background preloader

Tibère

Facebook Twitter

Tibère. Par Suètone Tibère (16 novembre 42 av.

Tibère

J. -C.) (16 mars 37), empereur romain (octobre 14 ap JC) Traduction française (de M. I. . (1) La famille patricienne des Claudii (car il y en eut aussi une plébéienne qui ne lui cédait ni en puissance ni en dignité) est originaire de Régille, ville des Sabins II. . (1) Beaucoup de Claudii se signalèrent par de nombreux exploits, d'autres par de nombreux attentats contre la république III. . (1) C'est de cette famille que Tibère César était issu, et même des deux côtés; car son père descendait de Tiberius Néron, et sa mère d'Appius Pulcher, tous deux fils d'Appius Caecus.

Suétone - Vie des Douze Césars - Tibère. I.

Suétone - Vie des Douze Césars - Tibère

Branche patricienne des Claudius. - II. Actions méritoires et coupables des membres de cette famille. - III. Histoire romaine : Tibère. Tiberius Julius Caesar Empereur romain, né à Rome en 42 avant notre ère, mort à Misène en 37 de notre ère. Il était fils de Tiberius Nero, et de Livie qui divorça pour épouser Octave, le futur Auguste. Il se distingua dans la guerre contre les Cantabres, restaura Tigrane sur le trône d'Arménie, gouverna la Gaule, fit avec succès la guerre dans les Alpes, en Germanie, en Pannonie, en Dalmatie.

Auguste le récompensa par le consulat, la puissance tribunitienne (6 avant notre ère) et la main de sa fille Julie; puis, pour des motifs mal connus, il vécut sept ans à Rhodes dans une sorte d'exil. Cependant, la mort des fils d'Agrippa détermina l'empereur à l'adopter. Héritier des biens personnels d'Auguste, Tibère en profita pour se faire supplier par le Sénat d'accepter l'empire. La mort subite de Germanicus, envoyé en Orient, le suicide de Pison (19), firent accuser Tibère d'avoir fait empoisonner ce dernier. . ❖ Bibliographie Quelques livres de librairie pour approfondir le sujet. Tibère. Tibère (42 av. J.-C. - 37) - La transition tranquille.

Le 19 août 14, à la mort d'Auguste (77 ans), c'est tout naturellement que lui succède Tibère (56 ans) à la tête de Rome.

Tibère (42 av. J.-C. - 37) - La transition tranquille

Fils de son épouse Livie et de son premier mari Tiberius Claudius Nero, il a été adopté par l'empereur dix ans plus tôt et étroitement associé au pouvoir. Dans les vingt-trois ans qui lui restent à vivre, il va consolider le régime mis en place par César et Auguste, avec des institutions héritées de l'ancienne République mais une concentration de toutes les magistratures utiles entre les mains d'un seul homme, qui fait de lui un autocrate que l'on désigne aujourd'hui du nom d'empereur (du latin imperium, commandement militaire). Successeur obligé Tibère, dès son enfance, se montre sérieux, timide et réfléchi.

Il apprend le grec et se passionne pour la littérature. Il n'empêche qu'il témoigne de réelles capacités de commandement dans les mission que lui confie l'empereur. C'est alors que se pose à Auguste la question de sa succession. Gestionnaire consciencieux. Tibère. Tibère (latin : Tiberius Cæsar Divi Augusti Filius Augustus), né à Rome le 16 novembre 42 av.

Tibère

J. -C. et mort à Misène le 16 mars 37 ap. J. -C., est le deuxième empereur romain de 14 à 37. Il appartient à la dynastie Julio-Claudienne. À la mort de son père adoptif, le 19 août 14, il obtient le nom de Tiberius Iulius Cæsar Augustus et il peut lui succéder officiellement dans la fonction de princeps senatus car il est depuis 12 ans associé au gouvernement de l'Empire romain, détenant aussi l'imperium proconsulaire et la puissance tribunitienne, les deux pouvoirs majeurs des empereurs du Principat. Tibère a été durement critiqué par les historiens antiques tels que Tacite et Suétone, mais sa personnalité a été réévaluée par les historiens modernes comme étant celle d'un politicien habile et prudent.

Avant l'accession à l’Empire[modifier | modifier le code] Origines de la famille et jeunesse (42-26 av. Sa naissance et son enfance mouvementée[modifier | modifier le code] Empereurs romains - tibère (tiberius claudius nero) C'est, je crois, Charles Péguy qui a dit "À dix ans, tout est joué !

empereurs romains - tibère (tiberius claudius nero)

". Le jeune Tibère n'avait pas encore atteint cet âge quand, phagocyté par sa nouvelle famille, cette "famille des Césars" destinée à gouverner Rome, il ressentit une douleur qui jamais ne n'effacerait, qui marquerait son caractère pour toujours : son beau-père Octave ne l'aimait pas et ne l'aimerait jamais ! Attention, cela ne veut pas dire que le mari de Livie maltraitait l'aîné de ses beau-fils. Il avait trop le sens de la famille pour cela !