background preloader

Nomophobie

Facebook Twitter

La nomophobie est une phobie liée à la peur excessive d'être séparé de son téléphone mobile (wikipedia).

Des éléments et statistiques intéressants à ce sujet.

Souffrez-vous de nomophobie, cette peur panique d'être sans smartphone ? Vous n’arrivez pas à lâcher votre portable ?

Souffrez-vous de nomophobie, cette peur panique d'être sans smartphone ?

Un questionnaire permet de savoir à quel point vous êtes atteint de nomophobie. © Toshihiro Gamo, Flickr, CC by nc nd 2.0 Souffrez-vous de nomophobie, cette peur panique d'être sans smartphone ? - 2 Photos Le smartphone qui permet désormais de rester connecté en permanence à Internet, de regarder photos et vidéos, fait partie intégrante de la vie quotidienne. Conséquence : certaines personnes développeraient une peur d’être séparée de leur téléphone : c’est la nomophobie, pour no mobile phone phobia. Pour mieux étudier ce nouveau trouble, des chercheurs de l’université d’État de l’Iowa ont développé un questionnaire, appelé le NMP-Q (Nomophobia Questionnaire), qu'ils décrivent dans la revue Computers in Human Behavior.

Le smartphone permet de rester connecté en permanence à son réseau. © Antoine K, Flickr, CC by sa 2.0 Si je n’avais pas mon smartphone avec moi : Le questionnaire permet de déterminer le degré de dépendance de l’individu. Exploring the dimensions of nomophobia: Development and validation of a self-reported questionnaire. A 1620 Howe Hall, Human Computer Interaction Graduate Program, Iowa State University, Ames, IA 50011, USAb 2633 Lagomarcino Hall, School of Education, Iowa State University, Ames, IA 50011, USA Available online 14 March 2015 Choose an option to locate/access this article: Check if you have access through your login credentials or your institution Check access doi:10.1016/j.chb.2015.02.059 Get rights and content Highlights Nomophobia was investigated as a theoretical construct among young adults.

Exploring the dimensions of nomophobia: Development and validation of a self-reported questionnaire

Dimensions of nomophobia were identified and described. The Nomophobia Questionnaire (NMP-Q) was devised and validated. "Nomophobie", tendance ou mal-être de la décennie ? - CdesEtudesetduConseil. Les avancées technologiques de l’informatique, conjuguées à une meilleure prise en compte de l’utilisateur dans le développement d’interfaces numériques toujours plus simples, miniaturisées, interactionnelles et esthétiques, ont généré des pratiques numériques jusqu’alors restreintes à un public de techniciens-experts.

"Nomophobie", tendance ou mal-être de la décennie ? - CdesEtudesetduConseil

La vulgarisation de l’usage du numérique est actée : en 13 ans, nous sommes passés en France de 22% des foyers connectés à Internet, à 82% aujourd’hui (L’Observatoire du numérique été 2015). L’usage régulier d’Internet (« au moins une fois par semaine« ) concerne 78% des Français, son usage « quotidien« , 66%. Chiffres clés 2014 L’internet mobile, nouvel enjeu des émetteurs d’information, confirme également sa percée : 30% des particuliers de « 16 ans et plus » se connectent via un réseau de téléphonie mobile. Les Français sont désormais en moyenne en ligne pour des usages personnels 4h07 par jour, dont 1h29 sur les réseaux sociaux.

My Name Is Mo R., And I Am A Nomophobe. Our Mo Rocca has discovered yet another phobia ...

My Name Is Mo R., And I Am A Nomophobe

A lot of fears are perfectly rational: Harpaxophobia: the fear of being robbed. Kynophobia: fear of rabies. Nomophobia. Our times are hardly short of issues that can induce fear, anxiety and dread, so do we need any more, let alone words to describe them?

Nomophobia

These worried musings were induced by an online survey in 2008 for the Post Office in the UK. It found that 55% of the 2,000 people who contributed said that they never switch off their mobile phone as they want to keep in touch with friends or family; 9% said that having their phone switched off makes them anxious. The Post Office’s survey firm coined a term for this fear: nomophobia, which only makes sense in a country that calls the devices mobile phones, as it’s short for “no mobile phobia”. It’s dreadful faux-Greek, but then there’s no classical term for being without a telephone that could have been used. The term cellphobia, better suited to Americans who describe their devices as cellphones, is known online but hasn’t reached print media. World Wide Words is copyright © Michael Quinion, 1996–.