background preloader

Qui suis-je ?

Facebook Twitter

Le COMEDS. Du 3 au 7 juin, la France accueille, pour la première fois, la 39 e réunion du COMEDS, le comité des chefs de services de santé militaire de l'OTAN.

Le COMEDS

Une centaine de délégations des 28 pays membres et partenaires (1) de l'OTAN seront présentes dans les 21 groupes de travail pour coordonner le soutien médical des forces armées à travers le monde. Enjeux internationaux Peu connues du grand public, les missions du COMEDS sont pourtant cruciales. Le COMEDS permet la cohérence des politiques de santé et des aspects stratégiques du support médical international. Il définit par exemple des objectifs de prise en charge médicale pour chaque étape du parcours de soins du blessé en opération extérieure : quelles sont les durées à ne pas dépasser pour la pratique des gestes de premiers secours, pour le rapatriement à l'hôpital de campagne et en métropole, etc.

Conseil en santé militaire (1) Certains pays du Partenariat pour la Paix, du dialogue Méditerranéen, la coopération d'Istanbul. En direct des RMBS. Tout au long des différents stages multisports organisés à l’occasion de la 2e édition des RMBS, de nombreux personnels médicaux et paramédicaux entourent les militaires blessés en service ou en opération.

En direct des RMBS

Encadrement, soins, soutien, accompagnement : les personnels de santé se mobilisent pour faire de ces rencontres une réussite à tous points de vue. Portrait de ces hommes et ces femmes qui se relaient actuellement à Bourges pour encadrer les soldats blessés. Portrait : médecin en chef (colonel) Laurent Thefenne, chef du service de médecine physique et de réadaptation (MPR) de l'hôpital d'instruction des armées (HIA) Laveran à Marseille Les missions au quotidien « Ma principale mission est d'amener le patient au meilleur état physique possible, avec tous ses problèmes liés à sa pathologie.

Les qualités indispensables « La principale qualité que demande ce travail est l'écoute. Cursus. Le COMEDS. Interview. Entretien avec le médecin général des arméees Nédellec, président du COMEDS La 39 e plénière du COMEDS réunit cette semaine à Paris tous les directeurs centraux des services de santé des différents pays de l’Alliance de l’Atlantique Nord et des pays partenaires. Plus haute instance médicale au sein de l’OTAN, le COMEDS est chargé de coordonner les efforts des différentes nations et de valider les travaux des différents groupes de travail.

Entretien avec son président français, le MGA Nédellec. Comment peut-on coordonner les procédures médicales, alors même que toutes les nations n'ont pas les mêmes moyens, équipements et affectifs ? C’est tout l’intérêt de l’interopérabilité, de mettre en commun les différents moyens. Jusqu’à présent et compte tenu de la situation en Afghanistan, nous nous sommes surtout focalisés sur l’opérationnel.

En quoi est-ce nécessaire ? Les pratiques médicales civiles peuvent être très différentes. Alexandra Caussard - CV. Site en construction. Potential Prostitutes, maître chanteur de l’e-reputation. Présenté par ses concepteurs comme un moyen efficace et moderne de protéger sa communauté, le site web Potential Prostitutes cristallise surtout les plus grandes craintes que le public peut avoir à l’encontre de l’Internet.

Potential Prostitutes, maître chanteur de l’e-reputation

Le site Internet Potential Prostitutes permet aux internautes de dénoncer anonymement leurs proches pour pratique de la prostitution. Mis à part le problème éthique évident que représente pareille incitation à la délation (et dont le point Godwin n’est jamais très éloigné) et le parallèle un peu simpliste entre prostitution et menace pour la société, Potential Prostitutes est aussi un bon outil pour la petite vendetta personnelle, la vengeance entre ex et la guéguerre de voisinage. En effet, une fois le rapport anonyme transmis au site, celui-ci se contentera simplement de mettre en ligne les informations fournies (nom, adresse, photo voire numéro de téléphone) concernant les accusés, bien entendu sans aucune tentative de vérification. Le souci, c’est quoi en fait ? La guerre du bouton. A l’affût de buzz et d’interaction, le marketing drague de plus en plus les réseaux sociaux et s’approprie leurs outils.

La guerre du bouton

Exemple avec le Like de Facebook. La marque de prêt-à-porter Stüssy a réussi à créer le buzz avec sa campagne « Strip for Likes » sur Facebook. Un mannequin retirait une à une ses nombreuses couches de vêtements à chaque fois qu’un internaute appuyait sur le bouton Like. La jeune femme ayant rapidement fini à moitié nue, on peut considérer que la campagne a été un succès. Cet exemple parmi d’autres révèle l’intérêt grandissant du marketing pour les réseaux sociaux et l’usage qui peut être fait de ces nouveaux outils, tel que le Like.

Liker, qu’est-ce ça veut dire ? D’après une étude réalisée pour l’agence de communication Isobar intitulée « Je te like, moi non plus » publiée récemment, les internautes interprètent de façons très différentes le fait de devenir fan d’une marque sur Facebook. Un outil de conversation Un domaine en mutation.

Les Inrocks