background preloader

Tendances

Facebook Twitter

Etude : les habitudes des voyageurs en matière de technologie. Travelport vient de dévoiler une étude intitulée « The Global Digital Traveler Research », dans laquelle le GDS revient sur les habitudes des voyageurs en matière de technologie. L’occasion de comparer les usages mondiaux et les usages français. Dans l’introduction de l’étude, Gordon Wilson, PDG de Travelport, rappelle que 20 millions de dollars sont investis chaque année par le GDS en recherche et développement afin de satisfaire les besoins du « voyageur moderne ». Dans le classement des nations correspondant au niveau de dépendance au numérique, la France arrive en 13e position. L’Inde domine le podium, suivie de la Chine et de l’Indonésie. Des pays dans lesquels les usages technologiques, notamment mobiles, sont très avancés. Pour réaliser l’étude, Travelport a interrogé 11 000 personnes dans 19 pays.

Les usages lors de la préparation du voyage En France, ils sont 43% à utiliser la recherche vocale d’après l’étude. Les usages lors de la réservation Les usages lors du trajet. L'aventure douce pour les voyageurs en quête de bien-être - L'aventure «douce», une tendance en croissance. L'intérêt pour les voyages à thème et les styles de vie plus sains est en train de crééer une nouvelle niche que les experts del 'industrie du tourisme ont surnommé «micro-aventure». Également connue sous le nom d'aventure douce («soft adventure»), cette tendance se caractérise par des séjours de courte durée passés à pratiquer des activités à bas risque, ne nécessitant que peu d'entraînement ou d'expérience et un équipement réduit au minimum: randonnée, vélo, nage, kayak, tyrolienne ou encore escalade de chutes d'eau.

Le terme «micro-aventure» est l'innovation la plus récente du jargon du voyage: il représente une tendance émergente pour 2017 selon une étude à grande échelle, le Global Trends Report 2016, dont les résultats ont été présentés cette semaine au World Travel Market, à Londres. Le rapport détaillant ces résultats a été rédigé par le cabinet d'études de marché Euromonitor. LE CLIENT A LE POUVOIR : illustrations du concept "d'empowerment" dans le tourisme.

Avec la révolution numérique, le voyageur de ce début de 21eme siècle est devenu hyper-connecté, hyper-comparateur, hyper-exigeant, hyper-mobile, hyper-communautaire et hyper-prescripteur. En un mot, « le client a pris le pouvoir ». Le pouvoir de comparer et de choisir sa destination, son hébergement, son transport, ses visites et activités, le ou plutôt les sites sur lesquels il va acheter, bref son « expérience » de voyage… Et surtout il a désormais le pouvoir de « partager » son expérience, de la faire vivre en direct à sa « communauté ».

Satisfait ou insatisfait votre client va clamer sa perception de consommateur, de voyageur, de touriste, de client. C’est le concept de « l’empowerment ». Avec ce mouvement, certains annoncent « l’avènement de la démocratie touristique … où les touristes ne font plus confiance aux experts et aux professionnels, mais à leurs pairs, organisés en communauté affinitaire ». La disparition des professionnels, des experts, des guides des OT ? Le tourisme à l'aube de 2025 - Veilletourisme.ca. Selon l’Organisation mondiale du tourisme, plus de 1,2 milliard de personnes ont effectué un voyage à l’international en 2015. Ce nombre devrait croître de 50 % pour atteindre plus de 1,8 milliard au cours de la prochaine décennie. Les dépenses augmenteront elles aussi de façon spectaculaire.

Pour mieux cerner l’évolution de ces voyages internationaux au cours des dix prochaines années, Visa et Oxford Economics ont mené une étude dont nous présentons les principaux résultats dans cette analyse. Une nouvelle classe de voyageurs La hausse des revenus dans le monde entier crée une nouvelle classe de voyageurs. En 2025, la proportion des ménages gagnant 20 000 USD ou plus par année en provenance des marchés émergents (56 %) surpassera celle des pays développés (voir le graphique 1). La croissance des marchés émergents Le vieillissement de la population La population mondiale vieillit. Toutefois, leurs besoins et leurs préférences de voyage ne seront pas homogènes. Vers un tourisme médical. Study shows opportunites to increase length of stay.

Three out of four US business travelers (76%) said they’d prolong a work-related trip for leisure if a hotel offered a discount or additional nights, showing strong potential for extended-stay enticements to generate more hospitality industry revenue. The same percentage of road warrior business travelers, 76%, said they’d extend a trip for leisure if a hotel offered the chance to have a friend or family member join at a discounted rate. “One area of travel is particularly ripe for opportunity,” said COLLOQUY Editor in Chief Jeff Berry, author of the travel report.

“There’s tremendous potential to generate additional revenue from business travelers by encouraging them to stay for a leisure component. They’re open to the idea; the trick is creating an incentive for them to add more personal time.” COLLOQUY’s travel-habits research also includes a look though the viewfinder of the millennial consumer, born between 1981 and 1997. In other key results:

Le tourisme de bien-être en 7 tendances - Veilletourisme.ca. Le marché mondial du tourisme de bien-être a généré 587 millions de voyageurs en 2013 et drainé 494 milliards de dollars américains de recettes, une hausse de 12 % par rapport à 2012 d’après une étude menée par le Stanford Resarch Institue International. Les enjeux de santé publique, notamment liés au stress, aux maladies chroniques, au vieillissement de la population et à l’obésité, font émerger de nouveaux modes de vie.

De nombreuses personnes priorisent leur santé en intégrant de saines habitudes (alimentation, exercice, repos). En voyage, cette quête permanente du mieux-être se traduit par le maintien de ces habitudes et aussi par l’envie de vivre des expériences riches, uniques, inédites et significatives. Au lieu de revenir épuisé de vacances, on cherche davantage à être revigoré. 1.

Les effets thérapeutiques de la nature sur la santé physique et mentale sont de plus en plus documentés. 2. 3. La pratique de rituels inspirés de cultures ancestrales gagne en popularité. 4. 5. 6. 7.