background preloader

Création d'entreprise

Facebook Twitter

Statut juridique

Créer ou reprendre une entreprise ? Le match en 7 points gagnants. Créer ou reprendre une entreprise ? Le match en 7 points gagnants. Créer ou reprendre une entreprise, pas facile de faire un choix entre ces deux options ! Une chose est sûre, il faut avoir l’envie de devenir entrepreneur chevillée au corps. Pour vous orienter et faciliter votre décision, Horizon Entrepreneurs vous propose un match en 7 points : création ou reprise d’entreprise, les arguments pour choisir.

Un gain de temps Il vous faudra trouver l’entreprise qui va vous plaire, aura du potentiel et saura vous promettre de faire de beaux bénéfices. Mais, dans l’ensemble, la démarche de reprise est plus rapide que la démarche de création. Une entreprise avec un statut De fait, vous aurez moins de formalités à remplir et vous n’aurez pas à vous poser l’épineuse question du statut juridique de votre entreprise (quoi qu’une évolution peut aussi être envisagée). Du personnel ad hoc Votre personnel, qui était dans l’entreprise avant vous – puisque vous rachetez les effectifs avec le projet et sans doute les murs –, maîtrise déjà le sujet et son poste ! Les moins. Comment passer de l'auto-entreprise à l'EIRL ? Rédigé le 20 octobre 2014 - En pratique, ce changement n’est pas simple à réaliser. Nous allons nous intéresser ici à la procédure à suivre pour passer de l’auto-entreprise à l’EIRL ainsi qu’aux conséquences de ce changement.

Passer en EIRL tout en restant auto-entrepreneur Le chef d’entreprise qui exerce en entreprise individuelle avec option pour le régime auto-entrepreneur a la faculté de basculer en EIRL tout en continuant à bénéficier du régime auto-entrepreneur. En effectuant ce changement, le chef d’entreprise sécurise son patrimoine privé en le scindant de son patrimoine professionnel. Quelles sont les formalités à effectuer ? Il convient de déposer une déclaration d’affectation auprès du greffe du tribunal de commerce, et de joindre les justificatifs suivants : Dans le formulaire P2-P4 auto-entrepreneur, il convient de renseigner dans le cadre 5 la date de votre option pour l’EIRL et de cocher « déclaration initiale d’affectation de patrimoine ».

Les conséquences de ce changement. Est-ce que je veux réellement créer mon entreprise ? Le blog du dirigeant. Création d’entreprise : 3 outils pour simplifier ses formalités administratives par Neocamino. Lancer une nouvelle activité revient bien souvent à aborder un certain nombre de formalités administratives. Pour les jeunes entrepreneurs qui débutent dans le domaine, cela peut sembler et s’avérer compliqué. Pour les aider à s’en sortir, voici un focus sur trois étapes clés accompagné de trois conseils d’outils en ligne approuvés et testés pour la création d’entreprise. Focus n°1 : la quête de la forme juridique et des statuts La rédaction des statuts juridiques est une étape indispensable pour officialiser votre entreprise. Pour la rédaction de vos statuts, même s’il s’agit là d’une solution plutôt onéreuse, vous pouvez faire appel à des sociétés qui proposent un service de rédaction de statuts. Focus n°2 : l’immatriculation de l’entreprise L’extrait K-Bis constitue lui aussi un document hautement important puisqu’il est quasiment le seul document officiel qui prouve l’existence juridique de votre entreprise.

Focus n°3 : la publication d’une annonce légale. Création d'entreprise : choix du statut et optimisation financière. Le coin des entrepreneurs fait le point sur quelques sujets importants à ce propos. L’auto-entreprise, option la moins coûteuse ? Non, c’est rarement le cas. Il est vrai que l’auto-entreprise est une structure très économique au niveau de la création et du fonctionnement administratif : la création est gratuite, il n’y a pas de comptabilité à tenir (à part le livre des recettes et le registre des achats) et il n’y a pas de compte bancaire professionnel obligatoire.

Toutefois, cette solution peut s’avérer très couteuse lorsque l’activité aura démarré : les charges sociales sont calculées sur les recettes, ce qui est problématique si la marge réalisée est faible. On peut même se retrouver avec un revenu nul voir négatif en présence d’une marge très faible compte tenu du taux des prélèvements sociaux et fiscaux appliqués aux recettes. En pratique, l’auto-entrepreneur peut être un choix idéal : Créer une SAS à l’IS avec des dividendes uniquement Comparaison chiffrée dividendes/rémunération en SAS. TABLEAU COMPARATIF. Cinq statuts juridiques d'entreprise à la loupe.

Financement entreprise

Business Plan. Création d'entreprise: la check-list des formalités à effectuer. Créer une entreprise est un chemin composé d'étapes successives. Road book en main, le créateur doit d'abord bien définir son projet, puis faire une étude de marché, établir un business plan, trouver des financements, choisir un statut juridique adapté à l'entreprise et à sa situation personnelle? Les formalités de la création, qui vont donner vie à l'entreprise et démarrer l'activité, n'interviennent qu'en bout de course, une fois seulement que ces étapes sont presque toutes franchies. Avant de couper le ruban d'inauguration et de lancer l'entreprise, voici la marche à suivre dans cette dernière ligne droite. Trouver un local pour justifier d'une adresse professionnelle Quand on crée une entreprise, la première démarche à accomplir est de trouver un local. Trouver une dénomination sociale et un nom commercial Le nom de l'entreprise, appelé aussi " nom commercial ", identifiera votre activité.

L'immatriculation de votre activité - Activité libérale : vous devez être inscrit à l'Urssaf. D'auto-entrepreneur à chef d'entreprise : comment se préparer au changement. D'abord pourquoi changer de régime ? Trois raisons peuvent présider à ce choix. L'intérêt de la micro-entreprise consiste à pouvoir bénéficier d'une simplification extrême. Pas besoin d'aller voir le Centre des impôts, vous n'avez qu'une déclaration à faire par trimestre, vous prenez votre chiffre d'affaires encaissé, vous le multipliez par un pourcentage, vous envoyez un chèque et c'est tout !

Pas d'autres charges, pas de tracasseries administratives. La limite de l'exercice, c'est le plafonnement de CA à 32000€ ou 80000€ selon la nature de l'activité. L'entreprise au réel : une nouvelle culture pour anticiper vos revenus et vos charges. Sur le plan de la gestion, le principal changement réside dans le fait que vous entrez dans le champ de la TVA. Surveillez votre trésorerie et réservez les charges dont vous devrez vous acquitter. La comptabilité de votre trésorerie est l'acte de gestion nouveau de l'entrepreneur que vous êtes devenu par rapport à l'auto-entrepreneur que vous étiez.