur dix se dit satisfait de son expérience client alors que sur le même thème il se dit convaincu d'offrir une excellente expérience.

Expérience client : une réalité

D'où provient cet écart de perception ? D'abord, un grand nombre d'initiatives de croissance aliènent purement et simplement les clients existants. En multipliant frais annexes, commissions tatillonnes et autres sources de « mauvais profits » pour gonfler leur chiffre d'affaires, certaines entreprises se mettent à dos des acheteurs jusque-là fidèles et rentables. Intuit, l'éditeur de logiciels, a voulu surmonter ainsi en 2001 une panne de croissance en augmentant le coût de son service d'assistance téléphonique et en limitant ses licences de logiciels à un seul ordinateur. Ses clients ont commencé à fuir vers la concurrence et cet incident de parcours est devenu une crise majeure.

D'autres entreprises concentrent toute leur attention sur l'acquisition de nouveaux clients, en négligeant leurs clients existants. L'expérience client, l'avenir du marketing ?