background preloader

Alizerobert

Facebook Twitter

10 initiatives pour lutter contre le gaspillage alimentaire. VIDÉO/INFOGRAPHIE - Opération « Gueules cassées » des producteurs de fruits et légumes, cantines « Zéro Gaspil », encouragement des « doggy bags » dans les restaurants...

10 initiatives pour lutter contre le gaspillage alimentaire

Près de 200 actions de sensibilisation à la lutte contre le gaspillage sont menées aujourd'hui. Pour lutter contre le gaspillage alimentaire, qui représente 20 à 30 kilos de produits alimentaires jetés par an et par ménage, près de 200 actions de sensibilisation et une campagne de communication sont lancées aujourd'hui à l'initiative du gouvernement. Revue de détail des actions les plus marquantes: • «Qu'est-ce qu'elle a ma gueule?» Dans la lignée de la promotion des «légumes moches» par Intermarché, les producteurs de fruits et légumes lancent la marque des «Gueules cassées» pour promouvoir les tomates biscornues, les abricots déformés et autres fruits et légumes altérés . [ FLASHBACK ] Salon PRORESTEL / Jour 1.

Gourmet bag, le doggy bag à la française. Les kits de plats à préparer : 15 idées de business dans la foodtech. Boîte anti-gaspi : laissez-la vous emballer. Plus de la moitié des Français déclarent ne pas toujours finir leur assiette au restaurant.

Boîte anti-gaspi : laissez-la vous emballer

Pourtant, la pratique du doggy bag, cet emballage qui permet au client d’emporter les restes de son repas, peine encore à s’installer dans l’Hexagone. Laurent Calvayrac, fondateur-gérant de L’emballage vert, a décidé d’accélérer le mouvement avec sa boîte anti-gaspi écologique Trop bon pour gaspiller. Quelle est la petite histoire de votre boîte anti-gaspi ? J’ai vécu en Amérique du Nord pendant cinq ans.

L’infographie du jour : les 10 tendances food de la rentrée - Grazia.fr. Inspirations, nouveautés, désirs des clients et des restaurateurs... toutes les tendances food de l’année 2015-2016 ont été listées et reprises dans une jolie infographie réalisée par le site spécialisé britannique thefoodpeople.

L’infographie du jour : les 10 tendances food de la rentrée - Grazia.fr

On vous les résume en vitesse, histoire que vous puissiez vous y mettre tout de suite, en grand précurseur que vous aimez être... On teste les légumes hybrides : on s’initie au broccolini (du brocoli croisé avec du kai-lan ou brocoli chinois) qui aurait un petit goût d’asperge, au broccoflower (du brocoli croisé avec du chou-fleur) ou à la kalette (un croisement entre du chou kale et des choux de Bruxelles).

On dîne au plus près des cuisines. Les sièges au bar, au plus près de l’action, deviendront les plus demandés, alors que la cuisine et la salle de restaurant formeront un seul et même espace. Top 5 des villes les plus locavores : à Lyon (5e position), ça brasse local. Bien manger, ce n’est pas seulement aller au resto.

Top 5 des villes les plus locavores : à Lyon (5e position), ça brasse local

C’est aussi et surtout se cuisiner de bons produits, chez soi, tous les jours. Aussi avons-nous eu l’idée de distinguer les villes où l’on a le plus facilement accès aux trésors de nos campagnes. On commence par Lyon sur la 5e marche du podium. Le marché hebdomadaire du quartier, l’épicerie bio du coin de la rue, la ferme qui vend ses produits à quelques encablures de la ville, le groupement d’achat des amis, la Ruche qui dit Oui hébergée par mon bistrot préféré, les Amaps… c’est là qu’est le vrai sel de la vie : le produit frais, bon, propre, local et souvent, le moins cher !

Le «doggy bag» à la française arrive dans nos restaurants. L'organisation patronale Umih signe officiellement ce mardi un accord avec la société TakeAway qui propose des boîtes cartonnées permettant aux clients des restaurants d'emporter ce qui reste dans leur assiette.

Le «doggy bag» à la française arrive dans nos restaurants

Après les producteurs qui se sont mis à commercialiser leurs légumes et autres produits moches, les restaurants ont décidé à leur tour de proposer leur solution antigaspi. L'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (Umih) a signé officiellement ce mardi un partenariat avec la société française TakeAway, dans le but de «généraliser la pratique du doggy bag» en France.

CheckFood : l'application qui lutte contre le gaspillage. Chaque année, des centaines de kilos d'aliments non consommés son jetés, CheckFood est une application mobile qui va vous permettre de lutter contre ce gaspillage !

CheckFood : l'application qui lutte contre le gaspillage

Son principe est simple. Grâce aux données scannées, Checkfood vous alerte automatiquement sur votre téléphone mobile, quand un de vos aliments ne sera bientôt plus consommable. L'application est disponible uniquement sur l'Apple Store. Comment marche CheckFood ? Je scanne Dans un premier temps et une fois vos courses terminées, il vous suffit de scanner les codes barres de vos produits avec l'application, vous devrez ensuite renseigner leur date de péremption et les ajouter à votre placard. Je garde un oeil sur mes aliments Tous les aliments de votre placard peuvent être modifiés et controlés à tout moment. L'application vous alerte Quelques jours avant la date de péremption de votre aliment, l'application vous alerte automatiquement, en vous envoyant une notification sur votre mobile. Manger ou donner mes aliments. Cas d’école : la communication web du Resto Gillio – Le web, c'est food !

La foodtech décryptée en infographie by OptiMiam. Ces derniers temps, on entend beaucoup parler de foodtech.

La foodtech décryptée en infographie by OptiMiam

Ces acteurs du monde moderne qui allient technologie et gastronomie. Il en existe énormément, voir même peut-être un peu trop… Vous pouvez vous faire livrer grâce à Alloresto (et bien d’autres…), profiter d’un menu à -30% avec La Fourchette, où encore manger chez votre voisin avec Viz’Eat. Face à cette abondance de service à destination du français, Nous, chez OptiMiam, on a décidé de tout tester et on s’est amusé à vous les comparer à travers cette infographie. La "foodtech" rapproche le petit plat du smartphone. "Ce qui s'est passé dans le tourisme avec Airbnb ou le transport est en train d'arriver dans la restauration, qui est le plus grand marché de détail du monde", prévoit Patrick Asdaghi, 39 ans, fondateur de FoodChéri, qui aime comparer son entreprise à "un restaurant virtuel, un restaurant dans une app'".

La "foodtech" rapproche le petit plat du smartphone

Partant du constat que les actifs urbains n'ont pas toujours un frigo très rempli le soir quand ils rentrent chez eux, ce diplômé de Harvard propose, via un site web et une application, au choix, l'un des deux plats cuisinés le matin même par ses cuisinières, livré froid en moins de 20 minutes grâce à des livreurs à vélo géolocalisés. Le tout pour "moins d'une dizaine d'euros". Comme beaucoup de "foodtechs", Patrick Asdaghi se positionne sur des plats frais, "faits maison" qu'il veut le plus "équilibrés" possible. En France, la levée de fonds de 8 millions d'euros réalisée en juin par la plateforme en ligne "La Ruche qui dit Oui! " Trois générations de start-up. Lutte anti-gaspi : les doggy-bags se développent dans les restaurants - France 3 Provence-Alpes.

Solution anti-gaspi : depuis le 1er janvier, les restaurateurs sont invités à proposer à leurs clients un « doggy bag » pour qu’ils puissent repartir avec ce qu’ils ont laissé dans leur assiette.

Lutte anti-gaspi : les doggy-bags se développent dans les restaurants - France 3 Provence-Alpes

Une recommandation servie par la loi sur les biodéchets de 2011. Par Laure Bolmont Publié le 12/02/2016 | 15:49, mis à jour le 12/02/2016 | 16:30.