background preloader

Indochine

Facebook Twitter

La légende Indochine commence le 10 mai 1981. Le jour de l’élection de François Mitterrand, Nicolas Sirchis, jeune interprète de 20 ans, rencontre le futur guitariste du groupe Dominique Nicolas.

Le duo écrit et compose plusieurs morceaux dont « L’Aventurier ». A force d’acharnement, il obtient après quatre mois de répétitions une scène au Rose Bonbon, un club parisien BCBG. Nicolas y invitera à jouer son frère Stéphane et un ami Dimitri Bodiansky. L’un au clavier, l’autre saxophoniste.

Le quatuor est dès lors repéré par Taxi Girl, groupe en vogue qui l’invite à assurer la première partie pendant sa tournée européenne. En 1983, « L’Aventurier » devient le morceau phare d’un mini album et déchaîne les foules. Toujours anonymes aux yeux des critiques, une anecdote veut qu’un journaliste ait écorché le nom du chanteur. La faute restera et Nicolas Sirchis se rebaptise Nicola Sirkis. L’année suivante, l’album « Le Péril Jaune » paraît avec des titres aussi immortels que « Tes Yeux Noirs » ou « Canary Bay ».

Il se vendra à plus de 800 000 exemplaires. Le groupe devient l’icône de la new wave française.

A la fin des années 1980 et surtout pendant les années 1990, le groupe s'essouffle, les membres se retirent un à un pour des raisons personnelles et si les frères Sirkis continuent dans leur entreprise musicale, Stéphane mourra des suites d'une longue maladie en 1999. Il faudra alors attendre la fin 2002 pour assister à la renaissance du groupe, qui, en collaboration avec divers artistes internationaux, parviendra à reconquérir le public français et joue depuis à guichets ouverts.

Indochine - Le baiser. Indochine - 3ème sexe (Live à l'Opéra de Hanoï 2006) Indochine - Alice & June. Indochine - J'Ai Demandé A La Lune. Indochine - L'aventurier.