background preloader

Projet RH

Facebook Twitter

Armor Lux : un Breton dans le vent. M le magazine du Monde | • Mis à jour le | Par Par Annick Cojean Il existe un entrepreneur heureux en Bretagne. Un patron de 60 ans qui, malgré les vents mauvais soufflant sur l'économie de sa région et une rébellion fiscale rappelant les grandes heures d'un peuple volontiers frondeur, continue d'être optimiste, à l'abri des grains, dans sa marinière rayée et sous son bonnet rouge.

Il s'appelle Jean-Guy Le Floch. On ne fait pas plus breton. Visage carré et regard franc mi-contestataire mi-buté à la Bernard Hinault, il dirige Armor Lux depuis 1994, entreprise florissante spécialisée dans le vêtement marin et installée à Quimper. Et bien que fournisseur de ce fameux bonnet, emblème des manifestations bretonnes, bien que "solidaire" et "de tout coeur" avec les agriculteurs et les salariés d'un secteur agroalimentaire sinistré, il symbolise l'élan d'une Bretagne tournée vers le reste du monde. Lire : Nouvelle mobilisation de « bonnets rouges » à Carhaix Ses copains paysans se désespèrent ? Armor Lux fait face à la pénurie de couturières.

Emploi Il n'existe plus en France de filière de formation de couturières pour l'industrie textile. L'entreprise quimpéroise a donc créé sa propre formation avec l'aide de Pôle Emploi pour 15 nouvelles recrues. Par Antonin Billet Publié le 19/02/2013 | 13:00, mis à jour le 19/02/2013 | 13:27 © AFP PHOTO FRED TANNEAU Une couturière de l'entreprise Armor Lux à Quimper. L'industrie textile a quasiment disparu du paysage hexagonal. Alors lorsqu'Armor Lux a voulu recruter, l'année dernière, l'entreprise quimpéroise a été obligée de créer sa propre formation interne. Avec l'aide de Pôle Emploi, Armor Lux a mis sur pied une campagne de recrutement taillée sur mesure. Le reportage de Catherine Aubaile et Florence Malésieux : Voir la vidéo Armor Lux forme ses propres couturières Il n\ Armor Lux envisage de renouveler cette opération de recrutement car bon nombre de ses couturières approche de l'âge de la retraite.

Armor Lux : savoir-faire à transmettre - En Liens - En Liens. L’entreprise quimpéroise vient d’intégrer une promotion de quinze stagiaires « mécaniciennes en confection ». Ces femmes, âgées de 20 à 54 ans, vont apprendre le métier auprès de leurs collègues couturières avant qu’elles ne partent à la retraite. Une première en France. «Trouver aujourd’hui une entreprise qui fait confiance à des jeunes, les forme et leur garantit une embauche en CDI ! Ce n’est que du bonheur…» Aurélie, 25 ans, stagiaire « mécanicienne en confection » chez Armor-Lux résume en quelques mots les sentiments partagés par ses collègues. « C’est une entreprise responsable, qui porte des valeurs et s’implique dans la vie de la cité.

A 54 ans, c’est inespéré de décrocher un travail », complète Carmen. « Armor-Lux va me former et me proposer un CDI dans le métier que j’aime ! PDM Industries soutient la formation et l’embauche de mécaniciennes de confection chez Armor-Lux - Le blog Armor-Lux. Jeudi 8 novembre 2012 à 11h, Monsieur Paolo BOCCA, Directeur Industriel de PDM Industries (Groupe SWM) et Monsieur Jean-Guy LE FLOCH, Président d’Armor-Lux ont signé une convention de partenariat dont l’objectif est de soutenir financièrement le dispositif de formation et d’insertion de demandeurs d’emplois en cours de recrutement pour l’entreprise Armor-Lux. Cette opération s’inscrit dans les actions de revitalisation du territoire de PDM Industries et prévoit l’attribution d’une subvention forfaitaire de 40.000 €.

La signature de cette convention de partenariat s’est déroulée dans les locaux d’Armor-Lux à Quimper en présence de Paolo BOCA, Clément DELESPAUL (Responsable Ressources Humaines) et Stéphanie GARCIA (Responsable Communication) de PDM Industries, Jean-Guy LE FLOCH, Michel GUEGUEN et Véronique MARTIN (Armor-Lux) et Albert BILLON, chargé de Mission au sein de la DIRECCTE Bretagne. Armor Lux: la fin du Made in France faute de personnel ? Le Made in France est l’un des thèmes phares de la campagne présidentielle. Mais pour nos entreprises, il ne suffit pas toujours de vouloir produire Français, il faut aussi le pouvoir. Et c’est parfois très compliqué.

C’est le cas pour la marque de prêt à porter bretonne Armor Lux, basée à Quimper (Finistère), qui fabrique notamment des marinières. L’entreprise, en pleine croissance, compte 600 employés en France, dont une centaine de couturières dans l’usine de Quimper. Le carnet de commande est plein et son patron, Jean-Guy Le Floc'h, veut continuer à produire en France. Pourtant, il y a urgence, puisque la moyenne d’âge des couturières en poste à Armor Lux est de 52 ans. « Le risque, c’est de devoir fermer une entreprise française faute de candidats » se désespère Véronique Martin, la directrice des ressources humaines du groupe.

Armor-lux embauche : 300 CV pour douze places. Pourquoi recruter des couturières ? Première cause, la pyramide des âges. Dans les ateliers de Quimper, 90 personnes travaillent à la confection. À l'assemblage (45 personnes), la moyenne d'âge est de 50 ans. « Dans les cinq ans qui viennent, entre quinze et vingt ouvrières partiront en retraite », précise Michel Guéguen, directeur général d'Armor-lux. Il y a dix ans, une dizaine de personnes avait été recrutées. Les aides financières prévues par le plan Borotra ayant été remises en cause par l'Union européenne, il a fallu rembourser ! Existe-t-il des formations ?

Dans le Finistère, des écoles forment aux métiers de la couture à Brest et à Quimperlé. C'est donc la capacité d'adaptation à réaliser plusieurs modèles dans une même journée qui est requise. Produire en France ? Quand la main-d'oeuvre, dans la confection, coûte à peine 3 € de l'heure en Asie, environ 9 € dans le Maghreb, et 30 € en France, la question de la délocalisation se pose. Comme les autres, Armor-lux y a recours. Armor-Lux a un ticket avec la SNCF. Jean-Guy Le Floch est un patron heureux : après avoir perdu la Police nationale l'an dernier, Armor-Lux vient de remporter le marché pour fabriquer les nouveaux uniformes des 33.000 agents de la SNCF.

Alors, avec son accent breton dont il est si fier, il lance : C'est une belle victoire. La preuve qu'une production significative est possible en France" A partir de septembre 2014, la marque emblématique du "made in France" commencera à livrer les 800.000 pièces qui composent le nouvel uniforme des personnels de la SNCF en contact avec le public. Bleu marine et liseré rouge, des tenues au "style simple, chic et confortable", dessinées par l'agence Nelly Rodi. Pas question de voir ces petites merveilles pour le moment. Seuls des prototypes avaient été présentés voici quelques mois : "Mais c'est le principe du prototype, ça ne correspond pas nécessairement à ce qui va être fait", précise la SNCF.

Etalé sur six ans, le marché représente, rien que pour 2014, dix millions d'euros. Armor-Lux lance une formation d’opératrices de confection à Quimper - Le blog Armor-Lux. Armor-Lux a procédé au recrutement de quinze demandeurs d’emploi et mis en place une formation qualifiante d’opératrice de confection. Cette opération a été réalisée en partenariat avec Pôle Emploi, OPCALIA TMC et la Chambre de Métiers et de l’Artisanat du Finistère.

Elle s’inscrit dans la volonté de l’entreprise d’anticiper les futurs départs à la retraite de son personnel de production et de pérenniser son activité industrielle à Quimper. Les candidates ont été sélectionnées par Pôle Emploi, à partir de simulations d’habileté professionnelle. La formation est composée de 15 personnes issues d’horizons différents, avec ou sans formation initiale dans le secteur de l’industrie de l’habillement. La formation se déroule en plusieurs étapes : -> du 19 septembre 2012 au 14 décembre 2012 : Préparation Opérationnelle à l’Emploi (POE) ; -> du 17 décembre 2012 à décembre 2013 : Contrat de Professionnalisation ; Formation professionnelle, Ani, accord national interprofessionnel, compte personnel de formation. Loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l'emploi et à la démocratie sociale - Panorama des lois - Actualités - Vie.

Où en est-on ? La loi a été promulguée le 5 mars 2014. Elle a été publiée au Journal officielJournal officielJournal de la République française dans lequel sont publiés les lois et les règlements. du 6 mars 2014. L’Assemblée nationale avait adopté, le 26 février 2014, le texte mis au point par la commission mixte paritaire, le Sénat l’avait définitivement adopté le 27 février 2014. Présenté en Conseil des ministresConseil des ministresFormation collégiale réunissant l’ensemble des ministres. le 22 janvier 2014 par M. De quoi s'agit-il ? Le projet de loiProjet de loiProjet de texte législatif déposé au Parlement à l’initiative du gouvernement. a été présenté à la suite de l’accord national interprofessionnel sur la formation professionnelle du 14 décembre 2013. La loi crée un compte personnel de formation qui suivra chaque personne tout au long de sa vie professionnelle (même en cas de chômage, contrairement au droit individuel à la formation "DIF" qui est supprimé).

Quimper. Armor Lux forme et embauche quinze recrues. Elles étaient quinze, de vingt à un peu plus de cinquante ans réunis, hier, à Armor Lux pour signer leur contrat de formation. Elles viennent d'horizons différents, certaines n'ont jamais travaillé dans une usine de confection. Ludivine Tanguy est l'une des rare à déjà posséder une formation en couture. « J'ai un BEP et un bac pro couture, je cherchais du travail. Lorsque j'ai appris qu'Armor Lux recrutait, j'ai tout de suite envoyé ma lettre de motivation », explique-t-elle. Célia Bonizec, 20 ans, n'a pas non plus attendu avant d'envoyer sa lettre à l'entreprise de textile. « J'étais en train de finir mon CAP en marqueterie (décor réalisé avec des placages de bois). J'avais envie d'élargir mes capacités et de me lancer dans la couture », explique la benjamine du groupe.

Recrutement par simulation Ces quinze femmes sont les premières dans le domaine de la confection textile à bénéficier de ce parcours atypique, qui va leur permettre de devenir opératrices mécaniciennes en confection. Club%20rh%2012%20nov%20armor%20lux7807044458778489803.