background preloader

Alexaneley

Facebook Twitter

Alexane Leymerigie

Pourquoi la Silicon Valley gâte autant ses employés. À l'instar de Netflix, qui a annoncé mardi payer désormais jusqu'à un an de congé parental à ses employés, les firmes technologiques de la vallée californienne redoublent d'efforts pour séduire et retenir les meilleurs profils.

Pourquoi la Silicon Valley gâte autant ses employés

Netflix prend soin de ses salariés et tient à le faire savoir. Le service de vidéos en ligne, qui poursuit son expansion mondiale, a annoncé mardi qu'il allait désormais permettre à ses employés, hommes ou femmes, de prendre jusqu'à un an de congé parental rémunéré après l'arrivée d'un nouvel enfant. Le groupe n'en est pas à son coup d'essai: depuis 2004, il offre par exemple à ses salariés de prendre autant de congés qu'ils le souhaitent, au moment où ils le souhaitent. À l'instar de Netflix, de nombreuses firmes de la Silicon Valley ont opté pour une flexibilité accrue en termes de ressources humaines, octroyant divers avantages à leurs employés.

Google, champion toutes catégories Une guerre des cerveaux. Facebook, aspirateur de talents. Vous avez une idée ?

Facebook, aspirateur de talents

Trouvez gratuitement des développeurs sur Codeur.com ! Recevez des devis (gratuit) Les réseaux sociaux sont partout et Facebook en tant que leader draine pas mal de monde. Il compte depuis peu pas loin de 700 millions de membres. Du coup, avec cette image de marque importante, il attire aussi de nombreux personnes qui aimeraient bien travailler pour lui et notamment des employés d’autres grands leaders du web. Je vous laisse découvrir l’infographie dans son intégralité. Cela lui permet aussi d’attirer les meilleurs employés des autres entreprises comme notamment Google, Apple, Microsoft, Yahoo (gros mastodontes du domaine high-tech). Par ailleurs, on se rend compte que Microsoft a beaucoup de mal à débaucher et du coup a du revoir sa manière de recruter. On peut donc dire que la paie n’est pas l’unique moyen de garder ses employés, il y a aussi l’image que l’entreprise renvoie.

Et vous, pour qui aimeriez-vous travailler? Massages, voyages, logement : comment la Silicon Valley attire les talents. Luxueuse colocation, repas gratuits, accès illimité à la salle de sport...

Massages, voyages, logement : comment la Silicon Valley attire les talents

Facebook, Twitter ou encore Google ne lésinent pas sur les avantages offerts à leurs stagiaires. En sus de rémunérations particulièrement attractives. Pour recruter les prochains Steve Jobs, Mark Zuckerberg ou Larry Page, les géants technologiques américains sont prêts à tout. Non seulement ils offrent à leurs stagiaires des rémunérations mirobolantes -jusqu'à 7000 dollars par mois chez le fournisseur de logiciels Palantir- mais ils leur proposent également une pléiade d'avantages en nature non négligeables. Chaque société espère attirer les «talents» grâce à un cadre de travail et de vie exceptionnel. Logement, transport, nourriture...

Google, Facebook, Twitter... Autre avantage incontournable: la nourriture gratuite. Dropbox paye le voyage aux parents de ses stagiaires Pour s'assurer du bien-être de leurs stagiaires, chaque entreprise à sa recette maison. Le secret de Facebook pour garder les Talents : innovation et confiance. Publié le 13 septembre 2012 A l’heure où Facebook dégringole en bourse après un lancement qui a fait grand bruit, Mark Zuckerberg s’est exprimé à propos de son entreprise lors de la conférence TechCrunch Disrupt à San Francisco. « Je pense que c’est un bon moment pour nous rejoindre et continuer à travailler avec nous », a-t-il expliqué.

Le secret de Facebook pour garder les Talents : innovation et confiance

Le secret de Facebook pour attirer et garder les meilleurs dans la guerre des Talents ? L’innovation : maintenir une dynamique permanente de développement pour inventer de nouvelles options à Facebook permet de ne jamais tomber dans la routine. L’innovation comme facteur de bien-être au travail ? C’est aussi l'arme de Google, qui lance en permanence de nouveaux projets - une vitrine derrière laquelle se trouvent des salariés motivés, heureux de contribuer à cette dynamique. Le produit crée l'adhésion Les nouvelles fonctionnalités créées motivent les salariés en interne et reflètent, à l’extérieur, le dynamisme de l’entreprise.

Pourquoi travailler chez Facebook n'est pas un job de rêve. Le géant des réseaux sociaux rafle la première place des entreprises les plus attirantes aux yeux des chercheurs d'emplois.

Pourquoi travailler chez Facebook n'est pas un job de rêve

Mais est-ce à juste titre ? Facebook est souvent considéré comme l'un des employeurs les plus convoités du secteur technologique. Après tout, ses stagiaires gagnent 25 000 dollars de plus que le citoyen américain moyen. Sur le jobboard Glassdoor, Facebook a même été désigné n°1 toutes catégories confondues des meilleures entreprises où travailler. Pas mal, non ? Et pourtant : selon un fil de discussion Quora, d'anciens et actuels employés du géant du social media pensent le contraire. Du manque de professionnalisme (il est courant de se retrouver à faire la lessive de son boss) à l'attitude suffisante de Mark Zuckerberg, nous avons rassemblé les détails les plus intéressants. "Six semaines par an, je dois être disponible 24h/24. " Lorsqu'ils sont d'astreinte, les ingénieurs sont responsables du maintien et du bon fonctionnement des services quoi qu'il arrive.