background preloader

- écologique

Facebook Twitter

Chernobyl’s Bugs: The Art And Science Of Life After Nuclear Fallout | Arts & Culture. Biomatrix Water. Le Walipini? Oui, c’est une serre souterraine pour cultiver toute l’année! Terre – Social : Pour quelques 250 euros, il est possible de construire une serre souterraine qui vous permettra de jardiner toute l’année durant, malgré et au-delà du froid. Cette serre s’appelle un Walipini ou Walipinas. Le Walipini est une alternative abordable et efficace aux serres en verre. Tout d’abord développée il y a 20 ans pour les régions montagneuses froides d’Amérique du Sud, cette méthode permet aux agriculteurs du monde entier de maintenir un potager productif toute l’année, même lorsque le climat est froid.

(src) © Benson Institute Si vous voulez en construire un, je vous propose un guide gratuit (PDF)>>> Clic Clic Clic En outre, j’ai trouvé un site très très très complet qui devraient répondre à beaucoup de questions. Il est en anglais mais vous pouvez traduire le texte en passant par Google Chrome ou par Firefox… Clic droit et traduction de la page.

Voici une réalisation formidable en Bolivie. Saviez-vous que la souris était l'avenir de l'agriculture française? - Elevage vers Nantes, en 2012.REUTERS/Stephane Mahe - On l'accuse de tout: polluer, détruire les paysages, produire des excédents invendables, tout cela, en mettant en danger les finances, et la santé, des exploitants: non, décidément, l'agriculture productiviste qui s'est construite au cours du dernier demi-siècle n'a plus le vent en poupe. Mais par quoi donc la remplacer? Telle est la question que le Commissariat Général à la Stratégie et à la Prospective a posé à l'INRA —l'institut national de la recherche agronomique— qui vient de répondre dans une série de rapports: «Vers des agricultures à hautes performances. La ferme France dans 10 ans». publicité Car pas question de revenir à l'agriculture du XIXe siècle et ses maigres rendements.

Une agriculture «hautes performances» Mais comment donc atteindre ces hautes performances? Des «paquets» de bonnes pratiques Il s'agissait de voir comment combiner ces pratiques pour maximiser les bonnes performances. Catherine Bernard Devenez fan sur. Mon été dans un village roumain plein d’or qui dit non aux dollars. Le village de Rosia Montana - Petru Mortu J’étais cet été à Rosia Montana pour participer à un projet de chantier de restauration de maisons, le programme Adopt a house. Avec juste une envie de découverte et de nouveauté, j’ai donc décidé de partir en Roumanie. La mine de Rosia Montana Depuis le 1er septembre, les Roumains défilent par milliers dans les rues des plus grandes villes de Roumanie contre un texte de loi qui déclare un projet minier canadien « d’utilité publique et d’intérêt exceptionnel » à Rosia Montana. Malgré l’annonce lundi par le Premier ministre Victor Ponta que le Parlement allait « rejeter » un projet de loi présenté par son gouvernement pour accélerer l’ouverture de la mine, les manifestants n’ont pas baissé la garde et réclament dorénavant l’interdiction de toute exploitation minière à base de cyanure en Roumanie.

Si le texte était accepté ce projet conduirait à la destruction de la moitié d’un village et demanderait l’utilisation de grandes quantités de cyanure. Mrmondialisation. Quand l’humain s’inspire de la nature pour coopérer avec elle, des choses magnifiques peuvent se construire. En témoigne la Jellyfish Barge, un projet durable totalement hors du commun. Saviez-vous que d’ici 2050, la demande globale de nourriture aura augmenté de 60 à 70% ? Dans le schéma industriel actuel, il sera difficile de répondre à cette demande de manière durable. Les terres arables se font rares et celles-ci sont toujours plus accaparées pour subvenir à d’autres besoins : énergie, élevage, huiles,… Par ailleurs, l’or bleu, très consommé dans l’agro-industrie, se fait rare dans bien des contrées du monde.

L’avenir inspire les pires craintes et le développement de nouvelles formes d’agricultures plus locales, moins gourmandes en énergie, apparait vital. La nature, modèle et partenaire C’est conscient de ce problème majeur que Pnat, un think-tank de biologistes, chercheurs et designers, s’est penché sur diverses solutions pratiques et économiques. Écologique de A à Z. L’HOMME QUI A ARRETE LE DESERT… - Au début, les voisins de Yacouba Sawadogo l’ont pris pour un fou.

Comment planter des arbres allait sauver la terre craquelée de Gourga, village au nord-ouest du Burkina Faso, de l’avancée inexorable du désert ? Mais 30 ans plus tard, c’est bien une forêt d’une quinzaine d’hectares qui sert de rempart au sable rampant du Sahel. Depuis, les habitants qui avaient fui sont revenus cultiver leurs champs. Tandis que des experts du monde entier se bousculent à la porte du vieux paysan pour étudier sa méthode, qui consiste en l’amélioration d’une technique agricole traditionnelle appelée Zaï : retenir l’eau de pluie et utiliser les termites pour enrichir le sol. Plantes médicinale vitales Il faut dire qu’au début, Sawadogo cherchait simplement un moyen pour cultiver dans une région semi-aride où la terre était devenue si stérile que nombre de paysans avaient migré vers les villes. « Il n’y avait pas de nourriture à cause de la sécheresse et l’eau était très rare », se rappelle l’agriculteur.

Des arbres centenaires d'Amazonie rasés pour la visite du pape. Réchauffement climatique: le doute fait son retour. C’est reparti... Il faut dire que le printemps, tout comme les premiers jours de l’été, pour le moins frisquets, n’aident guère à prendre conscience du réchauffement climatique. Et puis, le silence du Giec, depuis des années, n’entretient guère la flamme.

Enfin, il y a cette longue interview d’un spécialiste du climat, Hans von Storch, professeur à l’Institut de météorologie de l’université de Hambourg et directeur des recherches côtières au Centre de recherche Helmhotz de Geesthacht. L’expert allemand du climat est classé comme «réaliste», une catégorie intermédiaire entre les sceptiques et les alarmistes, en matière d’impact du changement climatique sur la société. publicité Dans l'entretien publié par le magazine allemand Der Spiegel du 20 juin 3013, Hans von Storch, répond à une question au sujet de l’apparente stagnation du réchauffement de la planète depuis une quinzaine d’années. Les modèles pris en défaut 400 milliards de tonnes de CO2 depuis l'an 2000 2°C d'ici la fin du siècle? Un ado compte extraire 7 millions de tonnes de plastique des océans. Objet flottant non identifié, le navire de Boyan Slat est flanqué de longs bras montés sur des bouées, faisant face à l'immensité.

Ce système ne comporte aucun filet, ce qui permettrait de nettoyer les océans non pas en 79 000 ans (comme le prédisaient certains scientifiques) mais en seulement 5 ans ! Une différence qui a de quoi réjouir les militants écologistes les plus désabusés. Les déchets ne seront pas "attrapés" dans des filets, mais déviés par de gigantesques structures. L'absence de filets s'avère aussi particulièrement respectueuse de la flore locale puisque les déchets seront déplacés sans emprisonner les poissons et autres animaux marins.

C'est par la force des courants marins que le plastique sera dirigé vers la plateforme de nettoyage, elle-même auto-alimentée grâce au soleil et aux vagues. Durable et rentable Le génie du projet tient aussi au fait que les débris ainsi récupérés permettraient de générer plus d'argent qu'il n'en faut pour construire la plateforme. Est-ce que les animaux de Tchernobyl brillent dans le noir? Temps de lecture: 10 min Valentina Sachepok s’avance à grands pas tandis que j’essaie de la suivre au beau milieu de cette forêt située dans la zone d’exclusion entourant l’ancien site de la centrale nucléaire de Tchernobyl. Une équipe de télévision nous suit; elle tourne un documentaire sur les babouchkas de Tchernobyl. La catastrophe de 1986 a provoqué l’exode forcé de 300.000 personnes, mais quelques femmes vivent encore, semi-illégalement, dans leurs anciennes demeures.

Valentina Sachepok, une infirmière à la retraite, âgée d’une soixantaine d’année et dont les cheveux gris apparaissent sous son foulard bordeaux, ne marche pas, elle trotte et sautille ça et là tandis que nous tentons de la suivre avec difficulté. Après avoir arraché une poignée de gros champignons jaunes sur une touffe de mousse, elle me guide jusqu’à un grand pin. «Ça c’est pour le hérisson.» Le hérisson, cette créature que l’on retrouve si souvent dans les contes folkloriques slaves. Un écosystème unique Mary Mycio. Ecopsychology. This subfield extends beyond the traditional built environment of psychology in order to examine why people continue environmentally damaging behaviour, and to develop methods of positive motivation for adopting sustainable practices.[2] Evidence suggests that many environmentally damaging behaviours are addictive at some level, and thus are more effectively addressed through positive emotional fulfillment rather than by inflicting shame.

Other names used to refer to ecopsychology include, Gaia psychology,[3] psychoecology, ecotherapy, environmental psychology, green psychology, global therapy, green therapy, Earth-centered therapy, reearthing, nature-based psychotherapy, shamanic counselling, ecosophy [4] and sylvan therapy. The main premise of ecopsychology is that while today the human mind is shaped by the modern social world, it is adapted to the natural environment in which it evolved.[5] According to the biophilia hypothesis of biologist E.O. Practical benefits[edit] M. La confession-choc d'un célèbre écologiste devenu pro-OGM. Temps de lecture: 4 min Si les aliments génétiquement modifiés vous font peur, Mark Lynas fait sans doute partie des gens que vous pouvez remercier.

De son propre aveu, le dynamisme du mouvement anti-OGM, né au cours des années 1990, lui doit beaucoup et, en 2008, il expliquait encore comment l'égoïsme et la cupidité des multinationales du transgénique allaient mettre en péril la santé des humains et celle de la planète. Grâce aux efforts de Lynas et de ses homologues, tous les gouvernements du monde –en particulier ceux d'Europe de l'Ouest, d'Afrique et d'Asie– ont freiné les recherches sur les OGM et, à l'instar de Greenpeace, de nombreuses ONG ont banni tous les dons d'aliments génétiquement modifiés.

Mais Lynas a changé d'avis –et il compte bien le faire savoir. Son laïus prononcé, jeudi 3 janvier, à l'occasion de l'Oxford Farming Conference ne pouvait être plus clair: au sujet des OGM, il était dans l'erreur la plus totale. «Je voudrais commencer par présenter mes excuses. Torie Bosch. Mr. W : Epuron - GRAD. Mobilité partagée : en route pour l’âge de l’accès ! Vélib, autopartage, covoiturage, les nouveaux modes de transport se développent, au nez et à la barbe des traditions de consommation.

Le concept de propriété se démoderait-il au profit du partage ? Il y a dix ans était publié L’âge de l’accès de Jérémie Rifkin, dans lequel l’auteur américain annonçait l’arrivée imminente d’un nouvel âge du capitalisme et d’une société fondée sur l’accès aux biens : Le rôle de la propriété est en train de subir une transformation radicale. Les conséquences de cette révolution sont d’une portée fondamentales pour notre société. […] D’ici à 25 ans, l’idée même de propriété paraîtra singulièrement limitée, voire complètement démodée. […] C’est de l’accès, plus que de la propriété, que dépendra désormais notre statut social. Symbole de ce mouvement : la mobilité partagée Parmi les statistiques les plus marquantes de cette nouvelle économie, la mobilité tient le haut du pavé.

Le développement de l’auto-partage Photos flickr richardmasoner shinya et prettywarstl. Les écrits restent, Tristan Olphe-Galliard » Spécial soldes d’été : je dépense donc je suis.